Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mercredi 5 juin 2019

D'ici-là, porte-toi bien (Carène Ponte)






Nationalité de l’auteur: Française
Editions Michel Lafon (6 Juin 2019)
376 pages
ISBN-10: 2749937523
ISBN-13: 978-2749937526
Genre: Contemporain
Lu le: 23 Mai 2019
Ma note: 15/20




Résumé/4ème de couverture:

Avec son sable fin et son ciel azur, L'Avenue du Parc Resort and Spa est l'endroit idéal pour se remettre d'un coup dur. A condition de donner sa chance à la chance. 
Alors que Samya tente de pardonner l'adultère de son mari, Alison aimerait oublier qu'elle s'est fait plaquer au pied de l'autel. Jessie s'est excusée mille fois pour le chat et le lave-linge, mais Jérémy est à bout : une pause s'impose. Apolline rêve d'un enfant qui ne vient pas. Quant à Mia, dix-neuf ans et déjà maman, elle se voit rejetée par sa famille. Geneviève, elle, perd peu à peu la mémoire.

Ensemble, elle vont libérer leurs émotions et s'apporter un soutien inattendu.
Avec au bout du chemin, un gain inestimable : l'espoir.

Mon avis:

[Merci beaucoup Carène de m’avoir contacté et envoyé de tout dernier petit bébé (et merci aussi pour l’invitation de la soirée de lancement !)].

            J’ai découvert assez récemment l’univers de Carène Ponte, et depuis ce moment, il est vrai que j’ai vite rattrapé mon retard et que j’ai lu tous les livres de l’autrice. Car oui, les livres de Carène Ponte sont synonymes de bien-être : on est certain de passer un bon moment de lecture et de détente, ces histoires font du bien et c’est ce que l’on cherche en entamant un de ces livres et on n’est jamais déçu. Et « d’ici là, porte-toi bien » ne déroge pas à cette règle !

Points de vue/Critiques:

            Pour ce nouvel opus, on a affaire à un roman chorale, regroupant 6 femmes qui ne se connaissent pas et qui ont chacune leurs aléas personnels que ce soit d’ordre personnel, médical ou professionnel. Pour tenter de pallier à leurs problèmes respectifs, elles vont faire un break et se retrouver dans un hôtel-club pour quelques jours de vacances. On s’imagine alors que ces six femmes vont se rencontrer et sympathiser toutes entre elles, et dès lors, je me suis dit, aïe aïe, ça va peut-être être un peu la cata niveau confusion, déjà que nous n’avons pas forcément beaucoup de temps pour appréhender et imaginer chacune d’elle de façon individuelle. Mais non, ce qui était n’arrive pas, en tout cas, pas tout à fait, car oui certaines font faire connaissance mais on reste dans des duos : ce qui finalement s’est avéré plus simple pour se rappeler qui était qui ! ;) Je ne pourrais pas désigner laquelle j’ai préféré (ou inversement celle qui m’a énervé), car elles ont toutes leur fêlure, leur blessure bien particulière qui fait que l’on peut se retrouver dans chacune d’entre elle et faisant en sorte qu’on les comprend. On les voit évoluer au fil des pages, c’est attendrissant. Leur séjour va véritablement leur apporter ce petit quelque chose qu’il leur fallait à ce moment de leur vie.

            Par le biais de ces femmes, on aborde donc différents sujets qui les rendent attachantes et qui peuvent toucher n’importe qui dans la vie quotidienne : stérilité, carrière professionnelle débordante, vieillesse et maladie, harcèlement sexuel, couple en crise, adultère. On envoie donc du lourd avec tous ces thèmes difficiles et pourtant, lorsque l’on connaît l’autrice, on sait bien qu’il n’y a aucun patho (ni aucun sentiment larmoyant), puisque c’est avant l’optimisme et la joie qui découle de chacune des histoires de ces femmes et qui va déborder d’elles ! Et parce que nous ne sommes pas non plus dans un monde parfait, j’ai grandement apprécié l’épilogue qui confirme que dans la vie tout n’est pas parfait et que tout ne se termine pas en happy end. Cette fin a renforcé la justesse et surtout la crédibilité du roman.

En bref:


« D’ici là porte-toi bien » est de nouveau un livre de Carène Ponte qui fait du bien et qui donne un petit avant-goût de vacances ! Dans ce roman choral, la parole est donné à six femmes et parce qu’elles suffisamment différentes et qu’elles ne se rencontrent pas toutes, leurs voix ne se superposent pas. Chacune d’entre elle est attachante puisqu’elles vont illustrer les problèmes que chacun peut rentrer actuellement dans notre société. Mais c’est avant tout la joie et l’optismisme qui ressortent de cette lecture et de ces personnages. « D’ici-là porte-toi bien » est sûrement le livre de Carène Ponte le plus juste, renforcé par cet épilogue qui montre qu’une vie parfaite n’existe pas et que tout ne se termine pas en happy-end.

2 commentaires:

  1. Ça fait plusieurs fois que je vois ce bouquin en librairie et c'est vrai qu'il a l'air bien sympa, très détente !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très détente c'est exactement ça, parfait pour les vacances à la plage ou à la piscine, c'est totalement raccord! ;)

      Supprimer