Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mercredi 19 février 2020

Au soleil redouté (Michel Bussi)






Nationalité de l’auteur: Française
Editions Presses de la Cité (6 Février 2020)
432 pages
ISBN-10: 2258193109
ISBN-13: 978-2258193109
Genre: Thriller
Lu le: 5 Février 2020
Ma note: 17/20




Résumé/4ème de couverture:

Au cœur des Marquises, l’archipel le plus isolé du monde, où planent les âmes de Brel et de Gauguin, cinq lectrices participent à un atelier d’écriture animé par un célèbre auteur de best-sellers.
Le rêve de leur vie serait-il, pour chacune d’elles, à portée de main ?
Au plus profond de la forêt tropicale,
d’étranges statues veillent, l’ombre d’un tatoueur rôde.
Et plein soleil dans les eaux bleues du Pacifique,
une disparition transforme le séjour en jeu... meurtrier ?
Enfer ou paradis ? Hiva Oa devient le théâtre de tous les soupçons, de toutes les manipulations, où chacun peut mentir... et mourir.
Yann, flic déboussolé, et Maïma, ado futée, trouveront-ils lequel des hôtes de la pension Au soleil redouté... est venu pour tuer ?

Mon avis:

            La sortie du dernier livre de Michel Bussi est toujours un moment attendu pour moi et cette année, avec « Au soleil redouté », l’auteur nous emmène pour un voyage inattendu et totalement dépaysant puisque nous embarquons au coeur des îles Marquises, sur des airs de Jacques Brel,  pour une histoire au confins du huit clos à la manière de « dix petits nègres ». Quoiqu’il en soit, l’auteur promet lui-même que le lecteur ne saura pas deviner le switch final, dont il a l’habitude de garnir ces histoires, étant donné qu’il serait digne des fameux « Nymphéas Noirs ». C’est en tout cas, en partant de ce postulat de base que Michel Bussi a voulu créer et écrire sa nouvelle histoire… et je confirme que j’en ai été tout aussi bluffée (limite énervée de ne pas avoir perçu « le truc » avant!!!!).

Points de vue/Critiques:

            Comme dans tous les livres de Michel Bussi, avec sa déformation professionnelle initiale de géographe, le voyage est omniprésent et vraiment salvateur. Dans ce nouveau livre, le voyage est exotique puisque l’on part aux îles Marquises. Si la découverte de ce nom fait penser à une destination paradisiaque faite de plages de sable fins et chaud, on se rend vite compte grâce aux nombreuses descriptions immersives (comme l’auteur l’a toujours et si bien fait dans ces romans), que les îles Marquises sont finalement bien loin de ce que l’on croit et qu’il s’agit en réalité d’un endroit mystérieux et très mal connu. Au milieu du fait que de nombreux artistes en sont tombés amoureux au point d’y être enterré comme Paul Gauguin ou encore Jacques Brel, les îles Marquises sont une véritable enclave assez isolée de beaucoup de choses, qui est restée très sauvage, sans incursions et dispositifs touristiques grandiloquents et qui possède une culture insulaire très forte. 
Il fallait à Michel Bussi trouver un endroit assez reculé où les technologies modernes et les personnes ne peuvent y venir facilement afin de mettre en place une intrigue à la limite du huit clos, plus toujours très compatibles avec notre société moderne actuelle, mais avec les îles Marquises, le pari est gagné et en plus, on s’offre un aller-retour (presque) gratuit et vraiment dépaysant!!

            Si l’histoire commence par un écrivain voulant faire un atelier d’écriture est quelque chose que l’on a tendance à pas mal voir en ce moment dans les romans, heureusement, ici, cela n’est que le décor planté dés la départ. Car très rapidement, c’est histoire va prendre une autre direction et l’atelier d’écriture n’est finalement qu’un prétexte pour rassembler différents personnages… chacun deviendra suspect… voire victime… Et puisque le nombre de personnages n’est finalement pas si étendu, on se dit que l’on peut trouver assez finalement trouvé le coupable, on finira bien par le trouver en les suspectant tous chacun à un moment donné. Mais évidemment, cela est sans compter le talent de Michel Bussi, puisque non seulement nous sommes plongés dans un embroglio concernant l’enquête où l’on ne sait plus qui croire ou qui soupçonner, mais en plus, lorsque le switch final nous est présenter…. haaaaa!!!! Je me suis dit « mais comment je n’ai rien vu, comment j’ai pu me faire avoir comme ça » (alors que je savais avant de commencer qu’il y avait un truc particulier à voir dés le début!!). J’ai donc été totalement berné et dérouté par cette révélation finale, c’est perfide et remarquablement bien pensé, je me suis fait avoir. Vraiment digne des « Nymphéas noirs »!. 

En bref:
           
            Cette année, avec « Au soleil redouté », Michel Bussi nous embarque pour un voyage dépaysant et bluffant. En effet, l’auteur nous entraîne aux îles Marquises, sous des airs de Jacques Brel et sur des toiles de Paul Gauguin, afin de découvrir des paysages reculés sur ces terres mystérieuses, empruntes d’une magnifique culture. Resté sauvage, éloigné du brouhaha touristique et presque coupés du monde et des technologies modernes, cet endroit était le lieu idéal pour instaurer une histoire façon huit-clos insulaire. Si l’enquête nous entraine dans ses ficelles qui sont très difficiles de démêler, c’est le switch final qui nous achève en nous coupant le souffle (voire nous énerve de s’être laissé aussi facilement et subtilement berné!!). Bref, c’est terriblement perfide, merveilleusement bien réussi et tout aussi époustouflant qu’à pu l’être les « Nymphéas noirs ». Une véritable réussite!

2 commentaires:

  1. Je lui ai mis exactement la même note. Ce livre est une petite merveille :) Gros coup de cœur !

    RépondreSupprimer