Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


lundi 29 juin 2020

Les fleurs sauvages (Holly Ringland)




Titre original: The lost flowers of Alice Hart
Traduction: Anne Damour
Nationalité de l’auteur: Australienne
Editions Le Livre de Poche (10 Juin 2020)
numéro 35786
512 pages
ISBN-10: 2253101753
ISBN-13: 978-2253101758
Genre: Contemporain
Lu le: 9 Juin 2020
Ma note: 15/20



Résumé/4ème de couverture:

Lorsqu’une tragédie change à jamais sa vie, la jeune Alice Hart, âgée de neuf ans, part vivre chez sa grand-mère, qu’elle ne connaît pas. Quittant le bord de l’océan où elle a grandi, elle trouve refuge dans la ferme horticole de June, où celle-ci cultive des fleurs sauvages d’Australie. Au fil du temps, Alice oublie les démons du passé et apprend à perpétuer la tradition familiale en utilisant le langage des fleurs pour remplacer les mots lorsqu’ils se font trop douloureux. Mais l’histoire des Hart est hantée par de nombreux secrets que June cache à sa petite-fille. Une fois adulte, révoltée par ce silence et trahie par celles qui lui sont le plus chères, Alice se rend compte qu’il y a des choses que les fleurs seules ne peuvent raconter. Si elle veut être libre, elle doit partir.

Mon avis:

            Première lecture du Prix des lecteurs Livre de Poche pour le mois de juin avec « Les fleurs sauvages » qui possède une aussi belle couverture que celle du grand format. Le livre est une histoire très florale et très féminine! Avec Alice, on va voyager en Australie dans un récit de vie, pas vraiment trépidant et passionnant dans lequel on notera de multiples petites longueurs. Au fil des années, la jeune femme va mûrir, et apprendre quantité de choses sur sa vie et sur les gens au fil des rencontres, plus ou moins fortuites, qui vont parsemer son chemin.  

Points de vue/Critiques:

            Il est difficile de décrire ce récit qui pourrait plutôt s’apparenter à un roman d’atmosphère. En effet, nous allons suivre la vie d’Alice que l’on rencontre alors qu’elle est enfant. Suite à un drame familial, elle se retrouve à vivre chez sa grand-mère qu’elle ne connaît pas et qui est à la tête d’un domaine horticole qui se transmet de génération en génération. Entre sa grand-mère qu’elle découvre, les nombreuses femmes qui vivent et travaillent sur l’exploitation telle une grande famille qui font désormais parties de son quotidien, et les premiers émois amicaux et amoureux, Alice a beaucoup de choses à découvrir et à faire dans son quotidien. Mais force est de constater que ce quotidien n’est pas franchement trépidant et qu’il ne se passe grand chose hormis la description d’une vie classique. Je me suis donc assez ennuyée dans cette lecture, sans compter qu’entre les quelques passages où l’on était réellement dans le vif du sujet et qui était intéressant, on retrouve de nombreuses petites longueurs. 

            On est assez rapidement confronté à un secret de famille qui aurait pu être une sorte de relance de l’intrigue si ce secret n’était finalement pas aussi rapidement dévoilé pour le lecteur et si seule Alice était celle qui n’était pas au courant. Ce secret est donc une révélation choc uniquement pour Alice, qui sera alors l’élément déclencheur pour une nouvelle vie pour la jeune femme. Si elle a toujours eu des interrogations concernant sa famille et son passé, Alice va alors tout faire pour chercher les réponses à ses questions. Elle va aussi apprendre des choses sur elle-même en poussant les autres dans leurs retranchements et en leur arrachant la vérité. Mais c’est également à travers les différentes rencontres et les différentes personnes qu’elle a fait entrer dans son quotidien, qu’elle va évoluer et mûrir. Car entre les relations toxiques et les mauvaises décisions prises, Alice a finalement besoin de tout cela pour avancer dans la vie et revenir aux sources. 

            On notera la très belle mise en page de chapitres. Agrémenté de très jolies illustrations, chaque chapitre porte le nom d’une fleur endémique du bush australien, dont on nous donne toutes les caractéristiques (nom, signification, lieu de vie, particularités) en préambule et qui sera forcément en lien avec ce que vivra Alice dans ce chapitre. 

En bref:

            Graphiquement très beau, ce roman de Holly Ringland est un récit de vie assez contemplatif que l’on pourrait plutôt appréhender comme un roman d’atmosphère. On va suivre la vie d’Alice, qui, au fil des drames et des rencontres, va lever le voile sur son passé et sur sa famille, tout en se découvrant une nouvelle vie plus mature. L’autrice a mis en avant une histoire d’humanité et un récit qui fait exclusivement la part belle aux femmes. Mais ce récit de vie est finalement peu intéressant avec peu de réels évènements, ce qui fait que c’est un récit lent. Avec de nombreux passages qui trainent en longueurs et des problèmes de traduction, cette lecture s’est faite en diagonale. Cependant, ce livre est une jolie invitation au voyage au coeur du bush Australien et la mise en page illustrée des chapitres avec les dessins et les explications des fleurs endémiques Australiennes est un vrai ravissement!

Autour du livre:

Fait parti de la sélection du Prix des Lecteurs Livre de Poche 2020 catégorie Littérature pour le mois de Juin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire