Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


vendredi 7 décembre 2018

Robe de marié (Pierre Lemaître)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Le Livre de Poche
Collection Thriller (20 Janvier 2010)
314 pages
ISBN-10: 225312060X
ISBN-13: 978-2253120605
Genre: Thriller
Lu le: 23 Novembre 2018
Ma note: 16/20




Résumé/4ème de couverture:

Nul n'est à l'abri de la folie. Sophie, une jeune femme qui mène une existence paisible, commence à sombrer lentement dans la démence : mille petits signes inquiétants s'accumulent puis tout s'accélère. Est-elle responsable de la mort de sa belle-mère, de celle de son mari infirme ? Peu à peu, elle se retrouve impliquée dans plusieurs meurtres dont, curieusement, elle n'a aucun souvenir. Alors, désespérée mais lucide, elle organise sa fuite; elle va changer de nom, de vie, se marier, mais son douloureux passé la rattrape... Les ombres de Hitchcock et de Brian de Palma planent sur ce thriller diabolique.

Mon avis:

Ce livre était presque une relique de ma PAL ! Heureusement, un petit challenge passant par là, j’ai pu enfin découvrir ce thriller et surtout découvrir la plume de Pierre Lemaître pour la toute première fois. L’histoire de ce thriller m’a convaincu, elle est très portée sur le côté psychologique. La construction est très bien pensée et le fait de ne pas savoir le dénouement, le pourquoi du comment, à la fin du livre, mais au milieu est très intéressant et n’empêche pas d’être toujours en immersion dans l’histoire.

Points de vue/Critiques:

Le roman est divisé en quatre parties. Dans la première partie, nous suivons Sophie, dans le présent, qui est recherchée, qui est toujours en fuite et qui ne semble pas avoir toute sa tête. Avec elle, on se sait pas où on va et on se pose beaucoup de questions ! Au moment où une certaine lassitude s’installe et où ces interrogations deviennent vraiment trop nombreuses, au point de ne plus vraiment comprendre ce qui passe pour Sophie, nous basculons dans la deuxième partie. Celle-ci a pour personnage principal, un homme, Franck, dont nous lisons son carnet de route, son journal intime et qui nous fait remonter dans le passé. Et au fur et à mesure, nous découvrons le lien à établir avec Sophie, dont nous découvrons son histoire passée. Tout s’éclaire peu à peu et on réalise que la machination de l’histoire est aussi hallucinante qu’effrayante ! Jusqu’ici, l’histoire s’accélère donc de plus en plus et c’est véritablement dans cette seconde partie, au cœur du roman, que tout prend sens et que l’on se sent manipulé et donc bluffé ! Enfin, les deux dernières parties rassemblent nos deux protagonistes afin qu’ils concluent comme il se doit cette histoire ultra psychologique. Et puisque la psychologie est le fil conducteur de toute l’histoire, on se doute que ce fil doit se rompre à un moment pour donner un point final au récit, mais qui cédera ?

La folie et le harcèlement sont les deux sujets évoqués par ce livre. Et ils sont tellement bien mis en scène et décrits, que cela ne peut nous glacer le sang ! Sans compter que l’auteur a minutieusement pensé à tout, au moindre détail, nous sommes à la fois captivé et impressionné par cette intelligence !

Le bémol de ce livre, et j’en suis particulièrement très surprise, vient de la plume de l’auteur qui m’a réellement déçue. Un peu à la manière de Karine Giébel qui utilise des phrases ultra conquises pour accentuer un effet psychologique oppressant, ici, Pierre Lemaître utilise des phrases un peu plus longues mais très simples et standard. C’est typiquement le genre de phrase que l’on écrit en primaire lorsque l’on commence à réellement savoir former des phrases contenant un sujet, un verbe et un complément tel que, « Elle prend son sac et sort. » etc… Je suis donc surprise et assez déçue de l’utilisation de cette simplicité qui hache le récit, surtout lorsqu’on est Prix Goncourt (certes pas pour ce livre, mais bon…) !

En bref:

            « Robe de marié » c’est l’histoire rondement bien menée et ficelée d’une machination complexe et ultra réfléchie, qui manipule totalement le lecteur et qui fait petit à petit monter l’angoisse jusqu’à nous glacer le sang au moment où tout prend sens. Et même si cela se passe plutôt au milieu du récit, le reste est tout aussi haletant puisque l’on veut savoir comment et par quel drame incontournable va se terminer cette histoire de dingue où le harcèlement et la folie sont étroitement liés.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire