Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mercredi 27 février 2019

Toute la ville en parle (Fannie Flagg)




Titre original: The Whole Town's Talking
Traduction: Jean-Luc Piningre
Nationalité de l’auteur: Américaine
Editions Le Cherche Midi (7 Février 2019)
512 pages
ISBN-10: 274915796X
ISBN-13: 978-2749157962
Genre: Contemporain
Lu le: 17 Février 2019
Ma note: 17/20




Résumé/4ème de couverture:

            L'auteur de Beignets de tomates vertes nous conte, dans ce roman choral, l'histoire d'un petit village du Missouri, Elmwood Springs, depuis sa fondation en 1889 jusqu'à nos jours. Les années passent, les bonheurs et les drames se succèdent, la société et le monde se transforment, mais les humains, avec leurs plaisirs, leurs peurs, leurs croyances, leurs amours, ne changent guère. Et c'est la même chose au cimetière puisque, loin de jouir d'un repos éternel, les défunts y continuent leurs existences, sous une forme particulière. Au fil des décès, ils voient ainsi arriver avec plaisir leurs proches et leurs descendants, qui leur donnent des nouvelles fraîches du village. Tout irait ainsi pour le mieux dans ce monde, et dans l’autre, si d'inexplicables disparitions ne venaient bouleverser la vie, et la mort, de cette paisible petite communauté.

Mon avis:

            Merci beaucoup à Benoît des éditions du Cherche-Midi pour m’avoir envoyé le tout dernier opus de Fannie Flagg « Toute la ville en parle » qui me faisait de l’oeil….!! Je n’ai lu que « Beignets de tomates vertes » de l’autrice, mais si ce dernier livre m’attirait beaucoup, ce n’est peut-être pas pour rien, puisque je l’ai engloutit en une journée. Suivre les habitants d’une petite ville du fin fond des Etats-Unis, qui se succèdent de génération en génération, depuis ses fondateurs à ses contemporains, apporte une réelle touche de cocon familial, à laquelle on ajoute un soupçon de mysticisme touchant, procure une très agréable lecture addictive. Sous des faux airs de « La petite maison dans la prairie », on est vite embarqué dans la vie d’Elmwood Springs. 

Points de vue/Critiques:

            Un peu à la manière de « Beignets de tomates vertes », Fannie Flagg reprend les codes de société rurale Américaine d’antan. Avec « Toute la ville en parle », on part du tout début: la création d’Elmwood Springs, un petit village du fin fond du Missouri qui deviendra rapidement une ville moderne à part entière. Pour cela, nous allons suivre les créateurs de cette ville: Lordor Nordstrom et Katrina Olsen, deux colons suédois. Puis, grâce à leur descendance, nous suivons l’évolution d’Elmwood Springs à travers les générations qui se succèdent les unes aux autres. Ces deux premiers fondateurs sont vraiment attachants, leur travail, leur bienveillance et leur altruisme est réconfortant et la ville prenant de plus en plus d’ampleur, au fil des personnages que l’on rencontre, on reste tout de même plus attentionnés lorsqu’il s’agit de personnes venant de la lignée de Lordor et Katrina. 
Toute cette petite communauté éveille un esprit communautaire et de partage qui n’est pas sans rappeler tout ce que l’on peut retrouver dans « La petite maison dans la prairie ». Les valeurs profondes de la société américaine sont donc retranscrites mais c’est avant tout un portrait réaliste et amusant d’une société qui évolue au fil des années, pour arriver à des villes comme nous pouvons les connaître actuellement. 

Mais parce que nous faisons la connaissance des créateurs d’Elmwood Springs pour arriver aux habitant d’Elmwood Springs des années 2020, les personnages rencontrées au fil des années sont très nombreux et c’est là que peut se poser un problème: il devient parfois difficile de se rappeler les filiations!!! Il vaut donc mieux ardemment lire ce livre le plus rapidement possible pour conserver toutes ces informations en tête. Une lecture espacée avec ce roman devrait poser problème. 

Mais ce livre ne serait pas aussi ce qu’il est si Fannie Flagg n’avait pas ajouté un petit élément atypique et mystique dans son récit. Car la vie que nous suivons à Elmwood Springs se poursuit également dans son cimetière! Au fil des morts, les habitants vont de retrouver avec étonnement dans le cimetière et vont ainsi pouvoir surveiller d’un regard bienveillant la vie qui continue de se dérouler à Elmwood Springs. Cet aspect de l’histoire m’a surprise, mais elle est drôlement amusante et ajoute une petite dimension fantastique très agréable puisque cette petite notion de l’au-delà n’est pas le sujet du livre. 

En bref:

            Avec « Toute la ville en parle », Fannie Flagg nous fournit une chronique sociétale de l’Amérique profonde avec tendresse, humour, attachement et même fantasy. Partant des créateurs d’Elmwood Springs, les personnages se succèdent aux fils des générations et des années où chacun va contribuer à développer la société et une ville, bref, le monde, comme nous le connaissons aujourd’hui. Divers sujets sont donc traités sous la plume fine et malicieuse de l’autrice, allant de l’humour à la gravité et se terminant par une pointe de nostalgie grâce à la petite touche de fantastique donné au récit. 

Autour du livre:
  • De la même autrice:
    • Beignets de tomates vertes ( <— chronique à retrouver ici)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire