Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mardi 23 juillet 2019

De joie coulent mes larmes (Léna Walker)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Pocket (27 juin 2019)
numéro 17435
352 pages
ISBN-10: 2266291610
ISBN-13: 978-2266291613
Genre: Contemporain
Lu le: 11 Juillet 2019
Ma note: 16/20




Résumé/4ème de couverture:

Romy a 27 ans, un amoureux, un job, des amis, une grand-mère qui l'a élevée et chez qui elle vit, dans le vieux Saint-Tropez. Une existence relativement insouciante. 
Mais tout va voler en éclats. Elle surprend Nicolas dans les bras de sa meilleure amie, à quelques semaines de leurs fiançailles... Désespérée, elle lâche son travail de vendeuse chez un traiteur réputé pour ses délicieux soufflés et découvre que, même sous le soleil, la vie peut être morose. Heureusement, Paul, l'ami de toujours, va la forcer à prendre son destin en main. Elle a toujours rêvé d'être chroniqueuse à la télé ? Ça tombe bien, il lui a décroché un rendez-vous pour un casting, à Paris. Au pied du mur, Romy va devoir tenter sa chance, et réinventer sa vie... 

Mon avis:

            Les éditions Pocket sont une nouvelle fois synonyme de découverte avec l’autrice Léna Walker, dont les écrits m’intéressaient de plus en plus et que je souhaitais découvrir. Et avec « de joie coulent mes larmes » avec sa jolie couverture estivale pleine de peps, il tombait à pic. Ce livre s’inscrit dans la lignée des livres feel-good et il est réussi puisque l’on passe un bon moment de lecture et que l’histoire a su agréablement m’étonnée par le fait qu’elle soit assez dense en terme de rebondissements et d’avancement.

Points de vue/Critiques:

            Même s’il ne fait « que » 350 pages, ce livre nous fait penser que l’on est en présence d’un pavé. Non pas qu’il y ait des longueurs ou que l’histoire soit trop longue, cette impression vient du vient qu’il se passe énormément de choses dans cette histoire, qui rebondit sans cesse et qui nous embarque dans différentes directions. En effet, nous suivons Romy qui vient une petite vie tranquille et bien rangée à Saint-Tropez jusqu’au jour où sa vie bascule, prenant alors la décision de changer de vie. Elle va partir pour Paris, découvrir une autre vie, un nouveau milieu et connaître de nouveaux amis. Et lorsqu’elle retourne sur ses terres natales et que l’on croit que la fin est proche, non, on repart pour un nouveau tour qui nous emmène à New York. Tous ces chamboulements et ce nouveau dynamisme dans la vie de Romy sont là pour lui faire prendre du recul, prendre confiance en elle afin d’être pleinement autonome et indépendante tout en suivant ses rêves et pour ouvrir les yeux afin de laisser entrer dans sa vie les bonnes personnes.

            Si l’histoire m’a fait voyager à travers les montagnes russes, le caractère de Romy m’a également fait ressentir les mêmes sensations, ce qui n’est pas aussi agréable. En effet, si globalement j’ai aimé sa personnalité avec ses réflexions percutantes, il faut admettre que dans certaines situations je ne l’ai absolument pas comprise et j’aurais voulu soit la secouer, soit agir à sa place. Car lorsqu’elle se fait humilier par son ex-fiancé et son ex-meilleure amie ou quand elle se fait littéralement rabrouer et passer pour une incapable par ses collègues de la télévision, Romy est beaucoup trop laxiste, pire, elle encaisse passivement, sans une once d’émotions ou de rébellion. Elle se laisse beaucoup trop marcher sur les pieds et dans ces situations, elle m’a beaucoup agacé. Mais entre ses déboires amoureux, ses échecs professionnels et les changements de vie de ses relations, j’ai admiré le fait que Romy soit courageuse. Elle n’abandonne pas et se relève toujours afin de montrer que rien n’est acquis ou impossible et qu’il faut se battre pour ce que l’on souhaite.

En bref:


            « De joie coulent mes larmes » est une très sympathique lecture feel-good qui offre un joli moment d’évasion. L’histoire très dense et riche en rebondissement nous embarque dans de multiples voyages et elle permet de montrer qu’il n’est pas impossible de vivre ses rêves, de provoquer son destin et de changer de vie quand on le veut vraiment, grâce au personnage de Romy. Entre ses déboires amoureux et ses échecs professionnels, elle reste pleine d’entrain, courageuse et elle ne baisse pas les bras. Néanmoins, son manque de caractère et d’auto-défense face à des situations criantes d’injustice ou de colère m’ont parfois agacé et m’ont laissé pantoise !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire