Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


jeudi 26 octobre 2017

Un océan d'amour




Scénario: Wilfried Lupano
Illustrations: Grégory Panaccione
Nationalité des auteurs: Française
Editions Delcourt (29 Octobre 2014)
Collection Mirages
224 pages
ISBN-10: 2756062103
ISBN-13: 978-2756062105
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 19 Octobre 2017
Ma note: 17/20



Résumé/4ème de couverture:

            Ingrédients : océan (eau, sel, détritus), amour (eau de rose, baisers, mariage), sardines, mouettes, crêpes, homard, Bigoudènes endeuillées, sauce (aventure, suspense, second degré, drame sentimental, rebondissements absurdes, gags désopilants), Che Guevara (0,5 %), arôme artificiel de Vierge Marie.
Garanti sans dauphins, sans textes ni onomatopées.
Peut contenir des traces de pictogrammes.
A consommer de préférence avant que l’océan ne fasse plus rêver.
Valeurs nutritionnelles pour 100 grammes

Valeur énergétique : plein.

Protéines (naufrages, tempêtes, action, poésie, voyages) 65 g

Glucides (paysages sublimes, mélodrame sirupeux) 35 g

Lipides (humour gras, moralisme) 0 g

L’histoire:

Chaque matin, Monsieur part pêcher au large des côtes bretonnes. Mais ce jour-là, c'est lui qui est pêché par un effrayant bateau-usine. Pendant ce temps, Madame attend. Sourde aux complaintes des bigoudènes, convaincue que son homme est en vie, elle part à sa recherche. C'est le début d'un périlleux chassé-croisé, sur un océan dans tous ses états. Une histoire muette avec moult mouettes.

Mon avis:

Voici typiquement le genre de bande-dessinée atypique et marquante! En premier lieu les auteurs nous offre déjà un magnifique livre objet. Parce que notre héros de l’histoire est un pêcheur, le livre s’apparente à une boîte de sardine, avec notamment un « résumé de 4ème de couverture » qui s’apparente à liste d’ingrédient d’une boîte de sardine. Cela met immédiatement dans l’ambiance et c’est top!

Pour l’histoire en elle-même, les auteurs ont choisi de nous livrer un récit muet, mais qui pétille de malice. Et très rapidement, on se rend compte que du texte aurait été superflu. On se laisse ainsi porté par les illustrations en elles-mêmes: on y prête davantage attention  que s’il y avait du texte et surtout l’accent est mis pour que toutes les situations, les émotions et les paroles que l’on devine soient évidentes.

A travers cette belle et simple histoire d’amour entre un pêcheur et sa femme, englués dans leur morne quotidien et qui se retrouveront séparés par les forces de la nature, les auteurs mettent surtout en scène divers thèmes. Pour lui, les affres d’une vie rude et incertaine aux prises des éléments indomptables de la nature et la négligence et l’avidité humaine. Pour elle, l’attente et les angoisses d’une femme de marin ou l’obligation de se fondre dans un monde qui n’est pas le sien mais dont elle saura tirer son épingle du jeu grâce à son naturel et à sa bonhomie. L’alternance de séquences consacrées à chacun d’entre eux apporte un joli rythme et constitue une mécanique bien huilée et hautement efficace, puisque leurs destins respectifs sera aux antipodes l’un de l’autre.

En bref:

            Une très jolie oeuvre que constitue cette bande-dessinée sans paroles dans laquelle les auteurs ont parfaitement su maîtrisés l’art des illustrations afin de faire passer tous le messages et toutes les émotions au travers de leurs dessins. Ils nous offrent ainsi une jolie histoire d’amour avec son paquet d’aventures rocambolesques, tout en distillant ici ou là de belles leçons de vie. 

Autour du livre:
  • Sélection Angoulême 2015
  • Livre emprunté à la bibliothèque



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire