Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mardi 30 juillet 2019

De battre la chamade (Sophie Tal Men)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Le Livre de Poche (24 Avril 2019)
numéro 35379
288 pages
ISBN-10: 2253237906
ISBN-13: 978-2253237907
Genre: Contemporain, Romance
Lu le: 20 Juillet 2019
Ma note: 15/20




Résumé/4ème de couverture:

En commençant son internat de médecine à Brest, Marie-Lou est très vite happée par le tumulte de l'hôpital. Un concentré d’humanité ou les rencontres, les émotions, les disparitions aussi, font grandir, mûrir. Plus qu’un apprentissage, c’est une prise de conscience, sur soi et sur le monde. C’est là que bat le cœur de la vie. Côté sentimental, les choses ne sont pas moins compliquées...
Comment retenir l’instable et insaisissable Matthieu dans ses filets ? Lui qui a dû mettre la médecine entre parenthèses pour retrouver son père disparu…

Mon avis:

            J’ai commencé cette petite série (je crois qu’à la base, il était pas vraiment prévu d’en faire une série ou tout du moins une trilogie) il n’y a pas si longtemps et j’avais adoré le premier livre (« les yeux couleur de pluie ») qui fut une très belle surprise et qui mêlait à la fois romance et contemporain, avec ce sujet de la médecine en fond, en particulier la neurologie. Pour ce troisième et dernier tome, on clôture l’histoire entre Marie-Lou et Matthieu. Le récit est donc plutôt porté sur de la romance pure, c’est pourquoi, d’un point de vue personnel, je trouve dommage de ne pas retrouver autant l’aspect professionnel et médical.

Points de vue/Critiques:

            Pour ce troisième livre, on retrouve avec plaisir Marie-Lou et tous les personnages autour d’elle. Mieux vaut tard que jamais, Marie-Lou intègre cette fois-ci une résidence étudiante où tous les codes (et clichés vrais) de la vie estudiantine sont décrits. J’ai aimé retrouvé cet aspect léger et surtout le contraste avec le caractère de Marie-Lou, partagée entre sa tranquillité et sa volonté de suivre ses amis dans certaines activités, chose qu’elle fait de bon cœur, pour être gentille mais dont on sent qu’elle ne va pas s’épancher dessus car cela n’est pas dans son tempérament. Dans cet entourage, on fait la connaissance de X pour laquelle on n’a pas vraiment le temps de s’attacher ou de se faire une idée. Puisque Marie-Lou intègre un nouveau service, son nouveau chef est quelqu’un de très intéressant et de très drôle. Nous retrouvons avec grand plaisir Farah, très sage et humaine, à laquelle on s’est vite attachée. Merci à l’autrice de ne pas l’avoir mise de côté et d’avoir aussi bouclé la boucle avec elle et notamment sa famille restée en Syrie et son avenir. C’était aussi un grand plaisir de retrouver partiellement la mère de Matthieu, la gérante du bar, X…
Pour tous les nouveaux personnages et pour ceux que l’on a déjà croisés, il est dommage qu’ils ne soient pas plus développés dans leur découverte ou dans leur futur. Car, en terminant l’histoire de Marie-Lou avec ce tome, l’autrice s’est concentrée sur l’héroïne et sur Matthieu afin de clore leur histoire, mais on a un petit sentiment de frustration concernant l’ensemble des autres personnages, que l’on quitte bien trop vite. Des pages supplémentaires n’auraient pas été de trop ! A moins, qu’il ne s’agisse pas du dernier tome !!!

            Si dans les précédents livres Matthieu ne m’avait pas paru particulièrement intéressant ou attachant, dans ce dernier livre, il m’a tout simplement énervé. Je ne peux pas comprendre un tel caractère ni comprendre comment Marie-Lou peut le supporter, maintenant et à long terme. En effet, à chaque annonce ou à chaque défi que la vie lui impose, il ne fait pas preuve de maturité en prenant des responsabilités. Sa solution est de fuir pour tout, sans cesse. Lorsque ce comportement est récurrent, il devient difficile de lui trouver des excuses.

En bref:


            Malgré le gros problème de communication de Matthieu qui devient un personnage exécrable et énervant à force de toujours fuir, sans jamais faire face aux situations, ce troisième tome des aventures bretonnes de Marie-Lou est agréable. Si l’histoire est davantage axée sur la romance entre Marie-Lou et Matthieu, le milieu médical et hospitalier est un peu plus en arrière plan. Néanmoins, on retrouve avec plaisir tous les personnages déjà croisés jusqu’ici, à tel point que l’on aimerait justement s’y attarder un peu plus.

2 commentaires:

  1. Je l'ai lu ce printemps et, sans surprise, j'ai beaucoup aimé, comme j'avais aimé les deux tomes précédents, Les yeux couleur de pluie et Entre mes doigts coule le sable... personnellement, je n'ai pas été énervée par Matthieu dans ce tome-là, au contraire, j'ai aimé qu'il prenne un peu de distance pour se recentrer... :)
    J'ai terminé ce roman un peu nostalgique parce que j'aurais bien aimé un quatrième tome mais je suis ravie de retrouver cet univers dans les autres romans de Sophie Tal Men qu'il va falloir que je lise... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que l'on a pas fini de suivre ces personnages et de naviguer dans cet univers, l'autrice y est attachée! ;)

      Supprimer