Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mardi 30 juin 2020

Les soeurs Van Apfel ont disparu (Felicity McLean)





Titre original: The Van Apfel girls are gone
Traduction: Sylvie Schneiter
Nationalité de l’auteur: Australienne
Editions Presses de la Cité (28 Mai 2020)
283 pages
ISBN-10: 2258162920
ISBN-13: 978-2258162921
Genre: Thriller
Lu le: 15 Juin 2020
Ma note: 12/20



Résumé/4ème de couverture:

Été 1992, dans une lointaine banlieue de Sydney, en lisière du bush. Un été caniculaire durant lequel une puanteur infecte se dégage du lit de la rivière. Un été que Tikka, onze ans et deux mois, n’a jamais oublié : celui où les soeurs Van Apfel ont disparu.

Les trois filles du pasteur — Hannah, l’aînée, Cordelia, la fantasque, somnambule à ses heures, et la petite Ruth avec son bec-de-lièvre — profitent de l’entracte du spectacle de l’école pour se faire la belle et s’évanouir dans la nature. Le corps de la plus jeune sera retrouvé coincé entre deux rochers…

Vingt ans plus tard, Tikka retourne chez ses parents pour prendre soin de sa grande soeur, malade. Un séjour qui sera l’occasion d’affronter avec elle les fantômes qui les hantent. Leurs amies se sont-elles enfuies pour échapper au joug de leur père ou ont-elles été victimes d’un prédateur ? Y a-t-il la moindre chance pour qu’Hannah et Cordelia soient aujourd’hui toujours en vie ?

Entre désir de liberté et rêves étouffés, un texte qui capture avec justesse, humour et intensité l’essence même de l’adolescence. Et s’il y est question du spleen des soeurs Van Apfel, ce roman résonne aussi des rires de ses héroïnes et se dévore comme un page-turner.

Mon avis:

            Je remercie les éditions Presses de la Cité pour cette proposition de thriller, le premier livre de l’autrice Australienne. Des soeurs qui disparaissent, une seule retrouvée morte, un retour aux sources pour une de leur amie, des secrets cachés: tout ceci sont autant de bons éléments pour créé un vrai page-turner comme mentionné dans son résumé. Mais force est de constater que même si le mystère et l’ambiance lourde et pesante sont bien présents tout le long du récit, l’histoire s’est avérée être une déception puisqu’il n’y a aucune conclusion.

Points de vue/Critiques:

            Hannah, Cordelia et Ruth sont les soeurs Van Apfel que l’on découvre en remontant le passé à travers les souvenirs de leur amie Tikka, qui revient chez elle pour s’occuper de sa soeur ainée, Laura, qui est malade. C’est donc aussi l’occasion pour Tikka de se souvenir et de confronter ce dont elle se souvient avec les souvenirs de Laura. En fonction de leur âge, Laura était plus proche de Hannah qui elle-même était toujours aux côtés de Cordelia. Quand à Ruth et à Tikka, elles étaient les plus petites et souvent mises à l’écart. 

            A travers les souvenirs remémorés de Tikka et de Laura qui n’ont jamais cessé de s’interroger et de garder espoir quant à la survie et au retour de Hannah et de Cordelia, nous découvrons que les soeurs Van Apfel vivaient un quotidien très pieux et très restrictif par rapport au métier de pasteur de leur père. Avec leur discussion sur le passé et avec le recul, le lecteur peut se rendre compte que les adultes à l’époque n’avaient pas forcément conscience de ce qui se passait dans cette famille et de tout les petits éléments qui pourraient paraître anodin mais qui sont finalement assez étranges lorsqu’ils sont mis tous ensemble. Cette absence de prise de conscience n’est pas à mettre sur le compte unique des adultes puisque les enfants sont également restés dans une sorte de pacte du silence et qu’ils n’allaient pas trahir leurs camarades et amis… 

            Tout le récit revient donc principalement sur tout ce passé, sur la vie des enfants avant la disparition des soeurs Van Apfel. Avec les petites choses que l’on découvre, certaines plus malsaines et plus interrogatives que d’autres, on nage dans une réelle ambiance lourde et pesante, vraiment malsaine. C’est très prometteur pour un final et des réponses flamboyants. En attendant, au fur et à mesure de la lecture, nous saurons progressivement le pourquoi et le comment de ce départ de la fratrie. Mais malheureusement, ce qui s’est passé réellement, ça nous ne le saurons jamais…! En effet, toutes les zones d’ombres restent telles qu’elles. Aucune réponse n’est donnée, on ne revient pas ou partiellement sur l’enquête de l’époque et la faire avance et la résoudre n’est absolument pas le but de ce récit. On parvient donc à la fin de cette histoire sans aucune résolution: ce n’est pas une fin ouverte c’est une non-fin qui nous fait vraiment reste rsur notre faim!!!

En bref:

            Pour un premier livre, Felicity McLean nous emmène dans le bush australien et dans le passé afin de revenir sur l’enfance des soeurs Van Apfel, soeurs qui ont disparu pour deux d’entres elles, sans que l’affaire n’est été résolue jusque là. En remontant dans le passé et au fil des souvenirs évoqués, on se rend compte que les non-dits des enfants, formant une sorte de pacte du silence, peuvent avoir de graves conséquences et que les adultes les entourant n’ont pas forcément pris conscience de certaines petites choses anodines, mais grave lorsqu’elles sont cumulées. Ainsi, on nage dans ambiance lourde, pesante et malsaine propice à un beau final renversant. Malheureusement, pire qu’une fin ouverte, il n’y a pas de fin! En effet, il n’y a aucune progression ou résolution de l’enquête sur la disparition et on ne trouve aucune réponses aux multiples interrogations qui restent en suspend. Un roman inachevé à mon sens… 

3 commentaires: