Mes derniers avis romans:



mardi 5 février 2019

Chambre 128 (Cathy Bonidan)






Nationalité de l’auteur: Française
Editions de la Martinière (17 Janvier 2019)
288 pages
ISBN-10: 2732485845
ISBN-13: 978-2732485843
Genre: Contemporain
Lu le: 22 Janvier 2019
Ma note: 17/20




Résumé/4ème de couverture:

            Qui n'a pas rêvé de voir survenir un petit grain de sel romanesque dans sa vie ? Un peu de merveilleux pour secouer la routine et oublier les ennuis de bureau ? Quand Anne-Lise réserve la chambre 128 de l'hôtel Beau Rivage pour de courtes vacances en Bretagne, elle ne sait pas encore que ce séjour va transformer son existence.
Dans la table de chevet, elle découvre un manuscrit sur lequel figure juste une adresse où elle décide de le réexpédier. Retrouvera-t-elle son auteur ? La réponse, qui lui parvient quelques jours plus tard, la stupéfait...
Au point qu'Anne-Lise va tenter de remonter la trace de tous ceux qui ont eu ce livre entre les mains. Chemin faisant, elle va exhumer histoires d'amour et secrets intimes. Pour finalement peut-être se créer une nouvelle famille...

Mon avis:

            Je ne suis pas adepte des grands formats, la couverture n’est pas des plus jolies, je ne connais pas l’autrice, c’est une maison d’édition que je ne connais que de nom: autant d’éléments qui malheureusement ne sont pas vraiment engageant avant de commencer une lecture. Heureusement qu’il était question de roman épistolaire, genre que j’aime beaucoup, car sinon ce livre aurait pu rester un moment dans ma Pal, et je l’aurais regretterai très fortement le jour où le j’aurais sorti et lu, car oui, voilà le premier petit coup de coeur de l’année! 

C’est réellement un roman épistolaire que j’ai fortement apprécié, l’histoire est savamment construite pour faire en sorte que l’on comprenne tout, que l’histoire avance dans le temps et cela avec de nombreux personnages, uniquement en se parlant à travers des lettres, exercice qui ne doit pas être facile! L’histoire est en plus belle, touchante et réserve de belles surprises lorsque l’on s’approche de la fin.

Points de vue/Critiques:

            Lire une histoire écrite seulement à travers des lettres que s’échangent de personnages est quelque chose de très plaisant à lire, je trouve, et surtout, c’est une stratégie très entrainante. Et quand en plus, dans l’histoire s’insère un petit mystère, c’est encore plus prenant! 
Or le problème que l’on peut parfois avoir avec ce genre de roman, c’est justement de passer à côté de l’histoire en elle-même, puisque l’absence d’une narration peur faire en sorte que le lecteur ne comprenne pas certains éléments et que l’histoire ne devienne pas claire et limpide, avec toujours cette sensation de manquer d’informations. L’exercice n’est donc pas simple. 

Mais ici, aucune inquiétude à avoir sur cet aspect. En effet, on a de nombreux personnages qui viennent se greffer dans l’échange originel de lettres entre Anne-Lise et Sylvestre et puisque chacun y met de sa patte pour résoudre le mystère qui s’insert dans l’histoire, ils vont assez souvent refaire le point ou apporter les informations manquantes à leur destinataire, nous informant par la même occasion de se qui s’est passé en « off », choses qui auraient été dites en narration. Et comme en plus, pour résoudre le mystère de ce livre, les personnages doivent remonter dans le temps pour connaître les propriétaires successifs du livre de Sylvestre, il y a de quoi s’y perdre. Autant d’éléments divers et variés qui font en sorte d’avoir une histoire prenante et très compréhensible.

Au fur et à mesure que l’on découvre des indices et que l’on remonte progressivement dans la succession des propriétaires du livre de Sylvestre, on send que la résolution finale du mystère s’approche. Et j’étais tellement déjà enchantée par cette histoire que j’espérais que le final serait l’apothéose et j’attendais donc beaucoup de la fin tout en redoutant un effet soufflet. Heureusement, ce ne fut pas le cas, puisque j’ai été agréablement surprise: sans être une fin grandiose qui n’aurait pas été crédible, elle reste tendre, belle, inattendue et en même temps presque logique!

En bref:


            « Chambre 128 » est un roman épistolaire qui fut une très agréable lecture. Le genre, pas facile à maîtriser, l’est parfaitement, d’autant plus que l’histoire implique bien plus qu'un simple échange de lettres puisqu’un petit mystère et une petite enquête va en découler, sans compter que les personnages qui vont s’impliquer dedans sont assez nombreux! Pas évident donc de concilier tout ceci pour construire une histoire qui tient la route et pourtant l’objectif est largement atteint puisque le récit est vraiment prenant, divertissant et qu’il tient tout ses promesses jusqu’à la fin offre quelque chose d’aussi beau qu’inattendu mais logique!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire