Mes derniers avis romans:

dimanche 30 avril 2017

Princesse Sara, tome 7: Le retour de Lavinia



Scénario: Audrey Alwett
Illustrations: Nora Moretti
Nationalité des auteurs: Française
Editions Soleil Productions (10 Septembre 2014)
Collection Blackberry
48 pages
ISBN-10: 2302042328
ISBN-13: 978-2302042322
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 23 Avril 2017
Ma note: 16/20




Résumé/4ème de couverture:

            Sara Crewe continue de dissimuler son identité pour pouvoir travailler dans l'usine d'automates qui appartenait autrefois à son père. Mais le baiser malvenu de Léopold risque de jeter tous ses plans à terre. Sa réputation et celle de l'usine sont mises à mal. À présent, comment convaincre le vieil Ernest que ses intentions sont nobles et sincères ?
Ce que Sara ignore encore, c'est que Lavinia Herbert vient de débarquer à Pondichéry, Lavinia, que ses parents ont placée dans une situation très délicate, Lavinia, qui serait ravie de s'offrir une revanche aux dépens de sa plus vieille ennemie...

Mon avis:

Le retour de la peste d’enfance de Sara revient en personne! Même loin de leur pays d’origine, Lavinia se trouve une fois encore dans l’entourage de Sara. On s’attend donc au retour des méchancetés plus perfides les unes que les autres, et au final pas tant que ça. L’auteure a su parfaitement faire murir ces personnages et étonnamment Lavinia en fait aussi partie. Son caractère a évolué et il en ressort une personnalité plus adulte même si la petite peste n’est jamais loin… J’ai en tout cas beaucoup aimé le fait qu’elle ne rejoint pas le gratin de Pondichéry avec toutes ces femmes médisantes et irritables à souhait. Lavinia se place entre Sara et ces mégères et c’est très plaisant!

J’ai été surprise par l’ouverture de ce tome qui nous fait découvrir une facette assez rigolote de Lavinia. Les retrouvailles avec Sara sont bien mises en scène: pas de fioritures, pas de grandes esclandres, on reste dans l’énigmatique. 

Lavinia occupe donc certes de la place dans ce tome, mais elle n’accapare pas toute l’attention et n’occulte pas Sara qui continue sa vie de son côté entre son emploi, son identité secrète qui n’est bientôt plus d’actualité et ses amitiés. On retrouve toujours et bien évidemment Becky et Ram-Dass qui sont tellement mignons et romantiques!

En bref:

            Avec ce titre qui laisse peu de place aux mystères dans l’histoire de ce tome et en se remémorant à quel point Lavinia avait pu être une véritable peste durant l’enfance, on se dit que ce scénario ne pourra pas nous étonner mais plutôt nous conforter sur des a-priori. Et justement l’auteure a encore une fois su parfaitement manier son histoire pour nous dévoiler une personnalité différente et plus mature de Lavinia qui se révèlera étroitement liée au destin de Sara.

Autour du livre:
  • Tome 1: Pour une mine de diamants (<— chronique à retrouver ici)
  • Tome 2: La princesse déchue (<— chronique à retrouver ici)
  • Tome 3: Mystérieuses héritières (<— chronique à retrouver ici)
  • Tome 4: Une petite princesse ! (<— chronique à retrouver ici)
  • Tome 5: Retour aux Indes (<— chronique à retrouver ici)
  • Tome 6: Bas les masques (<-- chronique à retrouver ici)
  • Livre emprunté à la bibliothèque


2 commentaires:

  1. J'adore l'anime et j'espère un jour me plonger dans les BD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ha oui si tu aimes le dessin animé (que je ne connaissais pas) je te conseille ces bd, il semblerait que les deux soit du même beau niveau! ;)

      Supprimer