Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mercredi 27 mars 2019

Avec des si et des peut-être (Carène Ponte)






Nationalité de l’auteur: Française
Editions Michel Lafon (24 Mai 2018)
375 pages
ISBN-10: 2749934079
ISBN-13: 978-2749934075
Genre: Contemporain
Lu le: 4 Mars 2019
Ma note: 16/20




Résumé/4ème de couverture:

Prof de français au lycée de Savannah (-sur-Seine), Maxine vit en colocation avec Claudia (et ses crèmes au jus d'herbe fermenté), elle aime Flaubert (ses élèves, Stromae), courir avec ses deux meilleures amies (trois cents mètres) et aller chez le dentiste (sa sœur). 
Maxine croit aux signes et aux messages de l'Univers. Pourtant elle ne peut s'empêcher de se demander : " Et si j'étais allée ici plutôt que là, si j'avais fait ceci au lieu de cela, ma vie serait-elle chamboulée ? " 
En bonne prof de français, Maxine aime le conditionnel... 
Mais à trop réfléchir Avec des si et des peut-être, ne risque-t-on pas d'oublier de vivre au présent ? 
Et si la vie décidait de lui réserver un drôle de tour ?

Mon avis:

Merci beaucoup à Carène Ponte pour m’avoir contacté afin de savoir si je voulais lire « Avec des si et des peut-être » que je n’avais pas encore eu l’occasion de lire depuis sa sortie. En ayant déjà lu les deux premiers livres de l’autrice (et pas autruche^^ ;) – private joke –) où l’on passe toujours un bon moment de lecture doudou, romanesque et drôle, il n’y avait pas à tergiverser pour découvrir celui-ci !

Points de vue/Critiques:

            Comme pour ses précédents livres, Carène Ponte nous offre ici une histoire que l’on prend plaisir à déguster comme un délicieux cupcake recouvert de crème chantilly ! Autrement dit, c’est réconfortant, c’est délicieux, c’est sucré, mais l’avantage c’est que l’histoire ne vous tombera pas directement sur les hanches, mais peut-être sur le cœur… Comme pour « Un merci de trop » et « Tu as promis que tu vivrais pour moi », ce nouvel opus s’inscrit dans la même continuité, à savoir être une histoire douce mais pétillante, qui peut parfois être à la limite ou basculer dans la facilité, le déjà-vu ou le mielleux. Néanmoins, c’est typiquement que l’on recherche en lisant ces histoires, et il faut avouer qu’avec les personnages souvent un peu foufous/fofolles, les situations rencontrées et surtout l’humour piquant et pétillant ponctuant sans cesse le récit (les références aux autres livres ou encore les notes de bas de pages super amusantes sont justes excellents !), ça fonctionne parfaitement, le bon moment doudou est assuré et on en redemande.

Pour cette nouvelle histoire avec Maxine pour personnage principal, Carène Ponte s’intéresse à un sujet que tout le monde a dû faire et aborder au moins une fois dans la vie : refaire le monde avec des si et des peut-être. Qui ne s’est jamais demandé : et si… qu’est-ce que cela aura changé ? J’ai beaucoup aimé cette thématique abordée et ce que l’on peut en retirer ! Pour ce faire, le personnage de Maxine va vivre une situation fantastique, au sens propre du terme, une expérience paranormale, nécessaire et attendue, vu le sujet et le thème abordé par le livre. Or, cet aspect n’est au final qu’une parenthèse dans toute l’histoire et j’ai aimé qu’elle ne constitue pas l’ensemble du livre. Ainsi, Maxine, et le lecteur à travers elle, peut plus facilement prendre du recul, être touché et réfléchir et tirer les leçons nécessaires à ce qui a été vécu. L’autre point qui m’a beaucoup plus, c’est qu’à travers cette expérience, Maxine ne va « prendre des leçons » concernant l’amour (par d’inquiétude, une petite romance est tout de même dans l’histoire), mais ce sont véritablement les liens familiaux et amicaux qui sont à l’honneur, et cela apporte ce sentiment touchant et beaucoup de tendresse à l’histoire.

En bref:

Si vous avez besoin de réconfort et qu’engloutir une monstrueuse pâtisserie ou une tablette de chocolat vous fera culpabiliser par la suite (sans compter l’impact sévère sur votre garde-robe) la solution est là : lisez « Avec des si et des peut-être » de Carène Ponte. Ce roman feel-good est doudou évoquant avec tendresse les liens amicaux et familiaux et entrecoupé d’un humour pétillant et cinglant, vous trouverez finalement une histoire touchante qui fera très certainement réfléchir à travers le personnage attachant de Maxine qui se pose continuellement la question presque universelle : et si… ?

Autour du livre:

  • De la même autrice:
    • Un merci de trop (<— chronique à retrouver ici)
    • Tu as promis que tu vivrais pour moi (<— chronique à retrouver ici)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire