Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mercredi 14 novembre 2018

Belleville au coeur (Christian Page)






Nationalité de l’auteur: Française
Editions Slatkine et Cie (31 Octobre 2018)
157 pages
ISBN-10: 2889441024
ISBN-13: 978-2889441020
Genre: Témoignage
Lu le: 5 Novembre 2018
Ma note: 16/20




L’histoire:

La rue de l'intérieur
Comme avant lui George Orwell ( Dans la dèche à Paris et à Londres) ou Louis Calaferte ( Partage des vivants), Christian Page entre en littérature par la rue. Son premier livre, qui en appellera d'autres, est un témoignage bouleversant sur la vie quotidienne d'un sans domicile fixe, place Sainte-Marthe, au cœur de Belleville, à Paris. 
Figure locale à la réputation internationale, déplaçant CNN et les télévisions du monde, Christian Page est poète. 
Christian Page raconte la langueur des jours et le regard des autres, la violence, la pitié, les ivresse du bonheur, les trucs, les clans, l'amour et le temps qui s'accélère. Une vie qui bascule, c'est toujours la même histoire, trois accidents cumulés : travail, couple, logement. Après, il faut tenir, durer, rester digne et chaque jour recommencer. 
Christian a passé trois hiver dans la rue. Il a choisi de faire paraître son livre pour la " trêve hivernale ", ce moment de l'année où la rue nous rappelle que, chaque jour, en France, un SDF meurt. 
Belleville au cœur est dédié à ces milliers d'anonymes, ces femmes, ces hommes qu'on a croisés sans doute, mais sans jamais les voir.

Mon avis:

            Des passages à la radio, des reportages à la télévision, difficile de passer à côté de Christian Page, peut-être l’un des représentants de la rue les plus connus à travers l’Hexagone. Et le voilà maintenant écrivain puisqu’il débarque en librairie avec « Belleville au coeur », qui nous raconte sa vie de SDF dans les rues de Paris jusqu’à ce que son talent d’écriture et ses mots le sorte de là. Son témoignage apporte véritablement de nombreuses informations lorsque l’on ne connaît pas ce milieu de l’intérieur, mais que l’on reste sur des idées reçues et des préjugés, et la sincérité et la simplicité de son témoignage est très plaisant et étonnant. 

Points de vue/Critiques:

            Lorsque l’on a pas vécu cette situation, je pense que l’on ne peut pas savoir et se rendre réellement compte de ce qui se passe lorsque l’on vit dans la rue. Nous sommes bourrés d’idées reçues, de clichés et de préjugés. Et au-delà de cela, nous n’avons pas d’informations pour savoir comment les aider, comment leur venir en aide, en fonction de ce que les personnes sans domiciles veulent ou ont besoin. Et comment se comporter avec eux? Comment les aborder? Ont-il besoin de nourriture, de vêtements, de parler, d’argent, d’alcool, de cigarettes? Et si nous aidons le premier SDF croisé, pourquoi ne pas aider le prochain? Autant de questions que bon nombre de personnes se posent et qui créer un fossé immense entre notre monde civilisé et privilégié du monde de la rue. 
Avec son témoignage sincère et simple, Christian Page arrive à réduire ce fossé entre ces deux mondes. Page après page il retient notre attention. Il nous explique bien attendu comment fonctionne tout le système autour de la pauvreté des gens qui atterrissent dans la rue: les foyers, le statut des femmes, les différents trafics, les stratégies personnelles face au froid, aux emplacements et aux affaires, les plans grand froid, la nourriture ou encore les aide et le dévouement de certains particuliers. 

Mais c’est surtout la personnalité de Christian qui m’a impressionné. Peut-être cela vient-il de là, mais la manière dont il a atterrit à vivre dans la rue pourrait arriver à n’importe qui. Ce n’est absolument pas un choix de vie, c’est la raison pour laquelle, il a toujours suivi ses convictions personnelles et sa ligne de conduite, à savoir, se sortir un jour de la rue. Son courage et ses valeurs (ne pas tomber « facilement » dans la drogue, rester courtois et respectueux envers autrui, continuer d’écrire, ne pas rester oisif, ne pas abuser de la générosité d’autrui, etc…) sont remarquables. Son impartialité est aussi à noter puisque son récit n’est pas un plaidoyer envers ses confrères vivant dans la rue ni un manifeste contre la société qui leur vient plus ou moins en aide. 

En bref:

            Pour vous donner des informations, enrichir votre connaissance limitée et restrictive sur le milieu de la rue, ou passer outre ses préjugés et idées reçues à propos des SDF, le témoignage de Christian Page est à faire passer entre le plus de mains possible. Son récit est simple, sincère et contextuel, sans faire de plaidoyer ou de critiques quelque soit l’envers du décor. C’est surtout grâce à l’impressionnante personnalité généreuse, sincère et humaine de Christian que ce témoignage est touchant et enrichissant. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire