Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


dimanche 19 novembre 2017

L'adoption, tome 2: La garùa



Scénario: Zidrou
Illustrations: Arno Monin
Nationalité des auteurs: Belge et Française
Editions Bamboo (31 Mai 2017)
Collection Grand Angle
72 pages
ISBN-10: 2818941709
ISBN-13: 978-2818941706
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 10 Novembre 2017
Ma note: 17/20



Résumé/4ème de couverture:

            Qinaya est repartie. Ses parents adoptifs arrêtés pour enlèvement, la petite fille a été renvoyée par les services sociaux dans son Pérou natal. Après un an et demi de recherches, Gabriel, son "grand-père" de France, se rend à Lima pour la retrouver. Mais le vieux bourru va aller de désillusion en désenchantement. Car en 18 mois, la petite a changé, elle a grandi... et elle a oublié son séjour en France. Elle a oublié son "achachi", son grand-père...

Mon avis:

            Le premier tome de « l’adoption » avait été un véritable coup de coeur! Même si ce deuxième avait reçu tout autant de bonnes critiques et que tout le monde s’accordait à dire qu’il était radicalement différent, une petite appréhension était là au moment de ma lecture. Mais encore une fois, je dit bravo aux auteurs puisqu’effectivement l’histoire est complètement différente du premier tome et part sur d’autres chemins, mais elle est tout aussi géniale!!

Points de vue – Critiques:

J’ai tout d’abord été très surprise dés le début de l’histoire par la tournure qu’elle prennait. En effet, la fin du premier tome nous annonçait que la petite Qinaya devait repartir dans son pays d’origine et que ses parents adoptifs avaient enfreints la loi. Mon étonnement est venu du fait que c’est ce premier point qui sera la base de cette seconde histoire alors que le deuxième point lui, est plutôt occulté et n’avance pas en vue de résoudre la situation. 

Dans ce second tome, nous suivons donc le grand-père qui peine à se relever de la perte de sa toute nouvelle petite fille qu’il a eu tant de mal à apprivoiser et à faire entrer dans sa vie. C’est donc le coeur gonflé d’amour et d’espoir qu’il part à sa recherche dans son Pérou natal afin de lui dire au revoir et en faire « son deuil ». Mais malheureusement, même s’il retrouve physiquement Qinaya, les désillusions le submerge et le désespoir s’installe: puisque la petit fille a été illégalement adoptée et ramenée en France, celle-ci n’est plus sa petite-fille puisqu’elle a sa propre et véritable famille… Mais au final , et c’est là toute la beauté et le génie de cette bande-dessinée, c’est que les auteurs sont allés au-delà de ce déchirement affectif (que ce soit pour Gabriel ou pour nous en tant que lecteurs). Ainsi même si Gabriel ne retrouve pas Qinaya comme il l’aurait souhaité il va au final trouver autre chose en la personne d’un confrère Belge. De cette relation, va se dégager de la poésie et de la tendresse qui tranche parfaitement avec les émotions fortes de l’ensemble.

Paradoxalement, la situations des « parents adoptifs » hors la loi ne constitue donc pas, comme je le disais, le centre de l’histoire de ce second tome. Evidement nous avons quelques informations sur ce qu’il est advenu d’eux (en particulier pour le « papa »), mais quelque part j’aurais voulu savoir ce qu’il s’était vraiment passé pour eux dans le détails et ce qu’il va se passer par la suite. Par rapport à ce qu’ils ont fait: un rapt d’enfant (appelons un chat, un chat), il est difficile d’émettre un jugement, parce qu’on ne les retrouve donc que brièvement ici et aussi parce que on se retrouve déchiré entre la raison et le coeur. 

En bref:

            Ce nouvel opus est effectivement très différent scénaristiquement parlant du premier tome, faisant de lui une autre histoire plutôt qu’une véritable suite. Néanmoins, il est tout aussi touchant et émouvant. Bravo aux auteurs pour avoir conserver toute cette gravité, cette émotion, cette beauté, cette bienveillance et cette poésie tout en orientant l’histoire sur d’autres sentiers avec différentes valeurs! 

Autour du livre:

  • Livre emprunté à la bibliothèque
  • Tome 1 : Qinaya (ß chronique à retrouver ici)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire