Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mardi 17 décembre 2019

Ils étaient cinq (Sandrine Destombes)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Pocket (14 Février 2019)
numéro 17475
384 pages
ISBN-10: 2266291874
ISBN-13: 978-2266291873
Genre: Thriller
Lu le: 4 Décembre 2019
Ma note: 14/20




Résumé/4ème de couverture:

Le capitaine Antoine Brémont observe, impuissant, un inconnu se faire torturer. C'est à lui et à personne d'autre que les agresseurs ont envoyé la vidéo. Un SMS lui indique où se trouvent la victime, vivante, mais dans le coma, ainsi qu'une femme séquestrée. Les ravisseurs ont promis d'autres violences... 
Pour les arrêter et mettre un terme au massacre, le capitaine Brémont doit comprendre ce qui les anime. Ils l'ont choisi comme interlocuteur privilégié et ce n'est pas un hasard. Mais est-il prêt affronter ses propres cauchemars ?

Mon avis:

            Après avoir découvert Sandrine Destombes avec « Les jumeaux de Piolenc » qui fut une très bonne lecture dont je me souviens avec ravissement, j’ai profité du fait que les éditions Pocket ont eu l’excellente idée d’édité un des ses premiers livres au format poche: « Ils était cinq ». Et à l’image de ma binôme de lecture (Flo and books) qui m’a abandonné au bout d’une centaine de pages, j’ai tenu bon, mais il est vrai que cette lecture fut une petite déception. Si l’histoire et l’enquête en elle-même sont très bonnes, c’est plutôt une question de plume et de forme qui pose problème, étant donné que l’on a quelque chose de très factuel qui pose une certaine barrière et réticence. 

Points de vue/Critiques:

            L’enquête à laquelle est confrontée le capitaine Antoine Brémont et toute son équipe est impressionnante, sadique, gore et véritablement bien prenante et ficelée. Il n’y a rien à redire à cette histoire suffisamment glauque et perfide pour ravir tous les amateurs de thrillers! Les actions et les rebondissements sont conséquents et s’enchaînent rapidement et le fait que l’on suive l’enquête en direct tout comme les inspecteurs est vraiment très plaisant. Néanmoins, dans le fond et dans les révélations, il faut avouer que rien n’est novateur et que l’on peut très facilement deviner qui et/ou quoi se cache derrière tout ce sanglant tohu-bohu. En revanche, les toutes dernières lignes en lien avec le message véhiculé à travers toute cette vendetta m’a beaucoup plu et apporte l’unique petite touche d’originalité. 

            Mais le plus « dérangeant » dans ce livre, qui peut faire que l’on peut l’abandonner malgré les bonnes ficelles de l’enquête, c’est la manière dont tout ceci est raconté. En effet, tout est factuel: on n’a pas de descriptions physiques et caractériels des personnages (durant tout le livre, j’ai d’ailleurs été incapable de distinguer correctement toute l’équipe d’enquête) ni de petites phrases de transitions ou « de pause » afin de décrire une idée, un sentiment ou une émotion. Le fait de se cantonner aux faits tels quels tend à instaurer une certaine distance avec le lecteur, comme si une barrière nous empêchait de plonger véritablement au coeur du récit. Malheureusement, cela incite à presque laisser de côté ce livre…

En bref:

            Si l’on recherche et si l’on est avide de thrillers palpitant et violent à souhait où les scènes de torture et de violence s’enchaînent alors « Ils étaient cinq » est un bon livre pour cela. L’intrigue, sur fond de vengeance et de jeu, est perfide et tortueuse et le fait de tout suivre en direct comme les enquêteurs est très plaisant. Cependant, si la solution est facilement trouvable, c’est surtout le fait que tout le récit soit conté de manière très (trop) factuelle qui pose le plus problème à la lecture de ce livre, qui finalement créer une certaine distance et barrière avec le lecteur.

Autour du livre:

De la même autrice:
   Les jumeaux de Piolenc (<— chronique à retrouver ici)

2 commentaires:

  1. Réponses
    1. oui c'est parfois assez poussé même s'il ne s'agit que de quelques scènes, âmes sensibles s'abstenir!

      Supprimer