Mes derniers avis romans:



dimanche 27 mai 2018

Perfect world, tome 3 & 4


PERFECT WORLD, TOME 3

Titre original : Perfect World, book 3
Traduction: Chiharu Chujo
Scénario et Illustrations: Rie Aruga
Nationalité de l’auteur: Japonaise
Editions Akata (9 Février 2017)
Collection L
164 pages
ISBN-10: 2369741880
ISBN-13: 978-2369741886
Genre: Manga
Lu le: 15 Mai 2018
Ma note: 15/20


Résumé/4ème de couverture:

Depuis l'accident arrivé à Kawana, un drôle de malaise s'est installé chez Itsuki. Le jeune homme handicapé commence en effet à se demander si, à cause de son état, il ne risque pas d'être un fardeau pour la femme qu'il aime. Et comme si ses doutes intérieurs ne suffisaient pas, de nombreuses pressions extérieures mettent en danger sa naissante relation de couple…



PERFECT WORLD, TOME 4


Titre original : Perfect World, book 4
Traduction: Chiharu Chujo
Scénario et Illustrations: Rie Aruga
Nationalité de l’auteur: Japonaise
Editions Akata (13 Avril 2017)
Collection L
164 pages
ISBN-10: 236974197X
ISBN-13: 978-2369741978
Genre: Manga
Lu le: 18 Mai 2018
Ma note: 15/20


Résumé/4ème de couverture:

Ayukawa a fait son choix et il semble irrévocable. Tsugumi a encore du mal à le croire, et pourtant… Kore-éda, resté dans l’ombre jusque-là, pourrait bien en profiter pour passer à l’action. Pour ne rien arranger, la jeune femme va également apprendre une autre nouvelle qui va profondément la bouleverser. Son quotidien bascule et… Le temps qu’Ayukawa réalise son erreur, ne sera-t-il pas trop tard ?

Mon avis:

            Avec ces deux nouveaux tomes, la série plonge malheureusement un peu dans les clichés et dans le pathos. En effet, on se concentre bien sûr toujours sur la relation amoureuse entre Tsugumi et Ayukawa mais celle-ci tombe dans le déjà vu et revu du « je t’aime moins non plus », « je t’aime trop donc il faut qu’on se sépare » etc… C’est un peu long, sans fin et ça tient sur deux tomes. 
De plus, l’handicap de Ayukawa est vu et commenté par des personnages secondaires très caricaturaux, méchants et acerbes. Avec ces personnages, notamment le père de Tsugumi ou encore l’assistance de Ayukawa, on tombe dans le malsain et la méchanceté. Le fait de partir sur cette voie est assez étonnante et décevante puisque le début de la saga était prometteur et surtout il nous faisait penser que l’auteur allait partir sur quelque chose d’innovant, une histoire d’amour porteuse d’espoir avec cet handicap au milieu du couple. 
Heureusement que le personnage de Maika est assez récurrent et qu’on la retrouve régulièrement car elle apporte une touche d'optimiste et de bonne humeur et de fraîcheur par sa présence.

Face à cette méchanceté des personnes entourant le couple, on comprend parfaitement Tsugumi qui se retrouve totalement perdue entre son fiancé qui ne veut plus d’elles son papa malade désapprouvant cette relation, son travail qui ne lui apporte plus grand intérêt et cet ancien camarade de classe qui lui déclare sa flamme! Tiraillée entre son coeur et sa raison, tout se chamboule dans la vie de Tsugumi et dans sa tête, et cela a fait en sorte, que je me suis beaucoup plus attendrie pour elle.

En bref:

            Après un début très prometteur, porteur d’espoir, et sur le fait d’avoir peut-être dans le futur une histoire d’amour originale avec justement une vision différente sur la handicap, ces deux nouveaux tomes annulent tous ces espoirs. En effet, l’histoire entre Tsugumi et Ayukawa semble avancé peu et tourner en rond, puisqu’on a l’impression de tombé dans les clichés: celui du handicap comme frein à toute relation, celui de la vision très négative de l’entourage et celui du triangle amoureux qui se profile… A voir avec la fin de la série, mais les surprises et l’engouement initial s’éloignent peu à peu.

Autour du livre:
  • Tome 1 & 2 (<— chronique à retrouver ici)
  • Livres empruntés à la bibliothèque



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire