Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


jeudi 23 avril 2020

Regarde (Hervé Commère)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Fleuve (12 Mars 2020)
Collection Noir
320 pages
ISBN-10: 226514407X
ISBN-13: 978-2265144071
Genre: Thriller
Lu le: 10 Avril 2020
Ma note: 15/20




Résumé/4ème de couverture:

Jadis, Mylène a aimé un homme. Ensemble, ils ont fait les 400 coups. Jusqu’au braquage raté d’une bijouterie en Espagne, au cours duquel les deux amoureux se sont fait prendre. Mylène n’a jamais revu Paco : il a été poignardé dans sa cellule un soir.
Aujourd’hui, Mylène est libre. Elle travaille dans un dépôt-vente en banlieue parisienne, et vit dans une chambre de bonne. Parfois, le temps d’un week-end, elle loue un appartement quelque part, et s’imagine une autre vie. Celle qu’elle aurait pu avoir si elle n’avait pas commis les mêmes erreurs. Elle rêve.
Ce week-end pourtant, Mylène ne rêve pas : dans la roulotte qu’elle a louée, tout la ramène à Paco. Les meubles, les objets, il y a même une photo de lui au mur. Cela semble inconcevable, mais on dirait qu’elle est chez lui.

Mon avis:

            C’est avec « Regarde » que je découvre l’auteur et en ayant lu ce livre en nue jeune journée, la conclusion est que non seulement l’écriture est suffisamment fluide pour avaler les pages, mais en plus l’histoire est intéressante et assez prenante. En revanche, de manière générale, on reste dans les codes classiques du thriller: il n’y a pas eu de réelles surprises et j’oublierais assez vite cette histoire.

Points de vue/Critiques:

            Avec quelques détours en Espagne, l’histoire se situe en France, mais ce n’est pas pour autant que l’on ne voyage pas puisque l’auteur exploite assez bien, et de façon succincte, toute la richesse du pays. En effet, en partant des beaux quartiers parisiens, on va jusqu’à Annecy en passant par la campagne reposante et dépaysante du Lot. On passe donc des beaux appartements haussmaniens aux caravanes de gitans en passant par un dépôt-vente et la prison. 

            Le personnage principal est une femme atypique et j’ai beaucoup aimé voir cette originalité. C’est en effet une femme a la soixantaine passée, à laquelle on n’a pas pour autant donné des traits de personne âgée. Elle travaille dans un dépôt-vente depuis sa sortie de prison, elle vit volontairement dans une chambre de bonne, elle a des amants et une vie sexuelle assumée et ses amis sont son patron et un couple d’amis. Forte en gouaille et en caractère, elle ne se laisse jamais démontée mais cache un coeur en or sous son apparente carapace. Néanmoins, que se soit avec Mylène ou avec les personnages secondaires, l’auteur ne nous fournit pas assez d’éléments, à mon sens, pour avoir un sentiment d’attachement pour eux, avoir envie de les revoir. 

            Le récit part sur des bases classiques: par de nombreux indices, une femme est convaincue que son ancien amour, sensé être mort en prison, est toujours vivant. Dés lors, Mylène va mener l’enquête pour lever le voile sur ce mystère. L’auteur a parfaitement su rythmer son histoire en alternant les lieux, les indices révélés et en nous faisant découvrir le passé de Mylène. Si quelque fois mon intérêt a été vraiment titillé, je me suis en général laissée porter par l’histoire, dont les tenants et aboutissants sont restés dans un grand classicisme. Les surprises n’ont donc pas été au rendez-vous. Seul le fait de vouloir savoir comment toute cette histoire a été mise en place permet de faire défiler assez rapidement les pages, l’écriture assez fluide y est aussi pour quelque chose!

En bref:

            La découverte d’Hervé Commère avec son dernier livre « Regarde » fut plaisante. L’auteur nous présente un personnage principal atypique, Mylène, par plusieurs aspects et cette singularité est tout à fait appréciable et c’est ce que je retiendrais le plus, même si rien n’est fait pour qu’elle soit réellement attachante. On va voyager avec elle, sur différentes routes de France (et d’Espagne) et dans divers endroits afin de lever le mystère sur l’existence ou non de son ancien amour, lié à un passé tumultueux que nous découvrirons au fur et à mesure du récit; ces immersions dans le passé rythmant parfaitement l’histoire. Même si la plume est agréable et que les pages défilent très rapidement, toute l’histoire et sa résolution restent dans un certain classicisme qui ne marque pas vraiment ni ne surprend.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire