Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mercredi 3 juin 2020

Changer l'eau des fleurs (Valérie Perrin)






Nationalité de l’auteur: Française
Editions Le Livre de Poche (24 Avril 2019)
664 pages
ISBN-10: 2253238023
ISBN-13: 978-2253238027
Genre: Contemporain
Lu le: 18 Mai 2020
Ma note: 13/20




Résumé/4ème de couverture:

Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu’elle leur offre. Son quotidien est rythmé par leurs confidences. Un jour, parce qu’un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l’on croyait noires, se révèlent lumineuses.
Après l’émotion et le succès des Oubliés du dimanche, Valérie Perrin nous fait partager l’histoire intense d’une femme qui, malgré les épreuves, croit obstinément au bonheur. Avec ce talent si rare de rendre l’ordinaire exceptionnel, Valérie Perrin crée autour de cette fée du quotidien un monde plein de poésie et d’humanité.

Mon avis:

            Avec un titre plébiscité unanimement depuis sa sortie, je gardais précieusement ce livre et je partais dans cette lecture en me disant qu’il s’agira d’une valeur sûre et d’un véritable moment de cocooning. Les premières pages m’ont donné un véritable coup de coeur pour le personnage de Violette, avec un humour, portant sur son métier de garde-cimetière, aux petits oignons. Malheureusement, j’ai très rapidement senti une sorte de grande lenteur et de longueur qui ne m’a pas délaissé tout au ont de ma lecture. L’histoire n’a pas décollé et je me suis ennuyée et me suis forcée à finir ce livre, qui est donc, à mon grand désespoir, une grande déception.

Points de vue/Critiques:

            La découverte de Violette est un vrai ravissement. Nous la découvrons en premier lieu comme garde-cimetière. Face à ce métier qui cotoit sans cesse la mort, la personnalité de Violette est totalement à l’opposé. En effet, elle n’est pas que simple garde-cimetière, puisqu’elle s’implique totalement dans son métier et s’assigne de nombreuses autres tâches annexes. Elle accueille par exemple les membres des familles endeuillés chez elle autour d’un thé personnalisé, elle prête une oreille attentive à leur chagrin et elle s’occupe d’entretenir des tombes à la demande des familles tout en cultivant des fleurs qu’elle peut leur vendre au dernier moment. Et pour montrer encore plus sa dévotion dans son métier, Violette tient un registre de tous les enterrements qui ont lieu dans son cimetière notant dans les moindres détails (métro, nombre de personnes et discours) qui ont ponctuait cet évènement, au cas où des personnes chères n’auraient pas pu assister au dernier au revoir de leur proche. 
Violette est donc une femme dévouée, lumineuse, franche et droite. Lorsque l’on remonte dans son passé afin de découvrir comment et pourquoi elle est arrivée aujourd’hui à faire ce drôle de métier de garde-cimetière, on découvre que Violette a toujours eu ce caractère et surtout qu’elle est passée par beaucoup d’épreuves. C’est notamment grâce à la luminosité et à l’humour de Violette que jamais une once de noirceur ou de dépression flotte dans l’univers proche de la mort de Violette par rapport à son métier.

            Violette est donc la touche de bonheur et de positivité de ce roman. Mais ce personnage lumineux n’a pas resurgit sur l’histoire. En effet, si les premières pages qui nous font découvrir Violette et son univers ont été un ravissement, très rapidement les longueurs se sont fait ressentir. Je ne voyais pas où l’histoire voulait nous emmenait à part découvrir le passé de Violette. Et ce n’est que de nombreuses pages plus tard que nous découvrons qu’il existe un mystère dans ce passé et que nous allons entreprendre, par le biais des personnages, une enquête pour comprendre ce qu’il s’est réellement passé. Le propre de l’enquête m’a passionné et j’ai été surprise du dénouement que je n’avais pas anticipé. 
En revanche, et c’est là le principal problème de ce live, c’est que tout est beaucoup trop long. Que se soit en terme de passages ou même de chapitres, il y a des choses qui ne sont pas essentielles au récit, qui n’apportent rien si ce n’est noircir des pages. J’ai sauté ces passages durant ma lecture, qui cassaient le rythme. Ce rythme n’était pas non plus optimal à cause du fait que les chapitres alternent suivant le personnage que l’on suit (et il sont assez nombreux dont certains sont des personnages secondaires), et donc suivant l’époque. Cela m’a semblé trop décousu et disparaître pour bien focaliser et concentrer la lecture.

            De plus, l’histoire dans le présent de Violette qui concerne sa vie privée ne m’a pas paru réfléchie et très originale. En effet, lorsqu’elle rencontre son mystérieux visiteur, entre les échanges et leur différence d’âge, j’ai été très surprise de constater qu’une histoire se tissait entre eux, et qu’elle ne prenait pas son temps puisqu’immédiatement ils couchent ensemble. Si en plus cette histoire était important et menée quelque part, pourquoi pas, mais ce n’est pas le cas. De plus, cette histoire est la copie conforme de ce que la mère du visiteur a vécu… Sans compter que pour ces deux couples, on couche ensemble immédiatement sans se connaître, mais la bienséance féminine fait en sorte qu’elles continuent de vouvoyer leur amant après çà…

En bref:

            Je partais tellement confiante dans cette lecture, que ma déception n’est que plus grande. Contrairement aux avis unanimes, je suis complètement passée à côté. J’ai beaucoup aimé découvrir Violette Toussaint avec son humanité, sa droiture et sa dévotion dans son métier de garde-cimetière, qui est un vrai ravissement lumineux. La découverte de son passé et le fait de suivre cette sorte de petite enquête m’a beaucoup plu. Mais avec une construction particulière avec les points de vue alternant de nombreux personnages et d’époques qui apporte un rythme haché et une concentration difficile et des passages totalement inutiles à l’intrigue, je me suis ennuyée avec ces nombreuses longueurs et lenteurs. Je n’ai donc pas accroché mais vu le succès de ce livre, mon avis n’est sûrement pas un exemple! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire