Mes derniers avis romans:

lundi 8 mai 2017

Secrets, l'écharde: tome 1 & 2




Scénario: Frank Giroud
Illustrations: Marianne Duvivier
Nationalité des auteurs: Française
Editions Dupuis (8 Septembre 2004)
Collection Empreintes
56 pages
ISBN-10: 2800136030
ISBN-13: 978-2800136035
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 1er Mai 2017
Ma note: 15/20





Scénario: Frank Giroud
Illustrations: Marianne Duvivier
Nationalité des auteurs: Française
Editions Dupuis (6 Décembre 2006)
Collection Empreintes
56 pages
ISBN-10:  2800137983
ISBN-13:  978-2800137988
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 2 Mai 2017
Ma note: 15/20



Résumé/4ème de couverture :

Avril 1968. Annette et Hélène Picot, étudiantes à Paris, sont en vacances chez leurs parents, quand se produit l'impensable. Un soir, Annette trouve son père pendu dans son atelier. Le choc... Il laisse les trois femmes hébétées. Marie-Louise, la veuve, semble ailleurs, vidée de toute substance. Hélène ne cesse de pleurer et Annette, qui passait pour la préférée de Robert, est effondrée. Car plus que la sensation de vide, plus que la dernière image de son père, ce qui la torture le plus cruellement, c'est cette question sans réponse : POURQUOI? De retour à Paris, où des troubles de plus en plus importants secouent la capitale et commencent à déborder le cadre universitaire, Annette va mener son enquête car elle sait qu'elle ne pourra plus jamais dormir en paix tant qu'elle n'aura pas compris. Une enquête qui l'entraînera à une époque beaucoup plus sombre de notre histoire, à Drancy, en juillet 1942.

Mon avis:

Je continue cette petite série « Secrets » avec ce dyptique concernant deux soeurs liés par un secret de famille en lien avec la Seconde Guerre Mondiale et les camps de concentration. J’ai lu ces deux tomes à la suite, ce qui m’a permis d’avoir clairement toute l’histoire en tête, sans trous de mémoire et je pense poursuivre cette « stratégie » dans la mesure du possible.
« Secrets » est une collection de few-shots ayant pour thème de lourds secrets de famille sur un concept de Décalogue (un fil conducteur, des histoires intimistes qui s’intègrent à un contexte historique fort, un dessinateur par album…). Cette série est tout à fait intéressante et elle permet de ne pas s’éparpiller puisqu’elle est composée de dytiques ou triptyques qui peuvent se lire indépendamment des autres. La contrainte de « série » se fait donc moins ressentir!

Points de vue - Critiques:

Giroud maitrise parfaitement son exercice et nous fournit son histoire familiale qui gagne progressivement en intensité et avant chaque révélation, on bascule vers un contexte historique de plus en plus fort. Le suspense est ainsi savamment entretenu. Trop, peut-être, puisque dans le deuxième tome, ces énigmes et ces révélations se succèdent les unes après les autres et on se demande jusqu’à quand et où cela va nous mener au final.

Côté dessins, autant les bâtiments et leur architecture sont nets et précis, autant les visages des personnages manquent d’expression. On les sent figés, notamment dans les traits et le bas du visage. L’auteure s’est focalisée sur les yeux pour essayer de nous faire passer les ressentis des personnages, mais cela n’est pas suffisant, dommage… 

En bref:

            Même s’il ne s’agit pas d’un chef-d’oeuvre, Giroud maîtrise son sujet et nous offre une histoire empreinte d’humanité et d’histoire. Les illustrations manquent de finesse et d’expressivité à mon goût mais rendent ainsi parfaitement la dureté de la situation dans laquelle se trouvent les deux jeunes femmes.

Autour du livre:
  • Livres empruntés à la bibliothèque

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire