Mes derniers avis romans:

samedi 19 août 2017

Hunger Games, tome 2: l'embrasement (Suzanne Collins)




Titre original: Catching Fire
Traduction: Guillaume Fournier
Nationalité de l’auteur: Américaine
Editions Pocket Jeunesse (4 Juin 2015)
429 pages
ISBN-10: 2266260782
ISBN-13: 978-2266260787
Genre: Dystopie
Lu le: 10 Août 2017
Ma note: 16/20
Adapté au cinéma en 2013 avec Jennifer Lawrence



L’histoire:

Après avoir gagné les Jeux de la Faim, Katniss Everdeen et Peeta Mellark retournent dans leur district. Alors que la "tournée de la victoire" dans le pays est sur le point de commencer, elle est visitée par le président de Panem. Il explique que le tour qui leur a permis de sortir tous deux vainqueurs des jeux, considéré comme un acte de rébellion envers le Capitole, donne des idées aux 12 districts du pays. 

Il la menace de tuer son meilleur ami, Gale, si elle ne peut prouver à tout Panem que son acte n'était pas une provocation, mais un acte irréfléchi commandé par son amour fou pour Peeta.

Mon avis:

            Ce deuxième tome de Hunger Games n’est pas vraiment prévu dans mes lectures estivales de vacances, mais il y avait un trou dans mon planning à combler. J’avais vraiment adoré le premier tome, dont j’avais vu le film, mais pour la suite, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre n’ayant pas vu les adaptations cinématographiques. 
J’ai pêché et moins aderré à la première partie du livre, mettant plutôt en lumière les enjeux stratégiques et politiques. Après de telles émotions, rebondissements et actions avec le premier tome, j’étais aussi un peu craintive avec cette suite. Mais la deuxième partie racontant les Jeux de l'Expiation a déjà été une bonne surprise et m’a permis de retrouver tout l’intérêt de cette saga.

Points de vue/Critiques:

Parce que dans ce second tome, les Jeux en eux-mêmes prennent beaucoup moins de place, je l’ai un peu aimé par rapport au premier tome. Car logiquement les enjeux politiques, avec ses stratégies et ses manipulations, commencent à poindre et l’on sait que cela va devenir l’enjeu final de ces Hunger Games. Dans le début de ce deuxième tome, on découvre donc ce qui se passe dans les districts après la victoire de Katniss et de Peeta, ce que cela implique et surtout on découvre la toute puissance du Capitole et ses agissements. Ainsi, les réflexions des personnages, leurs actions et leurs conséquences sont alors mis en avant. Cette première partie m’a donc ainsi un peu déçue et je me suis dit que cela était mal engagé, car c’est vraiment le déroulement des Jeux qui m’avaient vraiment plu dans le premier tome. En même temps, je me disais bien qu’on allait pas pouvoir construire l’histoire de ce tome 2 calquée sur celle du tome 1! Et dans un sens, cette première partie qui se focalise sur le gouvernement permet d’amener pleinement le caractère de Dystopie de cette saga!

Puis grosse surprise pour moi: les Jeux de l’Expiation en prenant les précédents vainqueurs lors de la Moisson!!! Malheureusement, ces Jeux prennent un peu moins de place dans l'histoire, donc ils m’ont paru trop courts… Néanmoins, l’action, le suspense et les rebondissements sont bien au rendez-vous! En nous re-proposant un même schéma d’histoire, Suzanne Collins a tout de même réussi à nous proposer une histoire totalement différente. L’expérience est certes renouvelée, mais les tributs sont différents et l’arène également et prend une logique importante

De manière générale, on retrouve les mêmes personnages qui se dévoilent tous un peu plus. J’ai ainsi aimé découvrir davantage Haymitch qui se révèle être quelqu’un de vraiment attachant. A contrario, je ne sais pas vraiment quoi penser de Peeta. Trop gentil, trop lisse, trop prévisible, trop de trop pour être vrai et honnête pour moi… En même temps, je peux comprendre l’évolution des sentiments de Katniss à son égard et donc l’évolution de leur relation. Je ne vois pas du tout comment elle se terminera, surtout si on inclut Gale là-dedans...

En bref:         

            Suzanne Collins a su rebondir et maintenir l’attrait du lecteur avec plein d’action, d’émotions et de rebondissements que l’on retrouvaient dans le premier tôle, grâce à une magnifique surprise dans ce second tome. On retrouve les mêmes personnages (et des nouveaux) qui se dévoilent tous beaucoup plus, ainsi que les enjeux politiques propres à une dystopie et qui seront certainement le clou de la saga.

Autour du livre:      

  • Tome 1 (<— chronique à retrouver ici)
  • Film sorti le 27 Novembre 2013, réalisé par Gary Ross avec Jennifer Lawrence dans le rôle de Katniss Everdeen, Josh Hutcherson dans le rôle de Peeta Mellarck et Liam Hemsworth dans le rôle de Gale Hawthorne.


vendredi 18 août 2017

Chambres noires, tome 1: Esprit, es-tu là?




Scénario: Olivier Bleys
 Illustrations: Yomgui Dumont
Nationalité de l’auteur: Française
Editions Vents d’Ouest (16 Juin 2010)
56 pages
ISBN-10: 2749305632
ISBN-13: 978-2749305639
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 5 Août 2017
Ma note: 16/20



Résumé/4ème de couverture:

Paris, 1877. Dans le studio de « photographie fluidique » de la famille Pénouquet, des bourgeois s’entretiennent avec leurs parents défunts puis posent en leur compagnie. Ce n’est bien sûr qu’un trucage : Louise et Tristan, les jumeaux adoptifs de la maison, se griment en spectres pour tromper les clients. Mais un jour, le visage d’un vrai fantôme apparaît sur les clichés… Au même moment, les jumeaux sont enlevés par une obscure confrérie royaliste, la Salamandre. Quel lien établir entre cette disparition et l’intrus surnaturel sur les photos ? La famille Pénouquet mène l’enquête !

Mon avis:

On commence la lecture de cette bande-dessinée, par un article d’un journaliste-client qui témoigne de son expérience et qui donc nous présente en préambule cette atypique famille avec ses membres distincts. Ce petit prologue est vraiment sympathique et permet d’identifier très rapidement les personnages et donc de prendre immédiatement part à l’histoire.

L’histoire est vraiment plaisante et drôle aussi avec les personnages et la ruse mise en place. Même si la famille Pénouquet pourrait passer au premier abord pour des escrocs, ce n’est absolument pas le cas qui en ressort, puisque tous les membres sont attachants et l’on ressent beaucoup d’amour et d’affection entre tous.

Les illustrations sont dans un style qui ne me plait pas particulièrement. On retrouve des dessins aux traits allongés et élancés. En revanche, les tons assez sombres utilisés se prête parfaitement à cet esprit vintage.

En bref:

            Même avec des personnages que l’on a peut-être déjà-vu (dans la famille Adams ou dans les films de Tim Burton), l’histoire de cette famille Pénouquet est originale, drôle, et bienveillante malgré une arnaque bien huilée. Mais il faut croire qu’ils vont se retrouver dans les filets de leur propre piège. Il me tarde donc de découvrir rapidement la suite de cette belle découverte qu’est cette série.

Autour du livre:

  • Livre emprunté à la bibliothèque

Azur, tome 1: Providence





Scénario & Illustrations: Philippe Ogaki
Nationalité de l’auteur: Française
Editions Delcourt (1er Juin 2011)
48 pages
ISBN-10: 2756022136
ISBN-13: 978-2756022130
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 7 Août 2017
Ma note: 15/20



L’histoire:

Sitôt débarquée à Providence, Nikki s’attire des ennuis.
Mais que fait une jeune fille dans un endroit aussi peu recommandable, repère d’ivrognes et d’escrocs en tous genres ? Sam, contrebandier bien connu du coin, accompagné de son fidèle Isuzu, compte bien en savoir un peu plus et y voit là un bon moyen de récupérer quelques sacs d’or. Mais il n’est pas le seul à s’intéresser de près à la nouvelle venue.

Mon avis:

Ce premier tome est un tome d’introduction comme l’on peut s’en douter mais on devine qu’il met en place un univers riche et plein de promesses. Concernant l’histoire, rien de vraiment original, mais comme presque à chaque fois j’y adhère. Ce que j’ai particulièrement aimé c’est que le mystère est amené dans certaines petites choses ou personnages et dans la quête globale mais il n’y a pas de volonté de faire du mystère pour faire du mystère. Ce que je veux dire c’est que dans le scénario, dans les enjeux, tout est clair et stipulé. On sais où on va, qui est qui, dans quel clan etc… Rien n’est laissé dans le suspense, dans le doute, dans le mystère et même si cela peut sembler gentillet, ça fait tout de même du bien de temps de temps de lire une histoire sans prise de tête !

On retrouve une héroïne au tempérament volcanique, voire violente, des personnages secondaires prometteurs, de l’action et des rebondissements. Bref, tout est en place pour nous susciter l’envie de découvrir la suite

En bref:

            Une sorte de course au trésor, où le personnage principal est pour une fois féminin, doté d’un redoutable caractère, qui nous entraîne dans une quête héroïc-fantastique où tous les éléments sont clairs, nets et précis, tout en gardant suffisamment de mystère pour donner l’envie de continuer la série en passant un moment de lecture calme.     

Autour du livre:
  • Livre emprunté à la bibliothèque