Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mercredi 23 décembre 2020

Mes voisins les esprits


TOME 1

Titre original : Ayashikoto-Gatari, book 1
Scénario et Illustrations: Ushio Shirotori
Nationalité de l’auteur: Japonaise
Editions Doki Doki (3 Juillet 2019)
180 pages
ISBN-10: 2818968445
ISBN-13: 978-2818968444
Genre: Manga
Lu le: 4 Mars 2020
Ma note: 15/20



Résumé/4ème de couverture :

Dans l'espoir de retrouver un cahier de notes sur le royaume des morts qui lui permettrait d'en savoir plus sur la disparition de sa mère, Yachiho Takahara, une jeune lycéenne, emménage dans une vieille maison abandonnée, théâtre d'étranges événements. Elle y fait la connaissance de Moro, un mystérieux esprit qui lui demande de l'aider dans sa tâche.

Mon avis:

            « Mes voisins les esprits » aurait pu être une belle surprise, mais elle s’avère être juste une lecture plaisante voire dispensable… Dommage, car entre la très belle couverture qui concorde avec un très beau graphisme caractérisé par des dessins riches en détails et une histoire de base très intéressante, tout est malheureusement mal exploité. 
Le récit est sur un ton enjoué et l’héroïne part à la découverte de la grande variété de yokaï gravitant autour de son lieu de vie. Ces créatures possèdent un côté amusant, voire attachant, malgré des allures se voulant parfois impressionnantes. A contrario, l’ambiance se veut sombre avec un discours sur la vie, la mort, le renouvellement, mais on passe à côté. En effet, tout est finalement assez léger et survolé et l’histoire reste seulement effleurée. On reste donc dans la superficialité, alors qu’un thème avec des esprits amènent à voit de l’action et du suspense. 
De plus, la jeune Yachiho ne relève pas cet ennui, puisque l’on ne découvre sans attachement aucun, une petite fille fade voire insupportable. 


TOME 2

Titre original : Ayashikoto-Gatari, book 2
Scénario et Illustrations: Ushio Shirotori
Nationalité de l’auteur: Japonaise
Editions Doki Doki (11 Septembre 2019)
176 pages
ISBN-10: 2818969468
ISBN-13: 978-2818969465
Genre: Manga
Lu le: 4 Décembre 2020
Ma note: 15/20


Résumé/4ème de couverture:

Yachiho Takahara vient d’emménager sous le même toit que Moro, un vieil esprit qu’elle doit alors aider faire son travail quotidien : renvoyer l’âme de ses pairs dans ce qu’il nomme le “monde éternel”.

Mais si elle est ici, c’est avant tout parce qu’elle est à la recherche des mystérieuses “notes sur le royaume des morts” grâce auxquelles elle est censée pouvoir retrouver sa mère disparue. Et quelque chose nous dit que la jeune fille est loin d’être au bout de ses surprises…

Alors qu’elle commence à perdre espoir, Yachiho va progressivement en apprendre davantage par le biais de son nouveau professeur de sciences humaines. Ce dernier n’est autre que l’énigmatique Kamo, membre d’une étrange organisation qui semble manipuler les esprits...

Mon avis:

            La lecture du premier tome avait été plutôt sympathique, mais sans plus, comme si la mayonnaise avait du mal à prendre. La lecture du second tome éveillait ma curiosité et j’espérais qu’il me permettrait d’être enfin prise par cette série, mais le sentiment initial reste inchangé. Si l’on passe un bon moment durant la lecture, l’histoire est aussitôt oubliée une fois le livre refermé.

            Pourtant, tout est là pour nous faire passer un bon moment, nous émerveiller et nous entraîner dans un monde particulier qui mêle la fantasy contemporaine avec la fantasy mythique. Mais le souci vient peut-être de ce mélange qui n’est pas vraiment réussi. Difficile de mettre clairement le doigt sur ce qui empêche de nous transporter. Les cases sont en général assez riches surtout lorsque l’on y rencontre un de ces fameux esprits. Mais est-ce cette surenchère ou le fait que ces créatures ne sont pas mises en valeur par un procédé quelconque qui les distingueraient et qui les mettraient sur un plan différent, toujours est-il que le tout manque de relief avec une impression de brouillon.

Le point positif est que l’on commence à en apprendre un peu plus sur les esprits ou sur la famille de Yachiho, mais toute l’intrigue de base reste encore vague et avance trop peu. Le « Bestiaires illustrés des esprits » situé entre les chapitres, est très appréciable et nous permet d’enrichir notre savoir sur les légendes et les coutumes du Japon. On sent, au delà de la fiction, Ushio Shirotori souhaite nous partager les croyances de son pays.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire