Mes derniers avis romans:

mercredi 24 mai 2017

Matilda (Roald Dahl)


Titre original: Matilda
Traduction: Henri Robillot
Nationalité de l’auteur: Galloise
Illustrations: Quentin Blake
Editions Gallimard (2007)
Collection Folio Junior
256 pages
ISBN-10: 2070576965
ISBN-13: 978-2070576968
Genre: Jeunesse
Lu le: 17 Mai 2017
Ma note: 15/20




Résumé/4ème de couverture:

            A l'âge de cinq ans, Matilda sait lire et a dévoré tous les classiques de la littérature. Pourtant, son existence est loin d'être facile, entre une mère indifférente, abrutie par la télévision et un père d'une franche malhonnêteté. Sans oublier Mlle Legourdin, la directrice de l'école, personnage redoutable qui voue à tous les enfants une haine implacable.

L’histoire:

Matilda est une toute petite fille aux capacités extraordinaires: avant même d'aller à l'école, elle apprend à lire, et dévore tout ce qui lui tombe sous la main, des livres de cuisine aux romans d'Hemingway. Elle sait faire des calculs extrêmement compliqués, bref, elle est très intelligente. Un rêve pour tous les parents, non?
Et bien sauf pour ceux de Matilda: sa mère passe ses après-midi à jouer au loto, et son père est un vendeur de voitures qui escroque ses clients. La petite fille n'a qu'un soutien: Mlle Candy, sa maîtresse, prête à tout pour l'aider. Mais sur le chemin se dresse une silhouette terrifiante, celle de Mlle Legourdin, la directrice, qui déteste les enfants, et surtout Matilda...

Mon avis…:

            Après avoir beaucoup aimé « le BGG » qui m’a aussi permis de découvrir Roald Dahl, il me tardait de lire « Matilda » tout comme « Charlie et la chocolaterie ». Beaucoup de personnes ont vu leur enfance bercée par les livres de Roald Dahl, mais pour ma part, je ne connaissais pas, alors mieux vaux tard que jamais! 

Points de vue/Critiques:

Par sa lecture facile, mais aussi et tout simplement parce que c'est une belle histoire prenante et envoutante, j’ai lu Matilda en un seul jour. 
Dans ce roman destiné à la jeunesse, le scénario n’est pas pour autant facile et simplet puisque l’on y retrouve beaucoup de profondeur, qui semble être la signature caractéristique de l’auteur! Non, il peut aussi s’adresser à des adolescents ou des adultes. 
En effet, deux mondes différents s’opposent dans ce livre: le monde des apparences, et le monde de l’intelligence. On devine très vite que Matilda appartient à cette seconde catégorie puisque c’est une petite fille est douée et particuliérement intelligente, curieuse de tout et surtout passionnée par les livres. Comme le dit Roald Dahl au début de l'histoire, n'importe quel parent un tant soit peu malin serait extrêmement fier d'avoir une fille pareille! Mais pas les parents de Matilda puisque pour eux l’important est l’apparence. A l’image de sa mère qui explique à Mlle Candy que ce n'est pas avec son QI que sa fille trouvera un mari et une bonne situation financière ou de son père qui tient plus ou moins le même discours mais au sujet des voitures.
Difficile alors dans ces conditions de ne pas prendre Matilda d’affection! Elle est forte, maligne, digne et sympathique. Et on se délecte de ses petites vengeances envers les méchantes personnes créant de petites histoires indépendantes en début de livre. Puis, vers le milieu du récit, l’histoire prend un seul fil conduction pour arriver à son dénouement.

Et même si ce roman est assez court et centré sur Matilda, Roald Dahl arrive parfaitement à nous montrer les personnalités proposer que chacun des autres personnages: les parents de Matilda, Melle Candy, Melle Legourdin. Seul le petit frère de Matilda semblait être plus effacé. 
Et en plus d’être charmée par Matilda, on l'est tout autant par la plume de Roald Dahl! Narrateur du livre, il n’hésite pas à partager clairement son avis avec le lecteur, égreinant le récit de ses quelques pensées créant ainsi un lien fort avec le lecteur! 

En bref:

            Une très jolie histoire portée par un petit personnage auquel on ne peut que s’attacher et par la plume si caractéristique et plaisante de Roald Dahl, qui sait en plus parfaitement distiller de jolis messages dans une histoire à l’origine destinée à la jeunesse mais qui parle finalement aux personnes de tout âge. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire