Mes derniers avis romans:



samedi 21 avril 2018

La symétrie de l'effet (Jules Mudhiac)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Auto-édité (23 Février 2018)
325 pages (en imprimé); 129 pages (en ePuB)
ISBN-10: 2900709008
ISBN-13: 978-2900709009
Genre: Contemporain
Lu le: 16 Avril 2018
Ma note: 14/20





Résumé/4ème de couverture:

Je m’appelle Léo, je suis un parisien de 32 ans, et vous voulez que je vous dise ? Il y a encore quelque temps, je vous aurais dit que la vie que je mène me convient parfaitement. Vous pouvez demander à Romain et Lucie, mes deux meilleurs amis, ils vous le confirmeront ! Je partage tout avec eux. Il ne manquait qu’un ingrédient pour que tout soit parfait : rencontrer quelqu’un. Pourtant, aujourd’hui, rien n’est plus facile qu’une rencontre, non ? Je l’ai longtemps cru, aussi.

Vous savez à quoi tient une conviction ? À trois choses : un plafond, une soutenance de thèse et un vendredi soir. Ni plus ni moins. Dubitatif ? Croyez-le ou pas, ce n’est pas grand-chose à côté de ce que je m’apprête à vous raconter.

Oubliez tout, je vous emmène faire des rencontres.

Mon avis:

            Merci à l’auteur de m’avoir contacté et proposé son livre sur la plateforme Simplement Pro: parmi les nombreuses demandes depuis le début du mois d’avril, j’ai accepté celui à la lecture du résumé et pour son classement de romance contemporaine. Et l’un comme l’autre est à la hauteur de ses promesses et on tape dans le mille! Je me suis très rapidement laissée par l’histoire très agréable avec un personnage principal très sympathique. Dommage que l’épilogue (sensé être là pour nous éclairer sur le futur et nous donner des compléments d’informations quant à ce qui se passe quelque années après) a balayé ma bonne impression pour la simple et bonne raison qu’elle m’a totalement dérouté puisque je n’en ai rien compris…!!

Points de vue/Critiques:

            J’ai beaucoup aimé le personnage de Léo. Comme beaucoup de trentenaire célibataire, il est à la recherche de l’amour. Ce personnage respire le réalisme: pas de clichés, pas d’attitude ou de paroles machistes, j’ai apprécié toutes ses réflexions et ses pensées. En effet, en s’inscrivant sur un site de rencontre, il va commencer à discuter avec différentes jeunes femmes tantôt mystérieuse, tantôt entreprenante. Suivant les différentes personnalités qu’il rencontre, ou même avant cela derrière son ordinateur, ses réflexions sur ce nouveau mode de rencontre et de discussion, sur le dévoilement des  caractères, sur ses attentes, sur ses projets, et sur l’évolution de ses sentiments sont réellement très intéressants et très percutants du fait de leur réalisme. 
Mais ce n’est pas seulement une histoire d’amour juste, c’est aussi unie belle ode à l’amitié (qu’elle soit entre deux hommes ou entre hommes et femmes, sans sous-entendu de sentiments amoureux: cet aspect est une vraie belle surprise, trop rarement abordé dans les romans). 

Ces thèmes d’amour et d’amitié sont formidablement bien portés par la plume douce, agréable et fluide de l’auteur, même quand il est question des mathématiques! L’écriture reste honnête et fidèle a ce que Jules Mudhiac veut nous faire ressentir.

Et alors que j’allais terminer cette jolie histoire comme si j’avais effectué un petit voyage sur un nuage, vient l’épilogue, partie que j’apprécie beaucoup dans les romans. En effet, c’est toujours un plaisir de savoir ce que deviendront les personnages, une belle façon de leur dire au revoir. Mais ici, l’épilogue m’a « flingué » tous mes bons ressentis: je n’ai rien compris à cette toute fin… Et avec le recul, je n’ai pas non plus compris le titre du livre

En bref:

            Tout au long du roman, on suit de façon très agréable la vie quotidienne, amoureuse et amicale de Léo, une personnage très attachant, simple sincère et emprunt de réalisme qui fait du bien. Avec une plume très agréable, on se laisse porter sur un petit nuage de bonheur pour voyager dans un moment de la vie de Léo. C’est un bon premier livre de l’auteur, en revanche, l’épilogue a balayé mon bon ressenti puisqu’il chamboule tout, je ne l’ai pas compris, tout comme le titre du livre... 

3 commentaires:

  1. Le résumé donnait très envie, dommage pour cette fin par contre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui dommage, mais elle n'arrive tout de même pas à tirer l'histoire vers le bas! ;)

      Supprimer
  2. Je trouve au contraire que cette fin pose pas mal de questions auxquelles il est intéressant d'essayer de répondre. Ça pousse vraiment à s'interroger dans le bon sens du terme. Et ça fait du bien de pas tout avoir sur un plateau... Je partage pour le reste complètement ce qui est dit plus haut.
    Alain

    RépondreSupprimer