Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mardi 23 octobre 2018

On ne meurt pas la bouche pleine (Odile Bouhier & Thierry Marx)




Nationalité des auteurs: Française
Editions Pocket (11 Octobre 2018)
Collection Thriller
numéro 17212
320 pages
ISBN-10: 2266284320
ISBN-13: 978-2266284325
Genre: Thriller
Lu le: 12 Octobre 2018
Ma note: 15/20




Résumé/4ème de couverture:

Alors qu'à Tokyo deux cadavres d'hommes empoisonnés par une substance indécelable embarrassent la police japonaise, en France un commandant de la brigade criminelle est chargé d'élucider la mort d'un riche Japonais lui aussi empoisonné par un produit inconnu. Des deux côtés de la planète, des assassinats qui, a priori, n'ont rien à voir, sauf que... Le commandant Simmeo, passionné d'art, découvre qu'ils sont liés par les yakuzas. 
Voilà la Crim' du 36, quai des Orfèvres obligée de travailler avec son homologue japonaise, aux méthodes bien différentes, pour coincer un coupable qui utilise la cuisine moléculaire pour parvenir à ses fins... Entre Paris et Tokyo, une sidérante plongée dans les eaux troubles de la gastronomie, de la science et du crime.

Mon avis:

Petit envoi surprise de la part des éditions Pocket (que je remercie) avec ce livre faisant parti de la sélection 2018 pour le prix nouvelles voix du polar. Je n’ai pas tardé à entamer cette histoire qui s’est avérée être alléchante à sa découverte puisqu’il est question d’un mélange d’enquête policière, de gastronomie, de yakuzas et de voyages au Japon. Tout est donc réuni pour découvrir un polar original, écrit à quatre mains et qui nous entraine dans un univers spécial et très intéressant !

Points de vue/Critiques:

L’intrigue policière nous emmène à la fois à Paris et au Japon et nous croisons de nombreux personnages. Au début cela est fortement déroutant puisque nous ne voyons pas encore bien les parallèles que nous devons effectué et qui sont subtilement induits par les auteurs, d’autant plus que nous retrouvons de nombreux personnages Japonais, dont les noms nous semble tous (trop) semblables. Je vous conseille d’être assez concentré pour démarrer ce livre.

Avec Achille Simmeo nous embarquons dans une enquête hors norme, mais nous embarquons plutôt dans un vol commercial plutôt qu’à bord d’un super sonic. En effet, sans qu’il soit question de longueurs, nous sommes dans un polar au rythme assez lent où l’on prend le temps d’exposer les faits et d’explorer certaines choses. On se met donc au rythme d’Achille qui n’est pas un super flic mais plutôt un flâneur consciencieux et on ne mise pas sur la vitesse, sur le côté haletant de l’enquête qui évolue continuellement à la suite de nombreux rebondissements perturbant les plans et le scénario.

L’enquête et son dénouement se surprendra absolument pas les fans et inconditionnels du genre puisqu’elle est au final assez  classique et s’inscrit dans du déjà-vu. Ce n’est pas là l’intérêt et le plus du livre qui se trouve plutôt dans le côté informatif et dépaysant du Japon et du monde des yakuzas. En effet, nous connaissons tous les yakuzas de noms, avec peut-être des idées fausses et préconçues de ce milieu. Quoiqu’il en soit, les auteurs nous offre ici une mine d’informations super intéressantes et enrichissantes de ces familles mafieuses, sur leur organisation, sur leurs affaires, sur leur statut dans la société, sur leurs codes, etc… Ajoutez à cela une grosse pincée de gastronomie nous faisant saliver sur les mets délicieux, raffinés et moléculaire du Japon et un soupçon de poésie nippone par le biais de codes, de mantras et de haïkus, et vous obtiendrez véritablement un polar original par son divertissement.

En bref:

            Odile Bouhier et Thierry Marx nous offre ici une belle mise en bouche avec ce polar gastronomique original. Le résumé alléchant n’est pas en reste puisqu’effectivement, malgré une enquête policière qui peut s’apparenter à du déjà-vu et tomber dans le genre classique, on se régale avec ce voyage à travers la culture Japonaise qui est de mise et qui constitue l’élément majeur et novateur de cette histoire qui nous emmène au cœur de la gastronomie moléculaire et Nippone et au cœur de la société étrange et fascinante des yakuzas.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire