Mes derniers avis romans:

dimanche 7 mai 2017

ASPIC les détectives de l'étrange, tome 5: Whodunnit à l'opéra




Scénario: Thierry Gloris
Illustrations: Emmanuel Despujol
Nationalité des auteurs: Française
Editions Quadrants (14 Septembre 2016)
48 pages
ISBN-10: 2302053907
ISBN-13: 978-2302053908
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 23 Avril 2017
Ma note: 16/20



Résumé/4ème de couverture:

La terrible affaire Van Schreck avait laissé Flora Vernet exsangue… Elle qui combattait les monstres sanguinaires de ce siècle et les préjugés machistes de ses collègues avec la même fougue, restait aujourd’hui sans énergie, prostrée. Hugo déployait des trésors d’imagination pour la sortir de son apathie. Même le fameux commissaire Dupin, son rival, dont l’intelligence n’avait d’égale que la misogynie et la prétention, même lui tentait de la stimuler lors de parties d’échecs…qui s’achevaient sans frisson ni éclat. Flora demeurait sous l’emprise d’un attrait macabre, s’enfonçant, jour après jour, dans l’infernal tourbillon du dégoût de la vie.
Qu’est-ce que le destin aurait bien pu inventer pour réveiller son instinct de chasseresse?
Quel crime odieux pour aiguillonner son appétit de justice?
Seule le lecture de « Whodunnit à l’Opéra » vous le révèlera. 

Mon avis:

Suite à leur dernière enquête où Flora a été enlevée par un vampire, cette dernière reste très marquée. Dés le début du livre, on la retrouve plongée dans la mélancolie et l’apathie. Bref, on n’est plus en présence de la Flora que l’on connaît et que l’on apprécie. Cette première partie m’a assez déçue puisque non seulement elle n’apporte pas grand chose mais aussi parce que l’on ne reconnaît pas la personnalité de Flora ni pourquoi elle est dans cet était là (et on ne trouvera jamais la réponse à cette question).

Et tout à coup, sans évènements majeurs, sans réelle prise de conscience, bref sans réelle explication, Flora redevient elle-même tout à coup de but en blanc. Et là j’ai pas du tout compris! Est-ce que je suis passée à côté de quelque chose? Bref, à partir de ce moment là, une nouvelle enquête de l’agence de détective prend forme. L’intérêt et la véritable histoire de ce tome arrive donc avec un peu de retard ce qui est dommage. 

L’enquête de Flora et d’Hugo va les mener dans le superbe décor de l’Opéra de Paris, mais aussi dans les catacombes. Voir un mystère planer dans ces lieux et les y voir enquêter est un véritable plaisir. On se prend donc vite « au jeu », agrémenté en plus par la personnalité totalement désopilante et hilarante d’Hugo, mais on arrive tout à coup à la fin du livre… sans avoir résolu l’enquête. Encore une nouvelle déception qui ne sera satisfaite qu’avec le prochain tome...

En bref:

            Un tome en demi-teinte puisque l’on prend toujours un réel plaisir à enquêter aux côtés de Flora et d’Hugo, un duo de choc complémentaire et drôle, dans des endroits mythiques et magnifiques, mais qui déçoit un peu puisque l’histoire tarde à réellement démarrer et s’arrête trop rapidement sans connaître encore le dénouement.

Autour du livre:

  • Livre emprunté à la bibliothèque
  • Tome 1: La naine aux ectoplasmes (<— chronique à retrouver ici)
  • Tome 2 : L’or du vice (<— chronique à retrouver ici)
  • Tome 3 : Deux ch’tis indiens (<— chronique à retrouver ici)
  • Tome 4 : Vaudeville chez les vampires (<— chronique à retrouver ici)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire