Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


jeudi 11 juin 2020

La somme de nos vies (Sophie Astrabie)






Nationalité de l’auteur: Française
Editions Flammarion (3 Juin 2020)
394 pages
ISBN-10: 2081512289
ISBN-13: 978-2081512283
Genre: Contemporain
Lu le: 26 Mai 2020
Ma note: 16/20




Résumé/4ème de couverture:

Camille, jeune fleuriste qui rêve sa vie, visite des appartements qu'elle n'a aucune intention d'acheter. Marguerite, quatre-vingt-sept ans, met en vente son appartement qu'elle s'est pourtant juré de ne jamais quitter. Derrière leurs fenêtres qui se font face, dans cette rue parisienne, la vie de l'une n'apparaît à l'autre qu'en reflet. Les mensonges de Camille à son entourage et les secrets de Marguerite enfouis soigneusement depuis l'enfance se croisent et se répondent. Comment prendre sa vie à bras-le-corps quand on a décidé d'en vivre une autre ?

Mon avis:

            J’ai reçu ce livre par surprise de la part des éditions Flammarion et ce fut une belle surprise car j’ai passé un très bon (et rapide) moment de lecture. La découverte de Sophie Astrabie est une jolie trouvaille. Dans « La somme de nos vies » on retrouve tous les bons ingrédients d’un roman contemporain aux limites du feel-good: une bonne histoire, un petit groupe de personnages, de la vie, de la tendresse et de la simplicité sans qu’aucune corde soit plus pincée que l’autre. Un joli roman parfaitement équilibré.

Points de vue/Critiques:

            Dans ce roman chorale, on va suivre nos deux protagonistes principaux que sont Camille la jeune fleuriste en proie avec son destin professionnel et Marguerite une vieille dame, seule et s’ennuie ferme. Mais on va également faire la connaissance d’Adélaïde, de Thomas et de quelques autres personnages, dont on a suivre le point de vue de temps en temps pour certains d’entre eux. A travers ce petit cercle restreint de personnages, qui se rencontrent de ci de là et en suivant leur avis et leur vie, on a l’impression d’être inclus dans une sorte de petite famille douillette et réconfortante

            L’histoire qui découle de la vie de Camille et de Marguerite est très touchante et sous ses airs de fraiche candeur, se cache en réalité des aspects beaucoup plus terre à terre. Camille se cherche des excuses pour exercer le métier qu’elle aime et pour lequel elle semble doué face aux espérances ambitieuses que sa famille l’a affublé depuis toujours. Quand à Marguerite, elle incarne sûrement bon nombre de personne âgées qui vivent chez elles, seules, sans amis et sans famille dans un appartement dans lequel elles ont toujours vécus, et passant leurs journées à s’ennuyer où la simple visite du facteur ou un programme télé particulier sont la seule distraction positive de leur journée. Et c’est grâce à une caractéristique, une lubie pour l’une, une passion pour l’autre, que Camille et Marguerite vont se rencontrer par le biais de Thomas. 

En bref:

            Pour passer un bon, frais et agréable moment de lecture, « La somme de nos vies » est le candidat parfait. En effet, l’histoire, les personnages, la tendresse, la simplicité et les valeurs véhiculées sont au rendez-vous. Sous forme de roman chorale, les quelques personnages rencontrés nous distillent leur vie simple, juste et posée avec un petit grain de folie pour nous faire mordre à l’hameçon. La complémentarité et les points communs de Camille et de Marguerite, de deux générations différentes, sont touchants et grâce à leur luminosité et leurs failles, elles nous tissent une très jolie histoire sur laquelle s’imprime nos sourires. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire