Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


dimanche 7 avril 2019

La fille dans l'écran





Scénario: Lou Lubie
Illustrations: Manon Desveaux
Nationalité des auteurs: Française
Editions Marabout (9 Janvier 2019)
Collection Marabulles
192 pages
ISBN-10: 2501133048
ISBN-13: 978-2501133043
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 29 Mars 2019
Ma note: 16/20


Résumé/4ème de couverture :

            Deux filles que tout opposent, prennent contact sur internet pour ensuite faire connaissance dans la « vraie vie ». Elles seront submergées par des sentiments troublants. Coline, 22 ans vit en France et souffre de troubles anxieux qui l'ont isolée du monde. Hébergée à la campagne chez ses grands-parents, elle rêve de devenir illustratrice. Ses recherches d'inspiration la conduisent à contacter Marley, une photographe installée à Montréal. De son côté, Marley, 28 ans vit au Québec a abandonné sa passion pour la photo pour se laisser porter par sa vie montréalaise trépidante. Elle a un job alimentaire, un amoureux québécois et un quotidien rythmé par des sorties. Les messages de Coline vont réveiller en elle un réel besoin d'authenticité. Coline et Marley vont tisser un lien capable de surmonter la distance et le décalage horaire et qui se révèlera de plus en plus dense jusqu'à la rencontre en France...

Mon avis:

            En attendant de découvrir avec grande impatience « Goupil ou face » de Lou Lubie, je découvre son dernier opus écrit à quatre mains aux côtés de Manon Desveaux. J’ai beaucoup aimé cette bande-dessinée qui m’a davantage plu en ce qui concerne sa construction que par son histoire en elle-même qui s’inscrit plutôt dans la contemplation que dans la découverte et la surprise.

Points de vue - Critiques:

            Comment suivre et construire une histoire autour de deux personnages, que l’on doit découvrir, qui vivent à des milliers de kilomètres l’un de l’autre et qui n’échange que grâce à Internet ou au téléphone ? Les autrice Lou Lubie et Manon Desveaux ont trouvé un super façon de faire : sur les pages de gauche, elles ont croqué, en noir et blanc, la vie de Coline, la dessinatrice vivant dans la campagne française ; et à gauche, on retrouve aux mêmes moments, avec plusieurs heures de décalage, la vie de Marley, photographe à Montréal. J’ai vraiment adoré cette construction qui nous permet de voir le film simultané de deux vies, avec cette impression de ne rien loupé dans la vie de chacune des jeunes femmes.

            Si c’est plutôt la construction de cette bande-dessinée que je retiens le plus, c’est parce que l’histoire ne m’a pas autant embarquée que je l’aurais souhaité. Il n’y a rien à redire sur l’histoire en elle-même qui m’a entrainé, que j’ai aimé suivre avec ces deux jeunes femmes que l’on prend plaisir à découvrir, chacune étant bien distincte de l’autre. Néanmoins, le truc, c’est que l’on suit leur histoire avec plaisir, mais surtout avec contemplation. On se laisse porter et c’est tout. On a pas de d’émotions fortes mais surtout pas de surprise puisqu’avec le résumé et en particulier avec la couverture, on sait dés le début comment va évoluer la relation entre Coline et Marley, dommage de nous donner la « solution » avant de commencer à lire…

En bref:


            « La fille dans l’écran » est une très belle découverte, dont je retiendrais personnellement plutôt la fabuleuse construction : d’un côté la vie de Coline en France et de l’autre côté, la vie de Marley, à Montéal, au même moment…mais avec plusieurs heures de décalage ! L’histoire de cette rencontre fortuite entre les deux jeunes femmes est très plaisante à suivre, tel un film, mais le manque d’émotions fortes et surtout le manque de surprise dû à l’aboutissant de l’histoire dévoilé par la couverture font en sorte d’avoir une histoire assez contemplative et linéaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire