Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


dimanche 15 mars 2020

Le chanteur perdu





Scénario et Illustrations: Didier Tronchet
Nationalité des auteurs: Française
Editions Dupuis (28 Février 2020)
Collection Aire Libre
184 pages
ISBN-10: 2800174838
ISBN-13: 978-2800174839
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 1er Mars 2020
Ma note: 17/20



Résumé/4ème de couverture :

Lorsqu'il fait un burn-out, Jean, bibliothécaire qui semble être passé à côté de sa vie, décide de retrouver Rémy-Bé, le chanteur de sa jeunesse (lorsqu'il se voyait encore révolutionnaire et contestataire). Fasciné par la désinvolture et la liberté de ton des chansons, Jean voit dans cette recherche improbable l'occasion de renouer avec le personnage qu'il n'a pas osé être. Enregistrés sur une vieille cassette audio, les morceaux l'ont suivi pendant des années, seul vestige du passé. D'ailleurs, personne ne semble se souvenir de ce chanteur, l'aurait-il inventé ? Sa seule piste : la pochette du disque avec le viaduc de Morlaix en arrière-fond. L'indice est maigre, mais Jean pourra dénouer le fil de manière surprenante, avec le seul secours des paroles de la douzaine de chansons, qui sont comme un puzzle mystérieux. Au bout du chemin, il y a le fantôme du chanteur perdu que Jean pense connaître par coeur. Il n'est pourtant pas au bout de ses surprises. C'est un autre qu'il rencontrera, tout en faisant lui-même la découverte de celui qu'il est, à travers celui qu'il aurait pu être. Les îles lointaines ne laissent pas indemnes...

Mon avis:

            C’est uniquement la curiosité et les jolies couleurs de la couverture de la bande-dessinée qui m’ont incité à découvrir véritablement cette histoire. Et comme bien souvent lorsque l’on attend pas grand chose d’une histoire que l’on entame, ce fut une grande et belle surprise, et j’ai passé un super moment de lecture. 
On suit la vie de Jean, qui nous entraîne simplement mais passionnément dans la recherche simple et presque futile d’un chanteur qu’il a aimé durant sa jeunesse. Si cela peut paraître absurde de tout plaquer afin de trouver ce chanteur perdu comme seul et unique but dans sa vie actuellement, cela s’avère entraînant et dépaysant. En effet, le personnage de Jean résonne étape par étape en se basant sur les paroles des chansons dont il se souvient. Et à chaque étape, un nouvel indice lui permet de continuer ses recherches sur la bonne voie. Mais cette enquête ne prend pas toute la place dans l’histoire puisqu’à la moitié du livre, Jean arrive finalement à ses fins pour nous amener finalement sur une petite île au large de Madagascar. Et les retrouvailles avec ce chanteur perdu ne sonne finalement pas l’arrêt de cette histoire, puisqu’un nouvel angle est pris. 
Les thèmes et les questions sous-jacentes abordés à travers cette tendre histoire sont intéressants et passent tout en douceur. Le souvenir des héros d’enfance, leur mystification qui peut prendre l’eau lorsque l’on rencontre la personne en vraie et bien des années plus tard, la vraie personnalité de la personne comparée à celle que l’on nous donne à travers un art. 
Si toute cette histoire m’a beaucoup plu, m’a entrainé et m’a très agréablement surprise, je l’ai été d’autant plus lorsqu’on lit dans les dernières pages que finalement toute cette histoire est vraie et que ce « chanteur perdu » a bel et bien existé, avec cet ancien fan, l’auteur lui-même, parti à sa recherche. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire