Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


dimanche 19 novembre 2017

Ekhö, monde miroir, tome 6: Deep South




Scénario: Christophe Arleston
Illustrations: Alessandro Barbucci
Nationalité des auteurs: Française et Italienne
Editions Soleil Productions (12 Avril 2017)
48 pages
ISBN-10: 2302055837
ISBN-13: 978-2302055834
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 12 Novembre 2017
Ma note: 16/20



L’histoire:

            A New York, la bomba latina Soledad vient de sortir un disque pour gramophone qui lui vaut les foudres d’un groupuscule presbytérien mené par le très médiatique révérend Fox. On ne pardonne pas à la chanteuse de militer pour le choix en matière d’avortement. Agressée lors d’un show-case, elle se réfugie chez son agent, Fourmille Gratule. Fourmille va accompagner Soledad et son groupe dans une tournée mouvementée qui les emmènera vers le sud jusqu’à la Nouvelle-Orléans…

Mon avis:

C’est déjà le sixième tome de la saga « Ekhö » et l’immense plaisir est toujours présent et est le même qu’au tout début. Cette série présente vraiment une qualité linéaire tout au long des tomes, sans hauts ni bas, et cette constance est vraiment agréable, prouvant que « Ekhö » peut être considéré comme une valeur sûre!

Comme à chaque nouveau tome d’Ekhö, un nouveau voyage nous attend en compagnie de Fourmille et Yuri et cette fois-ci nous partons en Amérique Latine. Un nouveau milieu artistique est également au centre de l’histoire: celui de la chanson. L’intrigue est mêlée à une histoire de famille, et cela encore apporte de la nouveauté dans la série. Qui plus est la dénouement est juste génial: un peu de vengeance dans ce monde de brute, bordel ce que ça fait du bien parfois!
Et toujours sur la même base scénaristique, l’historie d’amourette entre Fourmille et Yuri est toujours mais ne prend jamais l’ascension sur l’intrigue du tome en elle-même. Leur relation alimente les à-côtés et si même pour certains lecteurs cela devient long, avec le sentiment de faire durer inutilement les choses sans jamais s’attarder vraiment sur les sentiments des personnages, moi j’adhère totalement à ce choix. 

En bref:

            Dans ce sixième tome, les auteurs nous entrainent une nouvelle fois (comme attendu) vers de nouvelles contrées géographiques, avec une nouvelle thématique artistique, le tout au coeur d’une histoire familiale. Tous les ingrédients qui font d’Ekhö une série que l’on adore retrouver sont encore présents, nous rassure et nous conforte dans la qualité de cette saga. 

Autour du livre:
  • Livre emprunté à la bibliothèque
  • Tome 1 (ß chronique à retrouver ici)
  • Tome 2 : Paris Empire (ß chronique à retrouver ici)
  • Tome 3 : Hollywood Boulevard (ß chronique à retrouver ici)
  • Tome 4 : Barcelona (ß chronique à retrouver ici)
  • Tome 5 : Le secret des Preshauns (ß chronique à retrouver ici)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire