Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mardi 13 août 2019

Toute la vérité (Karen Cleveland)




Titre original: I need to know
Traduction: Johan-Frédérik Hel-Guedj
Nationalité de l’auteur: Américaine
Editions Pocket (10 Janvier 2019)
numéro 17359
397 pages
ISBN-10: 2266287869
ISBN-13: 978-2266287869
Genre: Thriller
Lu le: 31 Juillet 2019
Ma note: 16/20



Résumé/4ème de couverture:

Dix ans de mariage, quatre enfants. Elle pensait connaître son mari mieux que personne. Elle avait tort. 
Malgré un travail passionnant qui l'empêche de passer du temps avec ses enfants et un prêt immobilier exorbitant, Vivian Miller est comblée par sa vie de famille : quelles que soient les difficultés, elle sait qu'elle peut toujours compter sur Matt, son mari, pour l'épauler. 
En tant qu'analyste du contre-renseignement à la CIA, division Russie, Vivian a la lourde tâche de débusquer des agents dormants infiltrés sur le territoire américain. Un jour, elle tombe sur un dossier compromettant son époux. Toutes ses certitudes sont ébranlées, sa vie devient mensonge. 
Elle devra faire un choix impossible : défendre son pays... ou sa famille.

Mon avis:

            Deuxième finaliste dans la section auteur étranger pour le Prix Nouvelle Voix du Polar 2019, « toute la vérité » nous plonge dans une histoire d’espionnage et d’agent secret, dont je n’ai absolument pas l’habitude et dont j’avais hâte de découvrir à la manière de James Bond. Ce roman peut se résumer comme étant un bon thriller d’espionnage au sein d’une famille, presque comme un huit clos, où entre rebondissements et révélations, la seule question que l’on se pose est : parfait menteur ou parfait mari ? Seule la toute fin permet d’apporter une réponse même si cela n’a pas été clair pour moi et que j’ai du en discuter avec des personnes !

Points de vue/Critiques:

            Avec Vivian comme personnage principal, qui est analyste à la CIA, on a un petit vent de changement qui se soulève et qui est la bienvenue dans la sphère des thrillers. Secret, couverture, infiltration, agent, le tout entre les relations tendues entre Etats-Unis et Russie, sont tout autant d’ingrédients qui nous font baigner dans une atmosphère particulière et très anxiogène. Et quand tous ces secrets vont toucher Vivian et sa famille en plein cœur, tout explose. C’est alors le point de départ aux soupçons sur tout et tout le monde, aux secrets, aux révélations possibles, aux actions et aux mensonges. Car comment concilier son travail, son intégrité et sa famille ? Jusqu’où aller ? Qui croire ? Toutes ces questions qui touchent Vivian qui doit tout gérer ont fait en sorte que j’étais admirative d’elle.

            Durant toute l’histoire qui se déroule un peu comme un compte à rebours, la tension est omniprésente. Entre les rebondissements, les trouvailles et les déductions et raisonnements de Vivian, on est tantôt balancés entre le fait que son mari soit un parfait mari ou un parfait menteur. L’auteure s’amuse avec brio à nous faire douter et à faire pencher d’un côté ou de l’autre et ça fonctionne ! Ce n’est qu’à la toute fin de l’histoire, à la fin de l’épilogue, que le voile sur tous ces doutes est levé. Mais ce voile n’est pas clairement levé, un peu comme une fin ouverte. Résultat : je n’ai pas compris ce qu’il fallait que l’on comprenne. Heureusement, la communauté bookstagram est là, et en discutant avec quelqu’un, j’ai pu tout clarifier et comprendre. Ainsi, si l’histoire est vraiment bien ficelée en mettant sans cesse en avant cette dualité entre mensonge et vérité sur le mari de Vivian qui instaure une atmosphère oppressante tout le long du livre, je ne sais pas comment qualifier le livre en terme de goût à cause de cette fin semi-ouverte.

En bref:


            Avec un personnage principal analyste à la CIA, on plonge immédiatement dans une ambiance particulière faite de secrets, d’agents infiltrés, de manipulations et de non-dits. Cette atmosphère oppressante donne une tension continue à l’histoire, prenante dés le début. Car entre les rebondissements et les découvertes et le raisonnement de Vivian, LA question du livre est de savoir si le mari de Vivian est un vrai mari parfait ou un parfait menteur ? Seule les toutes dernières lignes du roman apporteront la réponse avec cette fin semi-ouverte qui livre cette révélation déconcertante qui saura vous surprendre.

2 commentaires: