Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mardi 9 avril 2019

Ciao bella (Serena Giuliano)






Nationalité de l’auteur: Française
Editions Le Cherche-Midi (14 mars 2019)
268 pages
ISBN-10: 2749160820
ISBN-13: 978-2749160825
Genre: Contemporain
Lu le: 24 Mars 2019
Ma note: 17/20




Résumé/4ème de couverture:

Grandir, pardonner et manger des pâtes.

" J'ai peur du chiffre quatre. C'est une superstition très répandue en Asie. Le rêve ! Enfin des gens qui me comprennent ! Je devrais peut-être déménager...
– Vous avez beaucoup d'autres phobies ?
– Vous avez combien d'années devant vous ? " 

Anna a peur – de la foule, du bruit, de rouler sur l'autoroute, ou encore des pommes de terre qui ont germé... Et elle est enceinte de son deuxième enfant. Pour affronter cette nouvelle grossesse, elle décide d'aller voir une psy.
Au fil des séances, Anna livre avec beaucoup d'humour des morceaux de vie. L'occasion aussi, pour elle, de replonger dans le pays de son enfance, l'Italie, auquel elle a été arrachée petite ainsi qu'à sa nonna chérie. C'est toute son histoire familiale qui se réécrit alors sous nos yeux...
À quel point l'enfance détermine-t-elle une vie d'adulte ? Peut-on pardonner l'impardonnable ? Comment dépasser ses peurs pour avancer vers un avenir meilleur ?

Attention, la lecture de Ciao Bella pourrait avoir des conséquences irréversibles : parler avec les mains, écouter avec le cœur, rire de tout (et surtout de soi), ou devenir accro aux pasta al dente.

Mon avis:

            Il y a des livres comme ça, où dés le début, vous pressentez que la relation entre le livre et vous est mal engagé et que c’est mal parti pour aimer cette histoire alors en avoir un coup de cœur, quasiment impossible ! Et c’est ce qu’il  s’est passé au premier abord entre « Ciao Bella « et moi, mais fait assez incroyable, j’ai fini par aimé le personnage principal, aimé l’histoire dans laquelle je me suis laissé emportée et touchée, et je suis arrivée par adoré ce livre ! Merci donc à Benoît des éditions Le Cherche-midi pour m’avoir judicieusement proposé cet ouvrage, on tombe dans le mille !

Points de vue/Critiques:

            Pour commencer, il faut resituer correctement l’histoire : à travers le personnage principal qu’est Anna, nous suivons en fait une partie de la vie de l’autrice. Ainsi, au début du roman, nous faisons la connaissance d’une jeune femme, enceinte de son deuxième enfant, qui est une névrosée de la vie : elle a peur absolument de tout. Mais vraiment de tout. Et entre toutes ses nombreuses et absurdes peurs et le fait que « mes enfants sont la prunelle de mes yeux », moi ça me barbe et ça m’agace… C’est pourquoi c’était mal engagé entre Anna/le livre et moi. Mais en raison de son état et de ses trop nombreuses peurs lui gâchant quelque peu la vie, Anna prend la décision de suivre une psychothérapie.
J’ai beaucoup aimé cette approche puisque cela permet non seulement de retracer la vie passée et actuelle de Anna, mais ces échanges entre praticien et patiente permettent de dynamiser parfaitement le récit et de construire le livre d’une judicieuse façon. Ainsi, nous avons de courts chapitres, qui commencent par un début de séance, avec un sujet plus ou moins précis qui va permettre à Anna de parler de vie sur plusieurs années.

            Au fur et à mesure de ces échanges, une autre Anna va voir le jour et j’en ai été totalement charmé et touché. En effet, peu à peu, les choses qui m’agaçait chez elle (le côté mère poule et les peurs), vont s’effacer pour laisser place à une jeune femme qui prend sa vie en main, que se soit du point de vue professionnelle, familiale ou amicale. Les sujets abordés sont tout aussi divers qu’intéressants. Ainsi, découvrir son passé familial est extrêmement touchant (et l’on comprend enfin beaucoup mieux le personnage du début !) et la relation nouvelle entre elle et son père m’a énormément plu : elle offre un riche panel d’émotions et de questions sur la façon dont nous, nous aurions réagit. Quand à son parcours professionnel qui va déboucher sur de magnifiques relations amicales, j’en ai été très touchée me sentant proche de ce qu’elle a pu vivre, « simplement » en prenant l’initiative de faire un pas dans un monde jusque là inconnu mais qui offre finalement de superbes découvertes et émotions. 

            Le fait de découvrir peu à peu Anna qui s’ouvre, entre émotions et éclats de rire, fait que l’on s’attache de plus en plus à elle et elle nous emporte littéralement et nous cueille par de petites choses de plus en plus touchantes et cela nous fait retourner notre petit cœur.

En bref:


            Après être partie sur de mauvaises bases à cause du personnage d’Anna qui m’a quelque peu agacé, au final, je referme ce livre avec un joli coup de cœur ! En effet, grâce à sa psychothérapie que nous suivons sur plusieurs années, nous allons finalement découvrir une jeune femme qui va s’émanciper à différents niveaux. Sa prise en main va la conduire dans un nouveau domaine professionnel l’emmenant sur des jolis chemins insoupçonnés, tel que celui de l’amitié. Son cheminement m’a totalement embarqué et m’a touché. Et avec une plume douce et poétique, et par les nombreux thèmes sensibles abordés, Serena Giuliano réussi superbement à nous provoquer de belles émotions pour arriver à un joli petit coup de cœur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire