Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


jeudi 4 avril 2019

Lux (Maud Mayeras)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Pocket (12 octobre 2017)
Collection Thriller
numéro 16997
311 pages
ISBN-10: 2266277219
ISBN-13: 978-2266277211
Genre: Thriller
Lu le: 20 Mars 2019
Ma note: 11/20



Résumé/4ème de couverture:

2016. Antoine Harelde débarque à Ceduna, une petite ville perdue au ciel rose et à la poussière collante, dans les terres arides du sud de l'Australie, pour des vacances chez sa mère. Vingt ans auparavant, il y a passé un été inoubliable, un été au cours duquel il a connu la joie, l'amitié, l'amour, mais aussi l'horreur. 
Aujourd'hui, il est un homme. Il n'a pas oublié, il n'a rien pardonné. Son but ? Se venger. Mais Antoine est frappé de plein fouet par la dure réalité. La justice prend d’étranges et inquiétantes couleurs à la lumière de l'apocalypse... 

Mon avis:

            Pour avoir lu et grandement apprécié les deux autres livres de l’autrice « Reflex » et l’excellentissime « Hématome », il me tardait de découvrir « Lux » que j’ai partagé en lecture commune avec ma copine Florence du blog Flo and books. Et… heureusement que je n’ai pas découvert Maud Mayeras avec ce titre et que je l’ai lu avec quelqu’un puisque ce livre est un réel et immense flop !!! Je ne l’ai vraiment pas aimé et même plus, je n’ai absolument pas compris cette histoire totalement barré, où l’autrice voulait nous emmener, Florence partageant ces impressions….

Points de vue/Critiques:

Parlons du point de vue chronologique de l’histoire qui correspond à la dégradation de mon ressenti envers ce livre. Au début de l’histoire, nous faisons la connaissance du personnage principal d’Antoine qui semble glaçant puisque l’on comprend rapidement que pour lui, il y a une question de vengeance à accomplir par rapport à son passé d’adolescent. Ajoutons à cela une espèce de « monstre », et l’on est immédiatement plongé dans cette ambiance froide et angoissante, bien caractéristique des thrillers. Même si les phrases sont souvent ultra courtes et  nombreuses, faisant en sorte que parfois on ne comprend pas tout (d’autant plus que tout cela se réfère à des métaphores voire à un contexte onirique), on se dit que cette façon de hacher le texte est nécessaire pour instaurer cette ambiance sombre des thrillers et que cela nous mets dans le contexte. Dès lors, on peut imaginer plein de possibilités pour la suite des évènements, mais sûrement pas ce que l’autrice a imaginé ! Car après cette première partie, on passe à une sorte de deuxième histoire où, à part le personnage de Antoine, on perd tout fil conducteur (les autres personnages marquants sont laissés de côté). J’ai été plus qu’étonné avec cette seconde partie ne voyant aucun lien, aucun parallèle et trouvant cela assez barré (d’autant plus que l’on y insert une petit scène digne d’Alerte à Malibu à vous faire lever les yeux au ciel !!). Et l’on ne s’arrête pas là dans l’absurde puisqu’ensuite le pompon vient avec la toute dernière partie, encore plus barrée, mais qui se conclue de façon à enfin faire le lien avec les personnages du tout début, seul point positif.

            J’ai donc trouvé qu’il y avait trois histoires différentes dans ce livre, sans avoir de fil conducteur et les deux dernières nous entraine dans des digressions qui font que l’on se demande vraiment quel est le lien entre tout cela, comment l’autrice a pu imaginer cela et où ou quoi elle a voulu nous emmener. A l’issue de cette lecture, je me demande encore quel a été l’intérêt du personnage du « monstre » qui n’apporte rien, de Antoine qui n’a aucune descriptions physiques ou caractériel ce qui fait qu’il nous apparaît comme fade et transparent et enfin, je me demande encore quel est le lien ou la signification du titre du livre par rapport à cette histoire…

A noter une chose qui m’a peut-être influencé dans cet étonnement dans la tournure de l’histoire par rapport à son commencement, c’est le fait que le résumé de quatrième de couverture est très mal fait. On ne peut pas dire qu’il soit mensonger, mais il relate tout simplement et seulement la première partie du récit, soit les 50 premières pages…

En bref:

Autant comme j’ai adoré les deux autres livres de Maud Mayeras, autant celui-ci me laisse pantoise, incrédule, et amère, tellement je ne l’ai pas aimé… Après une première partie qui correspond au résumé et qui s’inscrit parfaitement dans cette ambiance de thriller, promettant de multiples possibilités, on retrouve une deuxième et une troisième partie qui peuvent être prises comme des histoires différentes tellement elles sont totalement barrées, et tout cela sans avoir de fil conducteur. Beaucoup de choses (personnages, message, titre du livre) sont incompréhensibles pour moi.

Autour du livre:
  • De la même autrice:
    • Reflex (<— chronique à retrouver ici)
    • Hématome (<— chronique à retrouver ici)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire