Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


jeudi 15 novembre 2018

Alors vous ne serez plus jamais triste (Baptiste Beaulieu)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Le Livre de Poche (24 Août 2016)
numro 34060
320 pages
ISBN-10: 9782253087694
ISBN-13: 978-2253087694
Genre: Contemporain
Lu le: 2 Novembre 2018
Ma note: 14/20




Résumé/4ème de couverture:

Un médecin malheureux, qui ne se rappelle plus comment soigner depuis le départ de sa femme, a décidé de mettre fin à ses jours. Dans le taxi qui le mène à l’hôpital pour régler quelques affaires, il fait la connaissance de sa mystérieuse conductrice : une vieille dame excentrique capable de deviner quand les gens vont mourir. Pour convaincre le Docteur de revenir sur sa décision, elle exige sept jours durant lesquels il devra se soumettre à toutes ses fantaisies.
Le compte à rebours est lancé. Qui, du désespoir ou de la joie de vivre, l’emportera ? Avec une poésie joyeuse et une profonde sensibilité, Baptiste Beaulieu imagine une merveilleuse rencontre entre deux êtres qui cherchent à réenchanter le monde.

Mon avis:

            Ce livre est construit sur un mode totalement inversé par rapport à ce que l’on trouve habituellement. J’ai donc été surprise au début du livre mais pas à la fin, à l’image de ce compte à rebours et de cette numérotation de pages par ordre décroissant! J’ai lu cette histoire avec plaisir, mais je n’ai pas accroché plus que cela à l’histoire, aux personnages ou au final qui ne m’a pas véritablement surprise!

Points de vue/Critiques:

            Je pense que tout ce que l’on peut retrouver d’original dans l’histoire peut faire en sorte que l’on passe un agréable moment de lecture, passionnant et accrocheur. Le compte à rebours avec les jours qui se suivent qui amènent au moment fatidique apporte une petite tension accrocheuse et l’excentricité et le mystère qui se dégage de la vieille femme, ainsi que sa façon de parler et ses expressions, insufflent de la fraîcheur, de l’optimisme et de l’attrait pour tout connaître d’elle. Malgré tout ces aspects que j’ai pu rapidement et pleinement prendre conscience, rien ne m’a vraiment atteinte. Je pense être peut-être passée à côté. 

Du coup, j’espérais être surprise par la fin afin de rattraper un peu toute l’histoire, mais on la sent tout de même venir d’assez loin, dommage… En revanche, puisque le sujet et fil conducteur du livre est le suicide, Baptiste Beaulieu arrive tout de même à traiter ce sujet avec légèreté, beaucoup d’autodérision et d’humour, ne rendant pas cette histoire glauque et à l’ambiance déprimante. Ainsi, le message que veut nous faire l’auteur est clair: même quand on pense que tout est fini, qu’on pense qu’il n’est plus la peine de vivre, il faut savoir accepter les mains tendues et ainsi voir qu’il y a toujours des choses qui valent la peine d’être vécues. 

En bref:

            Même si personnellement je n’ai pas accroché et suis complètement passée à côté de cette histoire, nombre de choses sont vraiment intéressantes. Que ce soit avec cet homme au bout du rouleau ou cette vieille dame excentrique et mystérieuse, les personnages ont tout ce qu’il faut pour être attachants avec leur visions différentes de la vie. L’histoire aborde de douloureux sujets tels que la perte d’un être aimé, la survie face à cette perte et l’envie de vivre de façon générale, tout cela abordé avec beaucoup d’optimisme et d’humour. La construction du livre est très originale et et instaure une tension croissante.

Autour du livre:
  • Du même auteur:
    • Alors voilà, les 1001 vies des urgences (<— chronique à retrouver ici)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire