Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mercredi 6 novembre 2019

Le fils de l'ours





Scénario et Illustrations: Jean-Claude Servais
Nationalité de auteur: Belge
Editions Dupuis (18 Octobre 2019)
Collection Aire Libre
66 pages
ISBN-13: 979-1034737246
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 27 Octobre 2019
Ma note: 16/20




L’histoire:

Lorsque l'Empereur Charles III le Gros répudie sa femme Richarde en 880, elle retourne dans son Alsace natale suite à une vision. Là où une ourse gratte la terre pour enterrer son petit, elle devra construire une abbaye. Quelques années plus tard, l'abbaye d'Andlau sort de terre et sera liée à cet animal, roi des forêts.

Bien des années plus tard, en 1760, en plein coeur de la vallée de Munster, un village festoie. Le fils encore jeune du plus important fermier de la région ne laisse pas le coeur d'Eva et de Maria insensible. Ces jumelles, que tout oppose pourtant, le trouvent charmant. Mais le père du garçon ne voit pas cela d'un bon oeil et il interdit fermement à son fils de les côtoyer. Mais les interdits sont faits pour être bravés, et à 18 ans, il est difficile de penser au lendemain. Lorsqu'un ours est aperçu dans la vallée, les chasseurs décident de traquer la bête. Mais Eva compte bien le voir avant, d'autant qu'elle connaît la légende d'Andlau et souhaite rencontrer ce gigantesque animal pour de vrai. Maria, moins sereine, va la suivre bien malgré elle. Se noue alors sous les frondaisons et dans la montagne le destin entremêlé de ces humains et de ces animaux.

Mon avis:

            Lorsqu’il est question d’animaux, mon attention est tout de suite à l’affut. Et quand il est question d’ours et de leur rapport avec les humains, dans une histoire créée par un auteur de qualité et éditée dans une très belle collection, il ne m’en fallait pas plus pour avoir l’envie de découvrir l’histoire « le fils de l’ours ». 

Dans cet album, on mise avant tout sur les illustrations qui sont riches, en particulier pour toutes les scènes en forêt, et qui permettent de souligner pleinement les traits des personnages. L’histoire est quand à elle, moins riche et moins dense. Néanmoins, elle est d’une grande clarté et le fait d’aller à l’essentiel permet de s’attarder davantage sur les dessins. Dans son histoire, Jean-Claude Servais mêle à la fois l’Histoire, la fiction et les mythes pour mettre en avant la folie et surtout les jugements de l’Homme face à tout ce qui ne se réfère pas à l’espèce humaine, que se soit à travers d’animaux (comme ici l’ours) ou de personnes ne rentrant pas dans les codes classiques de la société en vigueur (comme ici avec les jumelles Eva et Maria que l’on catégorisent immédiatement comme des sorcières, sans avoir connaissance de ce fondement). 

Les thèmes abordés par l’histoire sont nombreux et se succèdent les uns aux autres, mais dommage qu’il n’y pas de meilleure transition, notamment entre la toute première partie du livre qui se concentre sur l’Histoire avant d’entamer l’histoire en elle-même. Ainsi, je n’ai pas réussi à voir le lien ou les conclusions à tirer entre l’Abbaye Andlau de Richarde et l’histoire des jumelles Eva et Maria. Quoiqu’il en soit, l’histoire des jumelles est assez fascinante et l’histoire aurait mérité d’être de prendre plus de temps. Surtout si apparemment, ce livre est un premier tome, quelle en serait la suite étant donné que l’on trouve un point final à ce tome?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire