Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


dimanche 7 juin 2020

Tout ce que tu vas vivre (Lorraine Fouchet)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Le Livre de Poche (18 Mars 2020)
numéro 35683
352 pages
ISBN-10: 2253934240
ISBN-13: 978-2253934240
Genre: Contemporain
Lu le: 20 Mai 2020
Ma note: 16/20




Résumé/4ème de couverture:

            Le cœur du père de Dom cesse de battre dans les bras d'une femme qui s'éclipse après avoir ouvert aux secours. Orphelin à quinze ans, Dom tente de recoller les morceaux et se lance sur la piste de cette mystérieuse amoureuse. Mais un nouveau coup de tonnerre éclate lorsqu'il reçoit les condoléances d'un inconnu qui aurait rencontré ses parents en Argentine, juste avant la naissance de leur fille. Seulement voilà, Dom est fils unique ! Cette révélation fracassante en entraîne d'autres qui le conduisent à quitter son île de Groix pour aller doubler le cap Horn, au pays des glaciers bleus, à la recherche de la vérité.

Mon avis:

            Après avoir trois de ses précédents livres qui se sont révélés être de belles surprises et de jolies pépites, Lorraine Fouchet s’inscrit donc comme une valeur sûre, sautant et dévorant ses livres, sans savoir vraiment au préalable de quoi cela allait parler. Pour ce quatrième opus, le plaisir est une nouvelle fois au rendez-vous mais si je devais le comparer et le classer par rapport au trois autres, c’est le livre qui m’a le moins transporté et surprise. Mais entre la Bretagne et l’Amérique du Sud, le voyage est cette fois-ci immense et dépaysant et la lecture toujours aussi plaisante. Un bon moment trop court!

Points de vue/Critiques:

            Lorraine Fouchet nous entraine dans une nouvelle histoire où il est question de la reconquête de son identité, cette fois-ci à travers un jeune personnage, un adolescent, Dom, d’origine Bretonne et qui vit avec son père à Paris. On retrouve une nouvelle fois un roman initiatique, dans lequel il est question de recherche de son passé, de quête de soi-même, de ses origines, de sa famille. Si ce thème est certes récurrent dans les livres de l’autrice, on ne s’en rend pas compte sur le moment, tant les histoires sont finalement très différentes. Avec Dom, nous découvrons donc que les secrets sont parfois lourds et pesants dans une famille, même si les membres sont nombreux et proches. A travers ces secrets, c’est également le thème de la communication qui est abordée, celui du deuil ou encore celui de la reconstruction suivant ce que l’on sait ou pas qui est alors appréhender de manière différente…

            Au début du roman, un mystère est clairement énoncé. On se prend donc au jeu de l’enquête afin de savoir qui est cette mystérieuse femme qui a prévenu et ouvert la porte aux secours et qui s’est ensuite volatilisé. Et puisque le cercle familial et amical de Dom et de son père est assez réduit, nous savons immédiatement que cette femme est forcément un personnage que nous croisons dans le récit. Et si j’était persuadé de mon hypothèse, je me suis planté et fait avoir. Ce mystère est levé à la moitié de l’histoire, ce qui permet de ne pas s’attarder en suppositions (d’autan plus que l’évidence arrive aussi assez vite) et de se concentrer sur cette femme en tant que compagne du père de Dom et de la nouvelle relation à tisser avec ce dernier.

            Si l’île de Groix, une sorte de fil rouge et de mascotte dans tous les romans de l’autrice, est une nouvelle fois présente dans le récit, elle n’est pas la situation géographique principale. En effet, même si Dom y effectue un petit crochet, le voyage principal nous conduit au Sud de l’Argentine, sur les terres foulées par les manchots. Et c’est en allant sur ces terres les plus méridionales, au plus près de la source contentant les réponses aux interrogations de Dom que celui-ci va pouvoir prendre un nouveau départ. 

En bref:

            Des goélands bretons aux manchots patagons, Lorraine Fouchet nous emmène une nouvelle fois dans une histoire dépaysante dans laquelle le voyage s’allonge! Avec Dom, un adolescent en pleine reconquête de son identité, des thèmes comme la reconstruction, le deuil, la famille et ses secrets sont abordés aussi diversement que finement. Qu’ils soient réellement présents ou non, tous les personnages apportent quelque chose de défini et sont extrêmement touchants. Avec plus de tendresse et de douceur que les autres livres de l’autrice que j’ai pu lire, ce récit semble plus court et plus rapide et il m’a peut-être manqué un petit truc en plus. Mais cette nouvelle histoire se déguste avec tout autant de gourmandise que les autres, et l’on en ressort le coeur débordant d’émotions.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire