Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mercredi 22 mai 2019

Baronne Blixen (Dominique de Saint Pern)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Le Livre de Poche (30 Mars 2016)
numéro 34098
416 pages
ISBN-10: 9782253098874
ISBN-13: 978-2253098874
Genre: Biographie
Lu le: 13 Mai 2019
Ma note: 14/20




Résumé/4ème de couverture:

Karen Blixen, roman. La baronne a eu en effet la vie la plus romanesque qui puisse être. On serait tenté de dire : les vies. Chasseresse africaine au Kenya, hôtesse mondaine dans sa demeure maritime de Rungstedlund au Danemark, conteuse au profil acéré d’oiseau de proie, amoureuse et amante, de Denys Finch Hatton à sa dernière passion nordique, Thorkild BjØrnvig, un poète de trente ans son cadet ! Écrivain et démiurge, mondialement célébrée et lue. Comment chanter sa singularité, sa liberté, son souverain mépris des codes et des convenances ? Dans ce roman vrai, de l’Afrique au Danemark, de New York à Londres, c’est toute une folle époque qui revit ici en couleurs et en cinémascope : Dominique de Saint Pern ressuscite la femme courageuse et la diablesse, mais aussi l’âme de cet âge d’or où l’on savait aimer, écrire et mourir en beauté.

Mon avis:

            Parce que le livre « La ferme africaine »  peut être considéré comme mon livre de chevet (au même titre que « Gorilles dans la brume ») que je prends et prendrais toujours plaisir à relire à chaque fois, lorsque j’ai vu passer ce livre sur Instagram sur la baronne Blixen, je n’ai pas hésité à le mettre dans ma wish-list et encore moins à l’acheter lorsque je suis tombée dessus, afin d’en savoir beaucoup plus sur cette autrice, tardive, et sur cette femme autant majestueuse que mystérieuse. C’est à travers une histoire romancée que Dominique de Saint Pern a retracé la vie de Karen Blixen et je pense que cette manière de faire dessert le livre, qui aurait été peut-être plus dans le sujet et dans l’intérêt si nous avions eu directement une réelle biographie.

Points de vue/Critiques:

            Afin de retracer la vie de la Baronne Blixen, Dominique de Saint Pern a voulu s’affranchir des codes et des diktats très cadrés du genre « biographie ». Ainsi, c’est dans une histoire romancée que nous ferons connaissance avec la Baronne, en prenant une de ses rares amies et personne de confiance pour véhiculer cette biographie. Et c’est par l’intermédiaire de Meryl Streep, incarnant le rôle de Karen Blixen dans « Out of Africa » (le film tiré du roman de Karen « La ferme Africaine ») que cette amie proche de la Baronne Blixen va nous raconter la vie de cette dernière.

            Puisque nous connaissons déjà plus ou moins la vie africaine de Karen Blixen grâce à « La ferme Africaine », quatre parties ont été distinguées : la fin de sa vie en Afrique, le retour chez ses parents, sa vie en X, et son retour et sa fin de vie dans sa maison familiale. Il est vrai que l’on retrouve très souvent des longueurs dans la récit, mais globalement, on se rend compte que Karen Blixen était une femme fière d’elle et de sa condition et qu’elle était toujours à la recherche d’un endroit où se poser étant donné que sa vie, sa vraie vie et son cœur, ont toujours été en Afrique.

            Malgré une certain lenteur et un manque d’accroche, j’ai évidemment beaucoup aimé découvrir la vie de la Baronne Blixen, surtout connaître sa vie après son passé Africain. C’est plutôt l’angle qui a été pris par l’autrice qui est véritablement dommageable. Elle utilise des subterfuges et une manière indirecte pour retracer la vie d’une personne, alors qu’une biographie classique, en bonne et due forme, aurait certes était plus classique et plus cadrée, mais elle aurait été peut-être plus prenante dans les faits.

En bref:


            Après avoir découvert la vie en Afrique de Karen Blixen dans son passionnant roman « La ferme africaine », nous découvrons ici le reste de sa vie depuis son retour. Il est très intéressant de savoir comment cette illustre femme a vécu après son périple africain et de découvrir qu’il s’agit en réalité d’une femme de caractère, assez imbue d’elle-même mais qui cache derrière cette façade, une profonde tristesse vis-à-vis de l’Afrique où son cœur et son esprit y sont toujours restés. Néanmoins, la manière dont l’autrice à retracer la vie de la Baronne Blixen n’est pas adéquate : une biographie classique et rigoureuse aurait sûrement éveillée plus d’intérêt et aurait eu plus de poids que d’utiliser une histoire romancée qui contient quelques longueurs.   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire