Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mercredi 28 août 2019

Qui a tué Heidi? (Marc Voltenauer)





Nationalité de l’auteur: Suisse
Editions Pocket (14 Mars 2019)
545 pages
ISBN-10: 2266284703
ISBN-13: 978-2266284707
Genre: Policier
Lu le: 12 Août 2019
Ma note: 17/20





Résumé/4ème de couverture:

À Gryon, charmant village des Alpes vaudoises, la vie s'écoule au son des cloches des vaches sur les alpages. Coup de tonnerre : l'une d'elles est sournoisement liquidée. Malveillance paysanne, sans doute. Et soudain, ce sont les femmes de la région qui disparaissent... Heidi qu'on égorge... Un tueur à gages russe qui prend possession d'un chalet de luxe... Temporairement suspendu, l’inspecteur Andreas Auer entre alors dans l'arène et charge, quitte à tout perdre... 

Mon avis:

            N’ayant pas lu le premier tome de la saga de l’inspecteur Andreas Auer « Le dragon du Murevan », c’est avec le second volet de la série « Qui a tué Heidi? » qui fait partie de la sélection Prix Nouvelles Voix du Polar 2019 chez Pocket, que je découvre l’auteur Marc Voltenauer. Avec quelque a priori et quelques échos, je ne partais pas hyper confiante en abordant cette histoire que je jugeais peut-être trop lente, l’auteur étant suisse, j’ai eu peur de retrouver la tranquillité helvétique dans ce livre. Et au final, je me suis très facilement laissée entraîner dans cette histoire suffisamment tordue et prenante pour me faire passer un excellent moment de lecture. 

Points de vue/Critiques:

            « Qui a tué Heidi? » possède ses propres petites particularités qui permettent de démarquer ce livre parmi tous les thrillers. En effet, Marc Voltenauer étant Suisse, quoi de mieux pour situer son histoire que son pays natal. Nous découvrons donc Gryon, avec ses montagnes, ses alpages, sa vie tranquille de village, ses fermes et son mode de vie tournée vers l’authenticité (quand en plus, nous découvrons la fameuse « Heidi », cela n’est pas difficile de se remémorer le dessin animé/série du même nom pour parfaitement se situer et s’imaginer cette histoire!). Dans ce cadre idyllique et hors du commun, nous faisons la connaissance de l’inspecteur Andreas Auer loin des stéréotypes du genre, par le simple fait qu’il est gay. Cette petite particularité se retrouve rarement chez les personnages principaux, encore plus lorsqu’il est question de polar ou de thriller, et cela fait du genre d’avoir un tel changement. De plus, le compagnon de Andreas participe pleinement à l’enquête et nous ouvre même une voie concernant le troisième livre de la série. 

            Pour ce qui est de l’intrigue, on retrouve trois personnages-clés avec trois univers différents, chacun enquêtant dans une affaire particulière. Voulant toujours en savoir davantage, les chapitres ultras courts sont trés efficaces et apportent le dynamisme et l’envie, nécessaires à une telle histoire. Entre un espion Russe, efficace et froid comme la glace, une affaire de ruralité qui occupent habitants et inspecteur et enfin le fait de suivre « l’homme qui s’enivrait du parfum de sa mère » font en sorte d’avoir beaucoup d’actions, beaucoup d’interrogations sans pour autant nous disperser, et donc beaucoup de suspense. Et même lorsque tous ces éléments commencent à s’imbriquer et que l’on devine tous les tenants et aboutissants, la complexité de l’histoire va encore plus loin, et c’est sur là-dessus que l’auteur m’a surprise et m’a plu. 

            A noter que ce livre peut être lu sans avoir le premier livre de la série de l’inspecteur Andreas Auer. On revient bien de temps en temps sur l’épilogue et sur ce qui s’est passé dans le premier livre donc cela nous le spoile totalement. Néanmoins, cet aspect n’est pas majoritaire et ne rentre pas en ligne de compte pour l’intrigue de ce second livre. 

En bref:


            Malgré quelques réticences au premier abord, « Qui a tué Heidi? » de Marc Voltenauer s’est révélé être une belle surprise et une jolie découverte. Que se soit le cadre et les personnages hors normes et atypiques qui font du bien ou l’intrigue et l’histoire aux nombreuses facettes, tout m’a conquis dans ce livre. Avec des chapitres ultras courts, les fils conducteurs sont parfaitement maîtrisés pour faire croitre le suspense et l’intérêt et les pages défilent alors très rapidement. Agrémentée de quelques frissons, l’histoire finit par nous surprendre et après une telle complexité maîtrisée, on referme ce livre assez scotché et totalement satisfait! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire