Mes derniers avis romans:



dimanche 21 mai 2017

La guerre des Sambre, Werner & Charlotte, tome 2: Automne 1768, la messe rouge




Scénario: Bernard Yslaire
Illustrations: Marc-Antoine Boidin
Nationalité des auteurs: Belge et Française
Editions Futuropolis (26 Octobre 2011)
46 pages
ISBN-10: 272349649X
ISBN-13: 978-2723496490
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 8 Mai 2017
Ma note: 16/20



L’histoire:

            Quelle est l'origine de la tragédie des Sambre ? En remontant l'arbre généalogique de la famille maudite, le deuxième cycle intitulé Werner & Charlotte va explorer les circonstances troubles qui ont précédé la naissance du père de Hugo, Maxime-Augustin. L'action commence à Vienne en 1768. C'est là que se sont exilées Jeanne-Sophie de Sambre et sa fille Charlotte. Dans l'atmosphère sulfureuse des salons de la cour impériale, elles font la connaissance d'un farouche orphelin aux yeux rouges, nommé Werner von Gotha. Charlotte en tombe amoureuse. Mais sa mère, par jeu, prend le pari d'attirer le jeune Werner dans son lit…

Mon avis:

Cette série « Werner & Charlotte » se démarque vraiment des autres je trouve, puisque le rythme est plus calme, plus posé et où l’intrigue est beaucoup moins mystérieuse. En effet, déjà avec le premier tome, le personnage principal est plutôt Jeanne-Sophie de Sambre, la mère de Charlotte. Et l’histoire nous relate plutôt sa vie mondaine de château, avec ses codes sociaux, révélant une femme stratège, perfide et vicieuse. 

Dans ce deuxième tome, on continue sur cette lancée. Mais, après avoir commencé la série sur ce thème (qui était d’ailleurs une très bonne idée pour se mettre en jambe), je m’attendais et j’espérais un peu plus de mystères, de révélations, et surtout de focus sur Charlotte et Werner.
J’espére vraiment et vivement que le troisième tome nous montrera les débuts et l’aboutissement du couple « Werner & Charlotte » puisqu’ils sont tout de même la base de toute la descendance Sambre!

En bref:

            Un deuxième tome qui est exactement dans la même lignée du premier, où l’on se concentre sur la vie de Jeanne-Sophie, la mère de Charlotte, et sur toutes ces manigances. On aimerait voir davantage le couple Werner et Charlotte, ses prémices et son développement.

Autour du livre:
  • Tome 1: l’éternité de Saintange (<— chronique à retrouver ici)
  • Livre emprunté à la bibliothèque



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire