Mes derniers avis romans:



mercredi 23 mai 2018

The book of Ivy, tome 2: the revolution of ivy (Amy Engel)




Titre original: The Book of Ivy, book 2: The Revolution of Ivy
Traduction: Anaïs Goacolou
Nationalité de l’auteur: Américaine
Editions Lumen (5 Novembre 2015)
322 pages (en imprimé); 206 pages (en ePuB)
ISBN-10: 2371020621
ISBN-13: 978-2371020627
Genre: Dystopie
Lu le: 11 Mai 2018
Ma note: 16/20




Résumé/4ème de couverture:

Née pour trahir et faite pour tuer... sera-t-elle à la hauteur ?

J'ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L'homme que j'aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d'attendre que la faim et la soif et raison de moi. Ou bien qu'une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant... Mais je refuse d'abandonner. J'en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d'agir, enfin.
Bishop me l'avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà e la barrière, c'est encore pire. L'hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l'eau, des vivres, un abri. D'autres condamnés avec lesquels m'allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d'avant, me venger de ceux qui m'ont trahie... ou mener, purement et simplement, la révolution ?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.

Mon avis:

            Après la très belle surprise qu’a été le premier tome de cette dystopie, il me fallait savoir assez rapidement comment aller se conclure cette histoire. Et pour ce dernier tome, pour lequel j’ai adoré retrouvé tout cet univers particulier, il est vrai que l’engouement s’est un peu essoufflée d’autant plus qu’il manque un peu d’actions, de péripéties et surtout de surprises. 

Points de vue/Critiques:

            Contrairement à de nombreuses sagas comprenant plusieurs tomes et où le second est peut-être toujours le plus décevant puisqu’il sert de transition, pour « The book of Ivy », je pense qu’il aurait été pas mal d’avoir une trilogie. En effet, dans ce deuxième et dernier tome, l’histoire aurait méritée d’être plus étirée en longueur, afin notamment d’amener plus d’aventure, plus de péripéties et surtout plus de surprises. 
Tout au long de l’histoire, une certaine angoisse constante est présente. Le lecteur se demande donc ce qu’il va se passer pour Ivy et quel sera son avenir. Les nouveaux personnages entrant dans la vie de Ivy sont très intéressants: on s’attache facilement et rapidement à Ash et Caleb, à tel point que l’on aimerait qu’ils soient également plus creusés. En revanche, le personnage venant aussi de Westfall n’apporte pas grand chose alors qu’à travers lui, de multiples rebondissements étaient possibles. Enfin, la venue de Bishop est dommage, pas vraiment attendue parce que beaucoup trop fragile. 
Cette absence de surprises se retrouve encore plus dans le final, assez classique et pas totalement flamboyant étant donné que le titre de « révolution » n’est pas vraiment à la hauteur de ce qui se passe, comme si l’auteure n’avait pas voulu prendre de risques.

En revanche, Amy Engel réussi encore un coup de maître avec sa saga puisqu’elle ne tombe à aucun moment dans les clichés ou dans les pièges du young-adult: pas de romance facile à l’eau de rose, pas d’héroïne naïve et tête à claque, pas de triangle amoureux. Elle distille en plus un cadre socio-démographique particulier qui soulève de nombreuses questions et débats et elle a su insuffler un nouveau cadre pour le deuxième tome plus hostile et sauvage.

En bref:

            Le deuxième et dernier tome de la dystopie « The book of Ivy » est une bonne lecture. Néanmoins, on se retrouve pas l’engouement et tout le charme que l’on peut retrouver dans le premier. Ici, tout semble fonctionnait avec trop de logique: on aimerait plus d’aventure, de péripéties, d’enjeux et surtout plus de surprises. Même si toutes ces choses ne se retrouvent pas dans l’histoire, on note tout de même que Amy Engel a su créer un véritable univers singulier sans aucun clichés ou pièges que l’on peut retrouver fréquemment dans ce genre de littérature. 

Autour du livre :
  • Tome 1 (<— chronique à retrouver ici)
  • Livre lu en numérique




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire