Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mercredi 23 janvier 2019

Des fleurs pour Algernon (Daniel Keyes)





Titre original: Flowers for Algernon
Traduction: Georges H. Gallet
Nationalité de l’auteur: Américaine
Editions J’ai Lu (2013)
543 pages
Genre: Science-Fiction
Lu le: 15 Janvier 2019
Ma note: 14/20





Résumé/4ème de couverture:

            Algernon est une souris de laboratoire dont le traitement du Pr Nemur et du Dr Strauss vient de décupler l'intelligence. Enhardis par cette réussite, les deux savants tentent alors, avec l'assistance de la psychologue Alice Kinnian, d'appliquer leur découverte à Charlie Gordon, un simple d'esprit employé dans une boulangerie. C'est bientôt l'extraordinaire éveil de l'intelligence pour le jeune homme. Il découvre un monde dont il avait toujours été exclu, et l'amour qui naît entre Alice et lui achève de le métamorphoser. Mais un jours les facultés supérieures d'Algernon déclinent. Commence alors pour Charlie le drame atroce d'un homme qui, en pleine conscience, se sent retourner à l'état de bête...

Mon avis:

            Ce livre offert par ma petite Elsa (puisqu’elle a évidemment pensé à moi avec cette histoire) séjourne dans ma PAL depuis un petit moment, partagé entre l’envie de lire, bien évidemment, mais aussi entre la peur de découvrir une histoire, premièrement classée dans le genre science-fiction, à laquelle je n’adhère pas du tout, et deuxièmement, une histoire trop proche de mon métier et donc de ma avis très critique là-dessus.
Et c’est finalement grâce à une panne d’inspiration pour choisir un livre et l’intervention de ma copine Flo qui ma l’a désigné, que j’ai enfin pu lire cette histoire, considérée comme un classique. 
Beaucoup d’émotions et d’avis dithyrambiques sont rencontrés à travers ce livre, et comme je m’y attendais un peu, non pas que l’histoire ne m’a pas plu, mais elle m’a paru « banale », logique et normale et je n’ai ressenti aucune émotions. Mon esprit rationnel est donc intervenu et prouve une fois de plus qu’il n’est pas compatible avec ce genre d’histoire! 

Points de vue/Critiques:

            L’histoire de Charlie m’a paru vraiment normale et banale, notamment dans sa structure, dans sa construction: Charlie se fait opérer pour être plus intelligent, mais cette expérimentation n’ayant pas d’études et de résultats à long terme, il est normal et logique qu’un déclin arrive. C’est tellement prévisible et courir d’avance!!! La normalité m’est apparu également dans la personnalité de Charlie puisque tout le côté psychologique c’est-à-dire les émotions ressenties par Charlie, ses questionnements, ses espoirs, ses doutes etc sont eux-mêmes normaux et attendus. Et malheureusement, le côté relationnel avec lequel on est sensé retrouver toutes les émotions, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, qu’elles soient lié à l’amour et l’affect avec Alice ou aux relations professionnelles et à la société en générale, m’a aussi paru normal… 
Ainsi, à l’époque où ce livre a été écrit et édité, on peut comprendre le classement du livre dans le genre science-fiction, puisque la recherche n’était pas à ce tel niveau, mais depuis la recherche a avancé, tout ceci est du domaine de l’accessible et ce n’est donc maintenant plus du tout de la science-fiction!
Du coup, avec cette normalité à tous les niveaux et l’absence d’émotions, je dois avouer que je me suis assez ennuyée durant ma lecture.

L’évolution de Charlie est très bien retranscrite puisque le récit est sous la forme de son journal intime. Ainsi, en partant d’une orthographe effectuée de façon phonétique (attention ça pique les yeux, j’ai eu du mal à lire ces premières pages), On voit l’évolution de Charlie par les progrès de son orthographe et de sa grammaire et par ses réflexions sur lui-même ou sur les autres suite à son opération chirurgicale. Passant d’une personne arriérée à une personne intelligente, on voit à travers la transformation de Charlie une critique de l’Homme et de la société. On voit que cette dernière est ancrée dans des valeurs normatives, stigmatisant l’inconnu, ne cherchant pas à aller au-delà des apparences et profitant de la non-conformité. On retrouve également une critique de la Science et de la Recherche puisque l’histoire nous montre un domaine perfide où l’essentiel est l’avancement à tout prix au point de traiter l’humain comme n’importe quel cobaye sans aucune autre considération. Que dire de cette critique si ce n’est qu’elle était peut-être vraie à une certaine époque, mais qu’aujourd’hui les règles et les lois ont bien changé! Je pourrais en dire bien davantage à ce propos mais c’est là un autre sujet. J’espère seulement que les personnes lisant actuellement cet aspect de la recherche n’en prennent pas pour acquis! 
Quoiqu’il en soit, une question philosophique peut se retirer de cette histoire: l’intelligence rend-elle heureux ou bienheureux est l’ignorant??

En bref:


            Pour ce grand classique de la science-fiction aux avis souvent très élogieux, je ne vais pas rejoindre l’unanimité puisque mes appréhensions étaient fondées: mon esprit trop rationnel est venu jouer les troubles-fêtes. Que se soit par la construction de l’évolution de Charlie, son côté psychologique ou par ses relations, tout les éléments de l’histoire m’ont paru normaux et logiques. De ce fait, un certain ennui et une absence totale d’émotions étaient présents durant ma lecture. Néanmoins, ce livre reflète parfaitement la critique que l’on peut encore faire de nos jours, de la société et de l’homme et pose une question philosophique majeure: l’intelligence rend-elle heureux?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire