Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


lundi 14 janvier 2019

Le Lion (Joseph Kessel)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Folio Junior (1997)
numéro 442
249 pages
ISBN-10: 2070668487
ISBN-13: 9782070513444
Genre: Classique
Lu le: 30 Décembre 2018
Ma note: 14/20




L’histoire:

            Le Lion raconte l’histoire d’un voyageur (l’auteur ?) en visite dans une réserve du Kenya. Ce voyage est l’occasion pour lui d’une rencontre magique et pour le lecteur l’occasion de vivre un superbe safari tout en comprenant petit à petit les relations qui lient une famille pas comme les autres.

Mon avis:

J’ai mis assez récemment « le lion » de Joseph Kessel dans ma wish-list puisque ce livre parlant d’Afrique, de Massaï et de lions, je ne pouvais que m’intéressais à ce classique ! Et quand peu de temps, après j’ai retrouvé ce livre dans mes livres d’enfance, je me suis dit que c’était un signe ! J’avais un peu peur de cet esprit de « classique » dans le langage utilisé (cette histoire n’est pas toute jeune) et dans le fait que l’histoire serait peut-être un peu longue avec un final dramatique. Et tous mes a priori se sont révélés justifiés, ce qui fait de ce livre une lecture moyenne, mais dont je suis contente d’avoir lu !

Points de vue - Critiques:

Si vous aimez voyager et/ou que l’Afrique vous passionne, « le lion » répond parfaitement à cette envie d’évasion. On plonge très facilement et très rapidement dans la vie Africaine, que l’on soit un touriste, un Blanc, bref un étranger vivant sur ces terres ou un Noir travaillant pour les Blancs ou un Massaï vivant dans la savane. On découvre donc toute une culture et tous les us et coutumes, tous totalement différents selon les points de vue des différents personnages. Joseph Kessel nous décrit merveilleusement bien cette atmosphère Africaine si particulière, en nous emmenant dans la savane, au milieu des peuples autochtones et des animaux sauvages. Cet aspect culturel et dépaysant est sûrement l’unique attrait, ou en tout cas le point fort, de ce livre.

 Les personnages sont très variés… mais pas particulièrement attachants, surtout à l’image de Patricia, la petite fille dont le meilleur ami est King, le lion. C’est une petite fille très mystérieuse mais aussi et surtout extrêmement capricieuse : tout lui est dû, tout lui appartient, c’est elle qui décide de tout, et tout le monde doit suivre ses exigences sinon c’est crise d’hystérie et de colère. Et paradoxalement (et presque bipolairement), tout de suite après ou avant une crise hystérique, Patricia peut soudain se révéler très gentille et très douce. Ses sautes d’humeur sont insupportables et totalement puériles. Le père de Patricia, le chef du parc, est un ancien chasseur connu qui s’est reconverti dans la protection des animaux et qui cède tout à sa fille qu’il vénère pour faire en sorte d’effacer et de lui faire oublier (en vain) son passé de tueur d’animaux. Quand à la mère, sa peur des animaux et son mal-être dans sa vie Africaine ennuyeuse fait d’elle une personne tantôt fade, tantôt colérique.

L’histoire en elle-même n’est pas véritablement prenante et attrayante. Le début a dû mal à se mettre en place, on fait trop doucement connaissance avec les personnages. Et quand nous savons que l’histoire est normalement basée sur la relation d’amitié entre une petite fille et un lion, on se demande quand cela sera véritablement abordé puisque l’arrivée du lion est très tardive. De plus, l’histoire ne connaît pas de réels rebondissements, hormis la fin qui est totalement prévisible en plus d’être dramatique, mais ce sont finalement ces dernières pages les plus prenantes.

En bref:


« Le lion » est véritablement un roman qui vous dépayse et qui vous transporte en plein cœur des terres Africaines grâce à la plume assez poétique et descriptive à souhait de Joseph Kessel : les animaux, la savane, les us et coutumes, le peuple Massaï sont autant de sujets variés et abordés. Néanmoins, hormis cela, l’histoire est classique en tout point de vue puisque les rebondissements sont quasi inexistants pour arriver à un final que l’on devine aisément depuis longtemps, le tout servi par des personnages pas du tout attachants, voire antipathiques pour Patricia, la petite fille au lion.

2 commentaires:

  1. Vu comme cela, c'est clair que les personnages ne sont pas très attachants mais cela ne m'a pas empêchée d'adorer cette histoire <3 Les paysages et l'intrigue m'ont passionnée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je retiens de ce livre avant tout la magie de l'Afrique avec ses paysages comme tu dis et ses us et coutumes. Le reste, bon... ;D

      Supprimer