Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mardi 23 avril 2019

Nymphéas noirs (BD)



Scénario: Frédéric Duval d’après le roman de Michel Bussi
Illustrations: Didier Cassegrain
Nationalité des auteurs: Française
Editions Dupuis (25 Janvier 2019)
Collection Aire Libre
144 pages
ISBN-10: 2800173505
ISBN-13: 978-2800173504
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 12 Avril 2019
Ma note: 17/20



Résumé/4ème de couverture :

            Dans le village de Giverny, où Claude Monet peint quelques-unes de ses plus belles toiles, la quiétude est brusquement troublée par un meurtre inexpliqué. Tandis qu'un enquêteur est envoyé sur place pour résoudre l'affaire, trois femmes croisent son parcours. Mais qui, de la fillette passionnée de peinture, de la séduisante institutrice ou de la vieille dame calfeutrée chez elle pour espionner ses voisins, en sait le plus sur ce crime ? D'autant qu'une rumeur court selon laquelle des tableaux d'une immense valeur, au nombre desquels les fameux Nymphéas noirs, auraient été dérobés ou bien perdus.

Mon avis:

            Merci infiniment aux éditions Dupuis en Belgique pour m’avoir contacté et pour m’avoir généreusement envoyé cette bande-dessinée que je chérissais depuis la nouvelle de sa création je crois! C’est avec ce titre que j’ai découvert Michel Bussi, les « Nymphéas noirs » ayant été pour moi une véritable surprise et coup de coeur. Lorsque l’on connaît l’histoire, son dénouement et sa construction, il est vrai que l’on se demande comment adapter cette histoire en bande-dessinée pour ne pas perdre le lecteur et Frédéric Duval, associé à Didier Cassegrain aux dessins, ont parfaitement réussi le pari. Que l’on soit connaisseur ou ignorant du récit, tout le monde se retrouvera charmé et surpris

Points de vue - Critiques:

            Retranscrire un roman, surtout à succès, demeure un exercice périlleux et prompt à susciter les comparaisons, ce que j’ai indubitablement fait, même si la lecture du roman remonte à presque trois ans et quelques oublis étaient forcément présents. Malgré cela, dés la première planche, je me suis rappelé comment le roman commençait  la retranscription est donc très fidèle. Si la construction de cette bande-dessinée est tout aussi réussie que celle du roman, détail très périlleux et dangereux avec des images afin de ne pas dévoiler des indices compromettants au lecteur sans toutefois lui faire perdre le fil de l’intrigue, c’est avant tout les fabuleux paysages champêtres de Giverny qui prennent vue. Si dans le roman, cet élément majeur, presque un personnage à part entière, nous sont imaginé, ici, les auteurs ont magnifiquement bien fait vivre cette campagne artialisée par la présence omnipotente du chef de file de l’Impressionnisme, Claude Monet. 

En bref:


            Graphiquement maîtrisée et parfaitement écrite, cette adaptation du roman à succès de Michel Bussi est une très belle réussite. Cette variation immersive des Nymphéas noirs ne devrait pas laisser indifférents ceux qui s’y aventureront, que l’on connaisse ou non déjà le récit, car quoiqu’il en soit, la surprise et le trouble restent indemnes! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire