Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


vendredi 20 mars 2020

Les Schtroumpfs, tome 35: les Schtroumpfs et les haricots mauves





Scénario et Illustrations: Peyo
Nationalité de l’auteur: Belge
Editions Le Lombard (18 Août 2017)
56 pages
ISBN-10: 280367114X
ISBN-13: 978-2803671144
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 18 Mars 2020
Ma note: 16/20




L’histoire:

            Suite à des récoltes désastreuses, les Schtroumpfs ont frôlé la famine en hiver. Le Mage Homnibus leur procure de petits haricots mauves venus d'un pays lointain, qui poussent à profusion par tous les temps. Le Schtroumpf Paysan les plante en secret et obtient une récolte phénoménale. Mais les Schtroumpfs voudront-ils se nourrir de haricots secs ? Le Schtroumpf Cuisinier leur mijote quelques plats raffinés et le succès est total ! À tel point que, bientôt, les Schtroumpfs mangent des haricots à tous les repas et ne cultivent plus rien d'autre. Leur mode de vie est bouleversé, avec des effets imprévus...

Mon avis:

            Pour cette nouvelle histoire des Schtroumpfs, les auteurs ont investit à sujet d’actualité assez banal mais fréquent: celui de l’alimentation et des régimes! Car oui, les petits lutins bleus ne semblent pas épargner par la diététique! Si au premier abord cette thématique peut s’apparenter à quelque chose de typiquement humain, les auteurs ont parfaitement su l’attribuer aux Schtroumpfs et à l’inclure dans leur quotidien. En effet, nous connaissons les Schtroumpfs pour aimer follement la salsepareille (qui est une herbe sauvage), cultiver leurs légumes (grâce au Schtroumpfs paysan notamment) et aller à la cueillette aux fruits en forêt afin de faire des r&serves pour l’hiver. Mais lorsque le Grand Schtroumpf leur fait découvrir ce fameux haricot mauve, cet aliment savoureux devient vite, trop vite, leur unique aliment. Alors, certes les déclinaisons du Schtroumpfs Cuisiner sont nombreuses et savoureuses, mais manger continuellement des haricots va vite devenir problématique pour les lutins: la taille qui s’élargit, les vêtements à repriser, la condition physique qui s’affaiblit, le travail qui devient dur… et donc le danger peut être plus grand. Heureusement que certains Schtroumpfs, comme la Schtroumpfette, ont sonné l’alarme et entrepris de sauver le village, car avant que tous se rendent compte du fléau que peut devenir une mono nutrition, il faut bien continuer de diversifier l’alimentation. 

Les auteurs ont donc parfaitement su mettre en scène chez les Schtroumpfs un sujet pleinement humain et d’actualité, tout en faisant une histoire savoureuse, avec de l’action, de l’humour, de nombreux personnages, le tout avec plein de messages véhiculés. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire