Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


jeudi 16 avril 2020

Raymond






Scénario: Jeff Legrand et Raymond Poulidor
Illustrations: Christophe Girard
Nationalité des auteurs: Française
Editions Mareuil (14 Juin 2018)
143 pages
ISBN-10: 2372540831
ISBN-13: 978-2372540834
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 9 Avril 2020
Ma note: 16/20


Résumé/4ème de couverture :

Comment devient-on un champion alors que rien ne nous y prédestine ? Un don, la chance, l’entraînement ? Fan de Marcel Cerdan, 2e meilleur élève de son canton, incapable de se payer ni vélo ni étude secondaire, comment un jeune paysan devient-il une icône du cyclisme mondial ? De la Seconde Guerre mondiale à la guerre d’Algérie, RAYMOND vous invite à découvrir la jeunesse de Raymond Poulidor, le métayer qui deviendra l’une des légendes du cyclisme. Avant de devenir le héros national que l’on connait, découvrez l’histoire intime et touchante de Raymond Poulidor. Une histoire de famille, d’abnégation, de rêve, de déceptions, d’ascension sociale. De guerres. Et une touche de sport.

Mon avis:

            Evidement lorsque l’on est fan de cyclisme, cette bande-dessinée retraçant a vie, ou plutôt la jeunesse et les débuts de Raymond Poulidor ne peut que plaire. Mais même si l’on est pas forcément un adepte de ce sport et que l’on veut en savoir un peu plus sur Poulidor, sans partir dans une longue biographie, cet ouvrage est parfait! Quoiqu’il en soit, on apprend et on découvre de nombreuses choses sur cet homme qui deviendra un mythe.
Si les illustrations sans couleurs, seulement en noir et blanc, peuvent décevoir de prime abord, on fait très bien abstraction. De plus, puisque l’histoire se concentre sur l’enfance et les débuts de Poulidor, le noir et blanc est plutôt raccord et logique. J’ai beaucoup apprécié justement le fait de retrouver et de découvrir l’enfance et les premières années de Raymond au sein de sa famille, avec ses parents et surtout avec ses grands frères, qui ont été décisifs quand à sa future et grande carrière, jusqu’à ce qu’il signe un contrat et qu’il devienne un professionnel du vélo. Il est vrai que si cette bande-dessinée serait revenue sur toutes les années en tant que cycliste professionnel de Raymond, cela aurait eu un goût de déjà-vu et n’aurait pas été aussi intéressante et novatrice. Et la fin de la bande-dessinée est juste parfaite puisqu’elle nous fait refermer le livre avec humour. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire