Mes derniers avis Romans :





vendredi 31 mai 2019

Bilan de Mai 2019

 Bilan de MAI: 11 romans (3 895 pages) +  11 BD

Romans:

            Quand les souvenirs viendront danser de Virginie Grimaldi
            Si tu crois un jour que tu m’aimes de Charlie Wat
            Ne lâche pas ma main de Michel Bussi
            Baronne Blixen de Dominique de Saint Pern
            Dans la toile de Vincent Hauuy
            Dompteur d’anges de Claire Favan
            D’ici là porte-toi bien de Carène Ponte
            Les indésirables de Diane Ducret
            Je m’appelle Léon de Kit de Waal
            Ma nouvelle vie commence aujourd’hui de Ethel Weber

Sagas:

            Charmed, tome 21 : trahisons et conséquences

Bandes dessinées:

            Simone Veil, l’immortelle
            Ceux qui restent
            HMS Beagle, aux origines de Darwin
            El commandante Yankee
            Marion, tome 1
            14-18, tome 1 : le petit soldat (août 1914)
            Magus of library, tome 1
            Black torch, tome 2
            Les Ogres-Dieux, tome 3 : le grand homme
            Les vieux fourneaux, tome 5 : bon pour l’asile
            La rose écarlate, tome 14 : elle m’a toujours protégé

Challenges:

Big Challenge Livraddict 2019: 2/5
En 2019, je compte mes pages: 18 368/50000
Challenge des 12 thèmes : 5/12
Défi Lecture 2019 : 51/100

Défi BD 2019 : 40/50

jeudi 30 mai 2019

Dans la toile (Vincent Hauuy)






Nationalité de l’auteur: Française
Editions Hugo Thriller (2 Mai 2019)
395 pages
ISBN-10: 2755641029
ISBN-13: 978-2755641028
Genre: Thriller
Lu le: 15 Mai 2019
Ma note: 18/20




Résumé/4ème de couverture:

            Isabel Gros est une miraculée. Seule survivante d’une fusillade, elle a passé deux semaines dans le coma. Contrainte d’abandonner sa carrière de critique d’art et ne supportant plus la vie citadine, elle quitte Paris avec son mari, pour s’installer dans leur nouveau chalet, au coeur des Vosges. Souffrant de graves séquelles, Isabel pense se reconstruire grâce à la peinture. Mais le malaise qu’elle ressent dès son arrivée va rapidement se transformer en terreur.

Mon avis:

            Je remercie Célia des éditions Hugo Thriller pour m’avoir contacté pour me proposer de lire le dernier livre de Vincent Hauuy et de participer à une rencontre avec l’auteur, car l’un comme l’autre étaient vraiment de bons moments ! Si j’étais resté sur le premier livre de l’auteur, Le tricycle rouge, que je garde en tête et que je positionne dans ma wish-list, « Dans la toile » est déjà le troisième livre de l’auteur. Et je ressors de cette lecture totalement éberluée et bluffée, tant il m’a magistralement mené en bateau ! Un roman époustouflant !

Points de vue/Critiques:

Il va être difficile de chroniquer ce livre afin de ne rien dévoiler et de ne rien laisser transparaître. Dans ce livre, on aborde rapidement la question de la gémellité en suivant Isabel Gros, une survivante d’une fusillade à Paris qui tente de se reconstruire auprès de son mari. Et même si le sujet de la gémellité a déjà été abordé dans les thrillers et que les dénouements ne sont pas infinis, avec « Dans la toile » il est certain que vous serez pris au piège et que vous vous prendrez une claque monumentale ! Car après une première partie où l’on pose progressivement le décor, la tension et le suspense initial déjà ressenti très tôt dans l’histoire ne fait que s’amplifier, donnant lieu à un véritable page-turner et à de multiples jeux de gymnastique au niveau du cerveau. En effet, les hypothèses fusent les unes après les autres et à chaque fois qu’un nouveau personnage fait son apparition, il est automatiquement soupçonné, on envisage un peu tout le concernant, mais bien sûr, on se rend compte à la fin que Vincent Hauuy nous a merveilleusement manipulé et que l’on était bien loin de la réalité ! Et quand, comme moi, vous n’aviez pas tout compris, dans le sens où j’étais resté sur des faits qui me semblaient sûr et qu’en fait c’était fait exprès afin que le lecteur soit réellement confus donc d’autant plus surpris ensuite, vous vous dites que Vincent Hauuy, il est quand même vachement fort !!
Car au-delà d’imaginer et d’écrire un tel scénario, il faut aussi mettre en avant le formidable travail de réflexion générale. En effet, suivant où l’on se situe dans le livre, chaque chapitre et sous-chapitre contient une date et une heure précise. Et lorsqu’on commence à percevoir le truc, ces repères temporels sont extrêmement important et on peut revenir, par réflexe ou par envie, en arrière pour regarder ou vérifier et l’on se rend compte qu’évidemment tout colle !! Moi je dis chapeau ! De plus, l’histoire se passant au fin fond des Vosges, cette région est très bien documentée dans le récit puisque non seulement on imagine parfaitement cet endroit comme lieu idéal pour ce thriller psychologique familial, mais en plus l’auteur y distille de temps de temps de petites références culturelles locales, que ce soit au niveau des paysages, des lieux ou de la gastronomie.

En bref:


Comment résumer ce livre si ce n’est dire qu’il est tout simplement addictif et magistral tant il m’a dérouté, bluffé et mené en bateau ! Un des meilleurs thrillers que j’ai pu lire ces dernières années ! En nous emmenant au cœur des Vosges et en faisant monter progressivement la tension, Vincent Hauuy nous entraîne de façon prodigieuse dans les méandres complexes et perfides de son histoire, qui non seulement nous tient en haleine, mais qui en plus, nous retourne totalement le cerveau entre réalité, fiction, illusions et cauchemars. Bref, un roman époustouflant et magistral à découvrir d’urgence si vous êtes amateur du genre !

lundi 27 mai 2019

Les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau (Norman Doidge)





Traduction: Eric Wessberge
Nationalité de l’auteur: Américaine
Editions Pocket (21 janvier 2010)
Collection Evolution
626 pages
ISBN-10: 2266188232
ISBN-13: 978-2266188234
Genre: Sciences
Lu le: 27 Mai 2019
Ma note: 16/20



Résumé/4ème de couverture:

Contrairement aux idées reçues, nos capacités cérébrales ne déclinent pas passé un certain âge. Bien au contraire, le cerveau humain ne cesse de se régénérer, se développer, évoluer. Les découvertes les plus récentes prouvent qu'il est capable de compenser par lui-même les déficiences et les lésions, de guérir et de pallier nos défaillances. 
La plus étonnante révolution scientifique du XXIe siècle enfin exposée au grand public ! 

Mon avis:

Je remercie infiniment les éditions Belfond pour l’envoi de ce livre et également Babelio qui a proposé ce livre lors d’une masse critique et pour m’avoir sélectionnée afin de découvrir cet ouvrage qui m’intéressait grandement étant donné ma profession (Chercheuse en Neurosciences). Et que l’on soit du métier ou tout simplement passionné ou juste intéressé par cet organe aussi mystérieux qu’est le cerveau, ce livre peut s’adresser à tout le monde tant il se révèle aussi intéressant et passionnant que peut l’être le cerveau.

Points de vue/Critiques:

Le cerveau est un organe tellement complexe qu’il est loin de nous avoir révélé tous ses secrets. Et parmi ses fonctions nouvellement découverte, il y a cette fonction magique qu’est la plasticité, (on parle alors de neuroplasticité) cette capacité qu’a le cerveau à se moduler, à se réorganiser en fonction de troubles ou de traumas associés à certaines zones du cerveau. Ne voit-on pas des patients atteints d’AVC ayant subis des séquelles cérébrales, retrouvés leurs facultés ? N’est-il pas courant de voir des personnes démunies d’un de leur sens mais avoir un des autres sens plus développés ? Tout cela est dû à la plasticité du cerveau. Ainsi, le cerveau n’est pas un organe fixe qui commence à dépérir à partir d’un certain âge ! Il est capable de s’ajuster, de guérir, de s’adapter, de s’améliorer et de trouver des parades comme des voies de déviation lorsqu’un organe ou une zone est touché.

A partir de faits concrets et précis, l’auteur a découpé le livre en chapitres par rapport aux pathologies. On y parle donc d’amour, de sexe, de parentalité, de Tocs, d’AVC. Et pas de panique à la découverte de ce pavé de 400 pages, écrit par un grand professeur, car pas besoin d’être scientifique ou initié à quoi que ce soit pour comprendre ce livre, vraiment accessible à tous. En effet, les explications scientifiques sont claires et précises, on utilise un vocabulaire tout à fait classique (les mots scientifiques sont automatiquement expliqués) et le tout est illustré de petites expériences passionnantes. Et pour les plus aguerris au sujet, les quelques références historiques sont les bienvenues !

En bref:


Avec cet essai traitant du cerveau et de la formidable machinerie complexe, mystérieuse et passionnante que possède qu’est cet organe qui n’a pas fini de nous livrer tous ses secrets, Norman Dodge livre un document vraiment passionnant et réellement accessible à tout le monde, connaisseur ou « simple « intéressé du domaine. La lecture est constructive, elle nous donne l’air intelligent et est très agréable avec ces chapitres, garnis de faits concrets et précis, découpés selon la pathologie et illustrés par de petites expériences intéressantes, le tout porté par un vocabulaire basique et classique.

vendredi 24 mai 2019

El commandante Yankee





Scénario et Illustrations: Gani Jakupi
Nationalité de l’auteur: Espagnole
Editions Dupuis
Collection Aire Libre (3 Mai 2019)
224 pages
ISBN-10: 2800152001
ISBN-13: 978-2800152004
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 12 Mai 2019
Ma note: 16/20



Résumé/4ème de couverture :

Son nom ne vous dit peut-être rien : William Alexander Morgan. Pourtant, en prenant parti pour les rebelles, il devint une figure majeure de la révolution cubaine, le seul comandante non cubain avec le célèbre "Che" Guevara. Ancien soldat américain, "Yankee" combattant pour la cause de Fidel Castro et les valeurs démocratiques du Segundo Frente, son implication le mènera à participer activement aux conflits avant que les bouleversements politiques ne coupent court à ses convictions.

Au fil de plus de dix ans de recherches à recueillir les témoignages d'acteurs privilégiés de la révolution, tels que le commandant en chef du Segundo Frente Eloy Gutiérrez Menoyo en personne, à étudier les textes sur le personnage et à explorer les lieux habités par la rébellion castriste —obtenant ainsi des documents inédits à ce jour—, Gani Jakupi a tiré la matière nécessaire à ce véritable roman graphique, ainsi qu'il le souligne lui-même.

Au-delà de ce portrait des plus fidèles, Jakupi retrace ici un pan entier de l'histoire de Cuba au coeur de cette période trouble de la révolution : le quotidien des guérilléros, les antagonismes idéologiques, les coups d'éclat et d'État, tout ce qui imprègne cette île des Caraïbes incarnée par ses symboles.

« El Comandante Yankee » est, plus qu’une biographie unique, une fresque inédite sur une période historique cruciale.

Mon avis:

            Je remercie chaleureusement les éditions Dupuis en Belgique pour cette nouvelle proposition de partenariat et ce nouvel envoi. Qui ne connaît pas Che Guevera ou encore Fidel Castro? Si personnellement, je ne connais quasiment rien de cette période de l’histoire, Gani Jakupi a parfaitement su la retracer pour nous plongée au coeur de cette guerre, tout en nous fournissant des indications claires sur les personnages et les tentants et aboutissants politiques nombreux et complexes, sans jamais perdre son lecteur. 

Points de vue - Critiques:

            Entre les différents pays impliqués, les différents clans qui ont eux-mêmes différents leaders ou différentes visions et tous les différents enjeux politiques, il y a de quoi s’y perdre, sans compter que les personnages sont nombreux. Même si j’ai eu besoin d’établir un petit schéma récapitulatif pour mon propre confort, Gani Jakupi a retracer ce pan de l’Histoire de manière claire et ordonnée qui n’est pas sensé laisser le lecteur au bord du chemin de la compréhension.
Pour cela, entre une grande part de réalité et un soupçon de fiction, l’artiste narre la trajectoire de William Morgan, el commandante Yankee qui luttera et qui trouvera des causes à défendre au milieu des montagnes de l’Escambray, aux côtés de l’espagnol Elroy Menoyo. Et c’est en réunissant une masse incroyable l’informations que l’auteur kosovar nous saisit et nous entraine avec une grande facilité dans son récit qu’il ordonne de manière chronologique. Si parfois, il raccourcit quelques faits, mais sans jamais les dénaturer, il n’occulte aucune information ni aucune interaction afin de dépeindre toute la complexité de cette guérilla. Tous les personnages y ont clairement leur place, avec leurs faits marquants, le « Che » n’est pas forcément peint comme la figure emblématique et lisse comme on peut le penser aujourd’hui et que se soit les Etats-Unis, la Russie ou encore les petite guerres internes entre le leaders ne sont absolument pas occultés. 

            Au niveau du graphisme, avec un tel condensé de personnages, certains visages manquent parfois de précision. Heureusement le texte permet se resituer les choses. En revanche, les couleurs sont simplement magnifiques et elles permettent d’apprécier comme il se doit le travail sur les ambiances. 
Et si l’on veut poursuivre l’histoire, en savoir encore davantage, plus en détails et plus en profondeur, un généreux et superbe dossier en fin d’ouvrage le permet avec notamment des photos et des informations d’hier et d’aujourd’hui sur chacun des protagonistes.

En bref:


            En utilisant le destin de l’américain William Morgan, Gani Jakupi balaie, en près de deux cents planches, un peu plus de trois ans d’un conflit complexe dont les conséquences se prolongent encore aujourd'hui. Par cette histoire, à la fois enquête, fiction et hommage, l’auteur brosser le portrait d’hommes intègres, souvent inconnus, guidés par de forts idéaux. Tous les faits sont retranscris chronologiquement et les explications simples et claires permettent de ne pas perdre le lecteur dans cette oeuvre dense mais au travail riche et très documenté.