Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


samedi 19 octobre 2019

Les fleurs de grand frère





Scénario et Illustrations: Gaëlle Geniller
Nationalité de l’auteur: Française
Editions Delcourt (6 Mars 2019)
64 pages
ISBN-10: 2413012435
ISBN-13: 978-2413012436
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 15 Octobre 2019
Ma note: 17/20




Résumé/4ème de couverture :

« Un jour de printemps, des fleurs se sont mises à pousser sur la tête de grand-frère. Au début, elles l'ont effrayé, et il ne savait pas quoi en faire. Nous sommes allés voir Mamie, qui connaît tout sur les fleurs. Mais des comme ça, elle n'en connaissait pas. Grand-frère a alors demandé à Papa de les lui couper. Papa lui a dit "Mais tu ne les as pas encore écoutées !" Les fleurs ont alors commencé à lui parler… »

Mon avis:

            Cette bande-dessinée que j’avais repéré grâce à l’engouement et à l’avis dithyrambique de Alexandra (Alex bouquine en Prada) mérite vraiment le détour. En effet, cette superbe petite histoire est emprunte de plein de douceur, dans un contexte très onirique. Tout ceci se mêle harmonieusement pour évoquer avec justesse et une infinie bienveillance l’apprentissage de l’acceptation de soi et de la différence. À la fois simple et recherchée, intime et universelle, l’histoire se déroule avec naturel, sans heurt ni fracas. Le tout est formidablement conté par le cadet de la famille qui porte sur l’évènement exceptionnel et particulier de Grand-frère un regard plein de bonté et de bienveillance, qui se répercute sur toute la famille. C’est donc aussi une des belles notions que l’on peut retirer de cet album. A noter que l’absence de prénoms pour les protagonistes accentuent encore plus ce sentiment d’innocence et de bonté. 

Ces fleurs poussant sur la tête de Grand-frère peuvent être interpréter de différentes manières, chacun y trouvant sa propre signification, ce qui fait de cette bande-dessinée, une lecture quasi universelle, qui pourra résonner de multiples façons. Alors maladie, peur, puberté, manque de confiance, émancipation, différence, acceptation de soi ou simple élément fantastique, quelle sera votre interprétation?

2 commentaires: