Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


dimanche 7 juin 2020

Les étoiles de l'histoire, tome 2: Marilyn Monroe





Scénario: Bernard Swysen
Illustrations: Christian Paty
Nationalité des auteurs: Belge et Française
Editions Dupuis (29 Mai 2020)
104 pages
ISBN-10: 280017014X
ISBN-13: 978-2800170145
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 2 Juin 2020
Ma note: 16/20



Résumé/4ème de couverture :

            Hoolywood en a fait une star planétaire, une icône. Star parmi les stars, Marilyn Monroe s'appelait à l'origine Norma Jean. Après une enfance chaotique à Los Angeles, elle se marie et devient mannequin pendant la guerre. En retraçant cette trajectoire hors norme, cette biographie s'emploie surtout, avec humour, à démêler le vrai et le faux, rendant justice aux ambitions et à la détermination d'une actrice d'exception, prisonnière de sa légende.

Mon avis:

            Pour ce deuxième tome des étoiles de l’histoire, on s’intéresse cette fois-ci à Marilyn Monroe. Cette petite série de bande-dessinée est vraiment très bien construite. Elle revient sur des personnages contemporains emblématiques que tout le monde connait de nom mais que dont on ne connait pas réellement finalement. A part retranscrire certaines scènes mythiques ou films dans lesquels ont joué Charlie Chaplin ou Marilyn Monroe, qui est capable de dire qu’elle était réellement leur vie personnelle et familiale? De plus, chaque album est très complet puisque l’on part de la toute enfance du personnage jusqu’à son décès. C’est donc un très bon format graphique pour découvrir une biographie. 

Derrière la Marilyn pulpeuse et séduisante actrice que nous connaissons, se cache finalement une femme incomprise. Son métier d’actrice est certes bien retranscrits, mais ce n’est peut-^être ce qui se dégage le plus dans l’album. En effet, nous découvrons une Marilyn qui n’a jamais eu de chance avec les personnes qui l’ont entouré: soit elle était prise pour un passe-temps avec ses amants et maris, soit elle était manipulée par les personnes « bienveillantes », soit elle était prise par un objet rapportant beaucoup d’argent pour les personnes professionnelles qui l’entouraient ou alors, les rares belles personnes à ses côtés sont décédées… En ayant jamais eu de réels et bons repères parentaux, Marilyn cherchait sans cesse à se faire aimer et elle espérait simplement être aimée et appréciée de façon sereine et seine par des personnes, pour ce qu’elle était réellement. On apprend donc qu’elle ne cherchait aucunement à être plantureuse et sexy: c’était pour elle un jeu, à incarner le personnage de Marliyn à mettre devant la caméra. Norma Jean était par exemple finalement une femme qui adorait la littérature et qui en avait pas dessus la tête des rôles mineurs de potiche dans les films qu’on lui proposait. Mais en ayant la corde au cou et en étant si manipulé, son droit était limité et elle a trouvé sa seule rédemption dans les médicaments…

Dommage que je n’ai pas été particulièrement fan des dessins, puisque  j’ai plutôt l’impression d’avoir eu affaire à des caricatures pour les personnages. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire