Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mercredi 24 juillet 2019

Les dix voeux d'Alfréd (Maude Mihami)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Pocket (2 Mai 2019)
numéro 17450
224 pages
ISBN-10: 2266289845
ISBN-13: 978-2266289849
Genre: Contemporain
Lu le: 8 Juillet 2019
Ma note: 15/20




Résumé/4ème de couverture:

1970, Le Camboudin, petit village breton. Alfréd, neuf ans, a un prénom dont l’accent aigu lui déplaît, une mère qui picole trop et un grandpère qui tient à lui comme à la prunelle de ses yeux. Il adore traîner au bistrot avec ses copains, une joyeuse bande de vieux qui lui apprennent la vie. Avec l’aide de son Vénérable Papi, il va décider de passer le cap de ses dix ans en établissant une liste de voeux à réaliser avant le grand jour. Rencontrer un vrai cow-boy, boire de la trouspignôle ou encore conduire un tracteur marqueront le début d’une série d’aventures aussi rocambolesques que réjouissantes. De voeux gâchés en moments de pure félicité, il va vivre l’année la plus incroyable de sa vie.

Mon avis:

Merci une nouvelle fois aux éditions Pocket d’avoir mis en lumière Maude Mihami parmi les autrice présentées lors du deuxième rendez-vous des héroïnes, car c’est une découverte très sympa et qu’il aurait été dommage de passer à côté de cette chouette, drôle et tendre histoire contemporaine.

Points de vue/Critiques:

            Lorsque l’on constate que cette histoire, racontée par un petit garçon, est celle d’une relation privilégiée entre grand-père et petit-fils, elle n’est pas sans rappeler d’autres histoires de ce genre. Mais différents petits détails font en sorte d’apporter une singularité au récit. Le vocabulaire et les expressions des anciens sont quelque choses de très particulier qui donnent vraiment de l’authenticité à l’histoire. Retrouver le patois, les mots très particuliers et les mots à moitié mangés est quelque chose que j’ai beaucoup apprécié, me faisait me retrouver en plein cœur de la campagne, profonde mais vraie, authentique avec s simplicité et ses valeurs. Et ce langage pas tout à fait usuel n’est aucunement un frein ou une gêne durant la lecture, puisque tout coule de sens (à moins que l’on soit un citadin bien enraciné !!!). De plus, tout le récit est axé sur un ton drôle et tendre qui vous porte constamment le sourire aux lèvres, sans jamais tombé dans un humour potache (qui aurait été bien cliché avec les gens et la vie à la campagne !).

            Qui dit campagne, dit forcément beaucoup de personnages, car dans un tel milieu, la notion de communauté est à prendre au pied de la lettre, le fait de connaître tout le monde est monnaie courante. Et tous les personnages rencontrés sont attachants et apportent tout le charme au récit. Chacun possède son propre et gros caractère, ainsi qu’une histoire que l’on est avide de connaître. Bien campés dans leurs bottes, ils sont heureux et fiers de vivre leur vie comme ils sont et cela fait du bien de retrouver des personnes simples (dans le bon sens du terme), sans prise de tête, où chaque décision ou petit caillou dans la chaussure ne vient pas perturber et remettre tout en question comme on peut, trop souvent le voir dans notre société actuelle. Il faut parfois se satisfaire de ce que l’on a et de ce que l’on est. 

            La relation et surtout l’admiration qu’entretient Alfréd pour son papi est tellement belle et touchante qu’elle vous donne des papillons dans le cœur. Parce qu’il n’a jamais connu son père et que sa mère semble abandonner son rôle, Alfréd n’a d’yeux que pour son grand-père, la seule et véritable figure parentale et adulte. Et parce parfois la différence de générations fait quelques étincelles dans leur relation, on voit immédiatement que ces petits conflits touchent les deux parties, petit-fils et papi sont tristes chacun de leur côté, prouvant l’intensité et la force de leur relation.

En bref:


            Grâce aux « Dix vœux d’Alfréd » de Maude Mihami, nous faisons surtout la connaissance d’un petit garçon heureux de vivre avec ce que la vie s’est contentée de lui donner. Il déborde d’optimiste et de fraicheur qui font du bien au coeur. Mais c’est surtout sa relation avec son papi, tellement tendre et touchante, qui donne tout le charme à cette histoire. Et si l’on ajoute de nombreux autres personnages, aussi attachants et authentiques les uns que les autres, et cette petite singularité de langage propre à cette atmosphère de bourgade campagnarde, on obtient véritablement une famille de cœur pas comme les autres qui nous entraine avec bonheur dans son sillage.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire