Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mardi 25 février 2020

Le club des feignasses (Gavin's Clemente-Ruiz)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Le Livre de Poche (29 Janvier 2020)
numéro 35648
320 pages
ISBN-10: 2253100439
ISBN-13: 978-2253100430
Genre: Contemporain
Lu le: 14 Février 2020
Ma note: 18/20




Résumé/4ème de couverture:

Que faire ? Si vous avez un jour appris une terrible nouvelle et décidez d’aller manger une côte de bœuf pour fêter ça, si vous avez envie d’être aux côtés de personnes que vous aimez quand vous en avez besoin, si vous avez toujours rêvé de retrouver l’amoureux de votre jeunesse, si vous voulez chanter (faux) sans qu’on vous regarde de travers, si vous avez un jour fait partie d’un club de plage, et que l’envie vous revient 50 ans plus tard : rejoignez le Club des Feignasses ! Rien ne prédisposait Béa, Alice, Sam, Greg et Elisabeth à se rencontrer. Pourtant, ces amoureux et cabossés de la vie, membres d’un club aussi curieux que chaleureux, apprennent vite à se connaître avec leurs failles, leurs richesses et leurs secrets. Un roman plein d’émotions, d’optimisme et de tendresse qu’anime une galerie de personnages attachants.

Mon avis:

            Ce livre faisait clairement parti des livres dont l’attendais la sortie poche avec grande impatience, depuis sa sortie en grand format. Et étant donné que cette dernière remonte maintenant à un petit moment (en 2018), je désespérais de voir le format poche arrivé un jour. Dés sa sortie, c’était aussitôt acheté, aussitôt lu. « Le club des feignasses » est une superbe petite pépite, une histoire sur un fond dur et douloureux mais qui s’avère être tantôt fraîche et tantôt drôle, à déguster avec douceur et sans modération. 

Points de vue/Critiques:

            Avec un sujet de fond aussi dur et cruel qu’est le cancer, ce livre est pourtant avant tout une superbe ode à la vie. Et l’auteur va même plus loin puisqu’il nous propose une histoire dans laquelle on peut rire de la maladie. Et cela est fait merveilleusement bien.

            Les personnages sont attachants, mais sont avant tout authentiques malgré leur grain de folie respectif. En effet, ils viennent d’horizons différents, ils n’ont pas la même éducation ou la même culture, ils ont des peurs et des espoirs différents et ne sont pas de la même génération. Mais cette large palette au niveau des personnages est là pour nous montrer que cette saloperie de cancer peut toucher n’importe qui. Personne n’est exempté pour quelques raisons que se soit. Aussi différents soient-ils, leur point commun reste le cancer. Béa, Alice, Sam, Greg et Elisabeth vont donc s’unir et se retrouver dans les uns les autres pour affronter un rude combat. L’union fait la force et leur union nous apporte un réel bonheur et souffle un vent d’air frais. Face à la maladie, chacun va réagir à sa façon: pour certain, cela va permettre de mettre en lumière certaines choses, pour d’autres, c’est le passé qui va les rattraper. Quoiqu’il en soit, ce sont des questions existentielles sur la vie qui font surface. Ainsi, le lecteur lui-même est amené à prendre du recul et à se poser la question de sa réaction si on lui annonçait un cancer. 

            Dans toute cette ambiance de maladie, c’est pourtant le rire et la gentille folie qui sont les maîtres mots de l’histoire. Avec nos adorables feignasses, on ne s’ennuie pas une seule seconde et c’est surtout toujours avec le sourire et le rire. Devant leur intrépidité et leurs péripéties, qui peuvent parfois paraître grossière, on se dit pourquoi pas et on se laisse totalement et facilement entraîner par ce club d’un nouveau genre. J’ai quelque fois ressenti une sorte de pessimisme concernant un des personnages, par des petites piqûres de rappel. Si cela s’est confirmé à la fin de l’histoire, c’est surtout les remerciements et « l’explication » de l’auteur en fin d’ouvrage qui m’ont bouleversé. 

En bref:

            « Le club des feignasses » est une superbe histoire qui est une véritable ode à la vie. Car derrière ses airs de « feel-good », ce livre traite avant tout le sujet du cancer. Mais on n’y parle pas de chagrin puisque l’auteur réussi merveilleusement bien à répondre à la question: comment rire et peut-on rire face à une telle maladie? Et la réponse vient de ce club composé de personnages aussi attachants qu’ils sont différents. Ils nous rappellent que personne n’est épargnée et que leur semblant et unique point commun qu’est le cancer, va finalement leur réunir et les unir face à ce combat. Au milieu de leurs peurs, leurs espoirs, leurs remises en questions, leur bonne humeur et leurs péripéties nous entraînent gaiement, rire aux lèvres, dans une aventure pleine de vie! Une petite pépite à déguster sans modération! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire