Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


vendredi 25 août 2017

Quelqu'un pour qui trembler (Gilles Legardinier)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Pocket (5 Janvier 2017)
480 pages
ISBN-10: 2266273353
ISBN-13: 978-2266273350
Genre: Contemporain
Lu le: 18 Août 2017
Ma note: 17/20




Résumé/4ème de couverture:

Pour soigner ceux que l’on oublie trop souvent, Thomas a vécu des années dans un village perdu en Inde. Lorsqu’il apprend que la femme qu’il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent.
Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n’importe quel inconnu. Est-il possible d’être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont on ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l’aide de ceux que le destin placera sur sa route.

Mon avis…:

…Général :

Encore une sortie poche que j’attendais avec impatience: le dernier Gilles Legardinier! Bon, passons outre la mini déception de ne pas retrouver un chat en couverture (mais que l’on retrouve toujours heureusement dans l’histoire!), j’ai eu un peu de mal à me plonger totalement dans l’histoire au début du livre et à y adhérer, sans véritablement savoir pourquoi. Mais plus les pages étaient tournées, plus j’étais accroc au point d’engloutir les dernières 200 pages en quelques heures. 
J’ai donc adoré ce nouvel opus de Gilles Legardinier, que j’ai refermé avec tristesse, et qui s’est d’ailleurs hissé sur la deuxième place du podium dans mon petit classement des meilleurs livres de l’auteur, « Complètement cramé » restant en pole position!

….Sur les personnages :

            Comme tous les personnages de Gilles Legardinier, ils sont tous attachants, quelque soit leur condition et leur âge, et il faut dire que l’on a de tout dans ce livre! Des jeunes et des moins jeunes, des vieux et des moins vieux, des enfants, des chats, un chien, un médecin, des retraités, un chanteur lyrique presque SDF, de tout!

Thomas, le médecin humanitaire de retour en France est le personnage principal de l’histoire. Après ses études, il est parti en mission humanitaire en Inde, mission provisoire qui s’est éternisée… Prenant la décision de retourner en France afin de connaître sa fille, la réadaptation n’est pas dés plus simples. J’ai aimé le fait que l’auteur prenne le temps que nous parler de Thomas, jeune étudiant plein d’idéaux en partance pour l’Inde, puis sa vie dans le village loin de tout en étant considéré toujours plus ou moins comme un étranger, même s’il y a trouver sa place et une famille, et enfin son retour en France où il a du se réadapter à tout ce qu’il l’entoure!
On retrouve donc tous ses ressentis contradictoires entre quitter une « fausse » famille en Inde pour retrouver sa « vraie » famille encore inconnue en France. Ses interrogations sont donc multiples entre la gestion de sa nouvelle vie et comment se rapprocher de sa fille qui ne le connaît pas, sans la bouleverser.
Néanmoins, dans sa manière de s’approcher de sa fille, en l’épiant tous les jours et en la suivant quasiment partout où elle va en suivant son emploi du temps et ses habitudes, Thomas m’a fait tout de même peur! Je l’ai trouvé très inquiétant, et même en sachant pourquoi il fait tout ça sans aucune mauvaises arrières pensées, il a tout du pervers psychopathe! Evidement, il est loin de l’être, et c’est un personnage tout aussi attachant que les autres.

Les petits vieux de la maison de retraite, dont Thomas devient le directeur, sont juste extraordinaires et terriblement attachants! Seulement 5 pensionnaires, mais tous sont hauts en couleurs! Des personnalité bien différentes, des caractères bien distincts et ne faisant pas toujours bon ménage, des habitudes quotidiennes propres à chacun et des loisirs qui ne coïncident jamais! Cela les rends d’autant plus humains et réalistes!
Bref, au milieu de ce petit monde et avec l’humour de Gilles Legardinier rendant quelques situations bien drôles, on a littéralement l’impression d’être au milieu d’une cour de récréation avec de véritables enfants pleins de malice et de caprices! C’est simple, en suivant leurs aventures quasi quotidiennes, on a l’impression de vivre dans cette maison de retraite ultra joyeuse et communautaire dont le fait de la quitter nous pince le coeur… 

Pauline, l’infirmière de la maison de retraite c’est un tempérament de feu avec un coeur de coton à l’intérieur! Sa flamboyance tombe à pic pour Thomas puisqu’elle va plus d’une fois, à notre plus grand bonheur, lui donner des coups de pieds aux fesses! Mais que se soit pour Thomas ou pour tous les membres de la maison de retraite, on nous montre clairement toute sa bienveillance et toute sa dévotion envers eux, au point pour elle, d’être dans le rouge financièrement. 
Et avec un petit garçon, tout aussi intelligent et vivace, qu’elle élève seule, Pauline a tout de suite des airs de Super-woman!

Points de vue/Critiques:

Pas beaucoup de choses à dire sur le fond, puisque on remarque que tout se dit avec les personnages! On comprend dés lors que c’est là, véritablement la force de l’écriture de Gilles Legardinier, qui fait une analyse parfaite et réaliste de ses personnages pour nous les rendre proche de nous. C’est tout de suit plus authentique et on adhère! 

Et comme pour chacun de ses livres, derrière la façade d’un style humoristique ou de chick-lit le tout nous plongeant dans quelque chose de léger (qui est le cas), on retrouve néanmoins, toujours des sujets sérieux et d’actualité. Ici, c’est notamment la recherche de paternité et/ou d’une famille au delà parfois des liens du sang, ou encore l’isolement social et la condition des vieilles personnes placées en maison.

Le titre du livre réserve toujours une petite surprise puisqu’il prend tout son sens au fil de l’histoire jusqu’à y mettre clairement les mots. De plus, les remerciements en fin d’ouvrage montrent encore une fois toute la sincérité et la sympathie de Gilles puisqu’ils peuvent parfaitement nous faire monter la larme à l’oeil… si l’histoire ne l’a pas déjà fait!

En bref:

            Encore une petite merveille signée Gilles Legardinier, qui fait parti de mon top des favoris. On retrouve cette fois-ci un joli melting-pot de personnages qui sont ultra attachants comme d’habitude, nous entraînant dans des situations et des discours cocasses et drôles. Un indéniable très bon moment de lecture, qui nous rend triste une fois terminée, mais qui pointe toujours sur des sujets précis d’actualité. 

Autour du livre:
  • Livre du même auteur :
    •   Ça peut pas rater ! (ß chronique à retrouver ici)
    • L’exil des anges  (ß chronique à retrouver ici)



4 commentaires:

  1. J'aime beaucoup cet auteur, mais je n'ai toujours pas lu celui-ci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lesquels as-tu déjà lus? Il y a en a des excellents et des moins bons je trouve! ;)

      Supprimer
  2. Gilles Legardinier est un très bon analyste. Il a un œil très juste sur notre société, je trouve. ;) Si j'ai toujours eu une petite préférence pour Demain, j'arrête ! qui m'avait fait tellement rire, je dois dire que la douceur et l'émotion qui viennent nuancer Quelqu'un pour qui trembler m'ont aussi beaucoup plu. Une jolie lecture d'été. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jusque là j'avais préféré "Complétement cramé" mais "Quelqu'un pour qui trembler" s'est placé très haut sur le podium! ;) Mais tu as parfaitement raison en disant que c'est un très bon analyste: il pointe parfaitement notre société sans faire de dénonciation ou d'apologie, le tout est dit avec subtilité et beaucoup d'humour! ;D

      Supprimer